Recrutement
&
talents

Gestion de carrière : job&mobilité innove avec l’outplacement en phygital

Le | Contenu sponsorisé - Site emploi spécialisé

Spécialisée dans le conseil en gestion de carrière, la start-up job&mobilité va mettre en ligne un parcours « création d’entreprise » courant septembre, puis un parcours dédié à l’accompagnement des seniors en janvier 2023. Le point avec Christine Szalajski, DRH partenaire de job&mobilité.

Christine Szalajski, DRH partenaire de job&mobilité -
Christine Szalajski, DRH partenaire de job&mobilité -
  • Outplacement individuel (reclassement externe),
  • bilan d’orientation de carrière / in-placement (mobilité interne),
  • bilan de compétences (éligible au CPF),
  • accompagnement de conjoints,
  • accompagnement dans la période d’essai,
  • conseil de carrière sur-mesure,
  • et, courant septembre, l’accompagnement à la création d’entreprise.

Tels sont les services déjà proposés par la plateforme job&mobilité créée en juin 2020 par Guillaume Bèque, ancien DRH passé par Kedge Business School, HR Access, Sopra Steria, Areva, Fiat et Shell.

« Le modèle est tout d’abord disruptif dans les résultats recherchés, le développement de prestations en gestion de carrière très élaborées avec une exigence d’efficacité et de qualité forte. Il s’agit donc d’améliorer considérablement le contenu, les prestations annexes et le niveau d’accompagnement et de rendre tout cela accessible au plus grand nombre », selon Guillaume Bèque.

« L’accompagnement en gestion de carrière vit une évolution et une révolution grâce au digital », explique Christine Szalajski, ex-DRH d’Excelia et première partenaire de job&mobilité. « Aujourd’hui on accompagne mieux et plus avec une approche phygitale, profondément humaine et parfaitement flexible. »

La vision de job&mobilité repose sur deux idées

  • Démocratiser le conseil en gestion de carrière en donnant accès au meilleur des services et prestations pour changer, (re)trouver un job ou réussir sa période d’essai.
  • Prendre sa carrière en main, c’est-à-dire de ne pas la subir, au gré des aléas de la vie économique (restructurations, enfermement dans une expertise ou changement raté d’entreprise…).

Les modules en distanciel se déroulent via la plateforme jobmobilite.com combinant à la demande :

  • 10 modules (incluant plus de 200 minutes de vidéos, plus de 50 documents mémos et références, des motion-design, etc.),
  • des séances de conseil individuels,
  • des e-ateliers collectifs.

La solution phygitale permet « une baisse du coût de l’outplacement et la flexibilité du service », selon Christine Szalajski.

« Le tarif entreprise est ajusté, pour qu’un DRH n’hésite pas, pour des questions budgétaires, à offrir un outplacement à un cadre afin de conclure une séparation par le haut. En l’occurrence le budget moyen est compris entre 2500 et 5000 euros HT en fonction du parcours choisi, soit environ 60 à 80 % moins cher que les tarifs des concurrents. Quant au tarif pour les particuliers, il a été fixé avec les particuliers eux-mêmes, à la suite d’une enquête », poursuit-elle.

Modalités du contrat pour les outplacements

• Le contrat contient l’engagement d’accompagner le candidat jusqu’à  la signature d’un contrat de travail, la reprise ou la signature d’une entreprise.
• La durée de réalisation du parcours varie de 3 à 6 mois.

L’offre outplacement est modulable

La plateforme job&mobilité propose par exemple :

  • « Parcours piloté », 8h de conseil personnel, 8 modules en distanciel, des E-ateliers participatifs hebdomadaires, et un « satisfait ou remboursé pour les particuliers », avec la possibilité d’heures supplémentaires à la demande à tout moment. Ce contrat peut évoluer vers un parcours mentoré en ne payant que la différence.
  • « Parcours mentoré » : 12h de conseil personnel, 8 modules en distanciel, des E-ateliers participatifs hebdomadaires ainsi que des heures supplémentaires à la demande à tout moment.

Elle propose aussi des prestations connexes décrites par Christine Szalajski :

  • « Des bilans de compétences complètement revus, éligibles au CPF qui mettent les collaborateurs dans une nouvelle dynamique professionnelle et en co-investissement éventuel afin d’éviter l’effet “J’ai fait un bilan de compétences, et alors ?”,
  • Des bilans d’orientation de carrière ou in-placement avec une posture de conseil entre l’entreprise et le candidat,
  • Des accompagnements dans le succès de la période d’essai qui sécurisent l’intégration des nouveaux arrivants et conseillent sur les points de réglage des processus d’embarquement. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)