Qvt

Covid-19 : le guide de conseils et bonnes pratiques pour les salariés remis à jour en novembre

Par Philippe Guerrier | le |  Bien-être au travail

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion réactualise un guide pour accompagner les salariés face au risque épidémique. Voici les points clés et les principales modifications à prendre en compte.

Covid-19 : comment assurer ma santé et ma sécurité au travail ? - © D.R.
Covid-19 : comment assurer ma santé et ma sécurité au travail ? - © D.R.

C’est une nouvelle démonstration des contraintes engendrées par l'évolution constante de l'épidémie Covid-19 : pour coller davantage à la réalité du terrain, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a mis à jour le 16 novembre les guides pratiques sur la mise en œuvre du protocole national pour assurer la santé et la sécurité en entreprise, dont celui dédié aux salariés. 

Ce guide à télécharger sur le site Internet du ministère (format PDF) est organisé plusieurs parties :

  • Respecter les gestes barrières et les mesures de prévention de la contamination ;
  • Consulter et s’isoler en cas de symptômes ou de contamination ;
  • Ce que je dois faire si je suis identifié comme cas contact ;
  • Ce que je dois faire si je présente des symptômes

Voici un focus sur les principaux éléments et modifications apportés dans le guide réservé aux salariés et repérés par notre partenaire média News Tank RH.

Les nouveautés dans le guide pour les salariés

Les modifications portent sur les points suivants :

  • Respect du télétravail;
  • décalage des horaires de travail;
  • fin des moments conviviaux.

Les règles générales à respecter

  • télétravailler pour toutes ses activités qui s’y prêtent, sinon il doit regrouper sur quelques jours les activités qu’il ne peut faire que dans l’entreprise afin de limiter ses déplacements. Les règles et l’organisation du travail sont fixées par l’employeur dans le dialogue avec les salariés. Notons qu’en télétravail, les droits aux titres restaurants sont conservés.
  • privilégier les réunions par audio ou visioconférence plutôt qu’en présentiel qui doivent devenir exceptionnelles.
  • ne plus participer aux moments de convivialité en présentiel.
  • éviter d’arriver au travail ou d’en partir en même temps que ses collègues, afin d’éviter les heures de pointe dans les transports en commun et de pouvoir respecter plus facilement la distanciation dans les vestiaires.

Prévention de la contamination : aller au-delà des gestes barrières si possible

  • Télécharger l’application TousAntiCovid qui permet d’être alerté ou d’alerter les autres en cas d’exposition à la Covid-19, « tout en garantissant le respect de la vie privée » selon le gouvernement.
  • Contribuer à identifier les risques de contamination, en passant en revue les circonstances d’exposition potentielle au virus pendant mon travail.
  • Alerter les représentants du personnel, le service de santé au travail ou l’inspection du travail en cas d'évaluation de mesures de prévention du risque de contamination considérées comme insuffisantes. En cas de danger grave et imminent perçu pour ma santé, il est possible d'évoquer le droit de retrait mais il faut s’assurer que ce choix n’expose pas d’autres personnes à des personnes. Dans tous les cas, l’employeur doit être alerté de cette situation.
  • Participer volontairement aux campagnes de dépistage mises en oeuvre par les autorités sanitaires ou organisées par l’employeur. Celui-ci n’est pas n’est pas informé du résultat des tests.

Cas spécifique : « Je suis une personne à risques de contamination d’une forme grave de la Covid-19 mais je ne peux pas télétravailler »

Dans ce cas, il faut respecter quelques consignes spéciales :

  • bénéficier d’aménagements horaires pour éviter de croiser ses collègues ;
  • disposer d’un poste de travail isolé, nettoyé et désinfecté chaque jour et éviter de la partager avec un autre salarié (ou alors il faut procéder à une désinfection systématique avant la prise de poste) ;
  • porter un masque à usage médical (fourni par l’employeur) et respecter strictement les gestes barrières ;
  • porter un masque à usage médical (fourni par l’employeur) dans les transports en commun pour ses déplacements professionnels.

Si ces conditions de protection ne sont pas remplies, l’employeur devra opter pour une adaptation en activité partielle sur la base d’un certificat médical (inutile de de fournir un nouveau certificat, celui du début de l’épidémie est suffisant).

Le médecin du travail se prononce pour définir si les conditions de protection sont bien respectées en cas de désaccord avec l’employeur et le salarié considéré comme une personne vulnérable. 

Ressources complémentaires à garder près de vous

Retrouvez les principaux guides de conseils ou fiches pratiques à télécharger (format PDF) actuellement disponibles sur le site Internet du ministère.

Une vidéo, de 2 minutes 48 secondes, intitulée « Comment assurer ma santé et ma sécurité au travail ? »  vient également compléter ces outils pédagogiques regroupant des conseils pratiques à destination des salariés et des employeurs.

Transférer cet article à un(e) ami(e)