Recrutement
&
talents

Soft skills et recrutement : un nouvel enjeu RH ?

Le | Contenu sponsorisé - Actualité

Les soft skills désignent à la fois l’intelligence relationnelle, les capacités de communication, mais également les aptitudes interpersonnelles. Ce sont des capacités complémentaires aux hard skills purement techniques ou académiques. Découvrez pourquoi ces compétences révolutionnent le recrutement.

Soft skills et recrutement : un nouvel enjeu RH ? - © D.R.
Soft skills et recrutement : un nouvel enjeu RH ? - © D.R.

Cette notion de soft skills est devenue un défi RH majeur, car elles sont de plus en plus prises en compte et appréciées sur le marché du travail. En matière d’employabilité, elles sont nécessaires et différenciantes. Ainsi, les services des ressources humaines doivent être capables de les identifier pour les développer et les utiliser afin de capitaliser dessus.

Pour en faire un atout d’entreprise et un levier humain et économique, il est par ailleurs bénéfique de choisir des qualités en adéquation avec la culture d’entreprise.

Dans cette chasse aux talents, les logiciels ATS sont largement plébiscités. Ils permettent de se décharger des tâches administratives chronophages liées au processus de recrutement et offrent ainsi la possibilité aux recruteurs de se focaliser sur l’humain.

Soft skills et acquisition de talents : Pourquoi les intégrer à vos évaluations ?

Selon une étude Monster, 90 % des recruteurs sont convaincus que les compétences comportementales vont continuer à prendre de l’importance avec les années car elles sont, pour le moment, celles que les robots ne sont pas capables de dupliquer !

Les soft skills sont donc des indicateurs forts concernant la capacité du candidat à se remettre en question, à faire preuve d’ouverture d’esprit ou encore d’adaptabilité. Elles sont réellement appréciables sur le long terme et vont permettre au collaborateur de gagner en performances et de s’améliorer en gardant une motivation pérenne.

Ces soft skills englobent également la capacité des talents à gérer leur émotion grâce à l’intelligence dite émotionnelle. Elles sont aussi synonymes de capacité d’adaptation.

Par ailleurs, ces qualités émotionnelles et cognitives posent la question d’objectivité au niveau de l’évaluation que l’on en fait. Pour rationaliser un jugement souvent « subjectif », il ne faut pas hésiter à combiner différentes approches. Par exemple, observez les comportements en situation de travail, des mises en situation collectives ou encore faites appel à des tests professionnels et tests de personnalité.

Comment mettre à profit les soft skills dans vos recrutements ?

L’expertise technique est une qualité importante, mais la capacité d’apprentissage est vitale en entreprise. Cette expertise doit être développée grâce aux services RH et au management, qui offrent la possibilité d’instaurer un cadre culturel, organisationnel et managérial adéquats.

Ce cadre doit se baser généralement sur des axes favorisant l’expression des compétences relationnelles comme l’autonomie, le droit à l’erreur ou encore l’esprit entrepreneurial.

Selon des parutions récentes en 2022, les qualités les plus briguées/convoitées sont les suivantes :

  • la bonne maîtrise de la communication mixte en milieu virtuel,
  • l’autonomie favorisée par une culture interne adéquate ainsi que la coopération.

Enfin, notons que l’intelligence artificielle est devenue un sujet phare des RH, puisqu’elle est étroitement liée aux soft skills. Avec l’automatisation, de nombreux emplois sont amenés à disparaître, tandis que de nombreux autres vont être amenés à être créés dans le contexte des transformations digitales.

L’IA est utilisée dans les RH notamment au travers de logiciels de gestion des ressources humaines et du recrutement. Elle vise à compléter le savoir-faire des hommes, en leur permettant de valoriser les tâches à forte valeur ajoutée faisant appel à leur intelligence émotionnelle et à leur créativité.

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)