Recrutement
&
talents

Reprise de l’Emploi en 2021 : l’engouement des recruteurs pour les bases de CV

Le | Contenu sponsorisé - Actualité

Boris Paulmier, Product specialist CVaden chez Figaro Classifieds, revient sur le plébiscite actuel des CVthèques par les recruteurs.

Boris Paulmier, Product specialist CVaden chez Figaro Classifieds - © D.R.
Boris Paulmier, Product specialist CVaden chez Figaro Classifieds - © D.R.

Dans un contexte de marché de l’emploi en tension, constatez-vous une augmentation de l’usage des bases de CV ?

Oui, clairement. Sur les 15 000 utilisateurs de CVaden (base de CV qui regroupe les CV de Cadremploi, Keljob, ChooseYourBoss, iQuesta), on a pu constater une forte croissance de l’ensemble de nos KPI (temps de session, nombre de connexions, recherches et CV vus) ainsi qu’une hausse des nouveaux utilisateurs de l’ordre de 20 à 30 % en un an.

Dans ce contexte, la CVthèque apparaît comme une réelle alternative à la diffusion d’annonces d’emploi.

Celle-ci reste le premier vecteur de recrutements en France mais souffre actuellement d’un nombre de candidatures en forte baisse chez tous les acteurs. Cela met en lumière des pénuries de profils comme il y en a rarement eu.

Dans le contexte actuel, pourquoi un recruteur a plus besoin d’une CVthèque qu’auparavant pour gérer ses recrutements ?

Le gain de temps ! Nos clients nous parlent de plus en plus de tension sur les délais de recrutement. Le recours à une CVthèque permet vraiment de gagner un temps considérable dans la phase de sourcing, avec un accès immédiat à une short-list précise de CV.

Non seulement les utilisateurs accèdent directement à une sélection de CV correspondant à leurs critères (fonction, secteur, localisation…) mais en plus, les candidats sont joignables immédiatement par téléphone, contrairement aux profils sur les réseaux sociaux.

En effet, l’accès aux informations de contact depuis le CV (téléphone donc, adresse mail, disponibilité) et la possibilité de contacter les candidats depuis la plateforme (messages individuels et groupés) facilitent les échanges recruteurs / candidats.

La base de CV permet aussi d’adresser tous les candidats du marché : les candidats actifs qui consultent ou postulent sur les sites emploi, ceux qui n’ont pas vu l’annonce et ceux qui ne postulent pas (en veille).

Un autre avantage de la CVthèque est de répondre à l’enjeu de veille des recruteurs. Les entreprises peuvent pourvoir leurs besoins en recrutement immédiats, mais aussi recevoir des alertes pour le profil recherché (utile pour les profils pénuriques et donc contacter les candidats dès qu’ils sont disponibles sur le marché).

Vous avez lancé la nouvelle interface de CVaden il y a un an. Si vous ne deviez n’en citer qu’une, quelle serait l’évolution la plus notable ?

L’optimisation la plus significative est la vue globale à laquelle le recruteur accède en se connectant à CVaden. Nous avons réuni en un seul écran le search, la liste de résultats et la vue sur le CV (Word ou PDF) pour proposer à nos clients une expérience de recherche optimale.

Cette nouvelle interface est le résultat d’une co-construction avec nos utilisateurs et nous continuons à la faire évoluer dans cette même logique.

Au-delà de l’interface, notre enjeu principal dans ce contexte pénurique est d’accroître encore plus le volume de CV. Nous avons enregistré +34 % de nouveaux CV visibles dans CVaden depuis janvier, grâce à l’optimisation du parcours de dépôt de CV sur nos sites emploi, à l’enrichissement des CV incomplets et aux sites partenaires qui nous confient leurs CV.

J’aurai pu aussi évoquer d’autres fonctionnalités clés, comme la création de dossiers pour mettre des CV en favoris, la suggestion de profils similaires, sans oublier le nouveau design de l’interface, plus épurée et « user-friendly ».

Toutes ces fonctionnalités ainsi que le volume de CV permettront à CVaden de rester la meilleure base de CV du marché.

Transférer cet article à un(e) ami(e)