Qvt

Covid-19 : le chômage partiel adopté à 41 % par les membres de l’ANDRH

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

L’ANDRH a publié une enquête flash sur la manière dont les responsables RH appréhendent la crise. Ils sont mobilisés entre l’organisation du (télé)travail, la santé et sécurité des salariés sur site. Parallèlement, un mémo spécial DRH a été diffusé.

Covid-19 : le chômage partiel adopté à 41 % par les membres de l’ANDRH
Covid-19 : le chômage partiel adopté à 41 % par les membres de l’ANDRH

Comment les responsables RH gèrent leur propre activité sur fond de crise Covid-19 et quelles mesures ont-ils pris en compte pour les salariés ?  L’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH, 5000 membres) vient de mener une enquête flash réalisée du 26 mars au 6 avril 2020 auprès de 550 répondants pour répondre à ces sujets.
Voici les principaux enseignements de cette étude non représentative mais elle permet de distinguer certaines tendances de transformation de l’organisation et de la vie au travail…avec les limites des enquêtes déclaratives. 

Organisation du travail  

  • 95 % des organisations ont eu recours au télétravail;
  • 72 % des répondants sont concernées par la gestion d’arrêt de travail pour garde d’enfants ;
  • 35 % concernés par la fermeture des établissements « non essentiels » et 59 % ont à gérer le maintien d’une partie des effectifs sur site ;
  • 41 % d’entre eux ont eu recours au dispositif d’activité partielle à temps plein ou à temps partiel pour tout ou partie des salariés.
  • 89 % ont indiqué qu’une cellule de crise a été constituée au sein de leur organisation en appui d’un plan de continuité d’activité (PCA) dans 72 % des cas.

Adoption du télétravail 

  • 58 % des organisations ont eu à adapter les outils d’échange à distance (webconférence, conférence téléphonique, outil collaboratif, partage de documents, VPN, etc.)
  • 46 % ont eu à faire face à un manque de matériel ou à du matériel non adapté ;
  • 38 % se sont attelées à accompagner les managers sur le management à distance ;
  • 33 % ont accompagné les collaborateurs sur l’usage de nouveaux outils.

Santé et sécurité des salariés sur site

  • 91 % déclarent que leurs organisations ont procédé à des contrôles de la distanciation sociale et du respect des gestes barrières ;
  • 82 % des répondants assurent qu’ils ont pu fournir du matériel d’hygiène et de protection (masques, gels hydro-alcooliques, vitres de protection etc.) et 77 % des organisations ont intensifié le nettoyage et la désinfection de leurs locaux ;
  • 64 % de réaménagement des espaces de travail ;
  • 57 % d’aménagement du temps de travail;
  • 30 % déclarent avoir manqué des ressources (masques, gants, gel hydro-alcoolique) nécessaires pour maintenir l’activité tout en respectant les règles sanitaires et de distanciation sociale. 

Rémunération, épargne salariale et solidarité

  • 41 % des organisations maintiennent le salaire de leurs équipes placés en chômage partiel ;
  • 32 % des répondants maintiennent ou envisagent de maintenir (31 %) la prime sur objectifs malgré une baisse d’activité ;
  • 36 % vont ou réfléchissent à verser la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat; 
  • 30 % d’entre eux vont ou envisagent de reporter la date et les modalités de versement des primes d’intéressement et de participation.

Dialogue social

  • 81 % des répondants ont indiqué ne pas avoir rencontré de difficultés particulières pour maintenir le dialogue social dans la période de crise ;
  • 14 % des répondants ont été confrontés à l’exercice de droit de retrait ou de droit d’alerte. 

Covid-19 : Un guide pratique de l’ANDRH pour soutenir les DRH

Pour aider les DRH pendant la crise sanitaire, l’ANDRH a diffusé un mémo d’une vingtaine de pages réactualisé le 3 avril et disponible en téléchargement en fichier PDF depuis son site Internet (attention site indisponible jeudi après-midi).

Il permet de faire le point sur de nombreux sujets d’actualité en lien avec la gestion des ressources humaines :

• Impacts RH du Covid-19 ;

• Assurer la santé et la sécurité des salariés ;

• Maintenir le dialogue social ;

• Recourir à l’activité partielle (chômage partiel) ;

• Adapter temps de travail et temps de repos ;

• Impacts sur la paie et les déclarations sociales.

Transférer cet article à un(e) ami(e)