Sirh

« Avec la mise en place de la loi Macron, les SIRH vont devoir s ?adapter », Tiphaine Bardou, Cegedim S

Le | Contenu sponsorisé - Core rh

Cegedim SRH, spécialiste des solutions et des services RH, mobilise depuis plusieurs mois ses équipes afin d’accompagner ses clients dans la mise en place des nouvelles mesures instaurées par la loi Macron. Tiphaine Bardou, juriste droit social et paie au sein de Cegedim SRH, fait le point sur la question.

Cegedim SRH, spécialiste des solutions et des services RH, mobilise depuis plusieurs mois ses équipes afin d’accompagner ses clients dans la mise en place des nouvelles mesures instaurées par la loi Macron. Tiphaine Bardou, juriste droit social et paie au sein de Cegedim SRH, fait le point sur la question.

Quel va être l’impact de la loi Macron sur la paie ?

Au niveau des SIRH, les nouvelles mesures vont impacter trois rubriques : la paie, la gestion des temps et des activités (GTA) et le portail RH. Ainsi, la mise en place d’une mesure telle que le travail en soirée aura à la fois des répercussions sur le logiciel de paie et sur la GTA. En effet, les salariés travaillant en soirée bénéficieront au moins du double de leur rémunération, ainsi que d’un repos compensateur équivalent.

Autre exemple : les étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur disposent d’un congé de 5 jours ouvrables pour passer leurs examens. Cette nouvelle mesure impacte le SIRH et plus précisément le portail RH qui devra intégrer cette nouvelle option lors de la prise de congés. Avec la mise en place de la loi Macron, les logiciels de paie vont donc devoir s’adapter et prendre en compte toutes ces nouveautés.

Quelle est selon vous la mesure qui aura le plus d’effets positifs sur la vie de l’entreprise et celle qui sera le plus difficilement applicable ?

Pour moi, les mesures concernant l’allègement des charges patronales sur l’épargne salariale vont avoir des effets positifs sur la vie de l’entreprise et des salariés. La loi prévoit, notamment, que le forfait social soit fixé à 8 % au lieu de 20 % pour les TPE qui mettent en place pour la première fois un dispositif d’épargne salariale. On peut donc présumer que cet abaissement incitera les TPE à négocier des accords d’intéressement ou de participation.

Concernant la mesure la plus difficile à appliquer, les écueils rencontrés vont dépendre du secteur d’activité, de la taille, mais aussi du niveau d’équipement de l’entreprise en termes d’outils SIRH. Ainsi, une entreprise ne possédant pas d’outil GTA rencontrera certainement plus de difficultés à appliquer les nouvelles dispositions relatives au travail du dimanche qu’une entreprise travaillant déjà avec cet outil. De manière plus générale, la principale difficulté résidera dans la gestion de la conduite du changement liée à ces nouvelles directives. 

Que propose Cegedim SRH pour accompagner ses clients dans la mise en place de ces nouvelles mesures ?

Nous proposons une information juridique de qualité rappelant les nouveautés légales et l’impact de celles-ci sur le paramétrage de nos solutions. Pour répondre aux besoins croissants de nos clients,  nous proposons  également un accompagnement personnalisé  et  l’ouverture d’une hotline juridique.

D’un point de vue plus technique, l’ensemble de ces nouvelles règles sera totalement automatisé dans le paramétrage de notre logiciel. Dans un cadre légal de plus en plus mouvant, la loi Macron est bien un nouvel exemple d’un besoin croissant d’expertises pointues. En confiant la gestion à un spécialiste réactif, les entreprises disposent d’un back-office SIRH à jour les déchargeant ainsi de la complexité des nouvelles mesures et leur permettant de se recentrer sur leur cœur de métier.

Transférer cet article à un(e) ami(e)