Recrutement
&
talents

Emploi étudiants : JobTeaser acquiert Graduateland pour s’imposer en Scandinavie

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi spécialisé

JobTeaser, plateforme de recrutement pour les étudiants et les jeunes diplômés, acquiert son concurrent scandinave Graduateland, qui se concentrera sur son périmètre géographique de prédilection. Le point avec le CEO et cofondateur Adrien Ledoux.

Le trio des dirigeants : Patrick Lund (Graduateland), Adrien Ledoux et Nicolas Lombard (JobTeaser) - © D.R.
Le trio des dirigeants : Patrick Lund (Graduateland), Adrien Ledoux et Nicolas Lombard (JobTeaser) - © D.R.

JobTeaser a bouclé sa première opération de croissance externe depuis sa création en 2008 : il a acquis son concurrent Graduateland, basé à Copenhague (Danemark). 

Montant de la transaction : entre « 10 et 25 millions d’euros », esquisse Adrien Ledoux, CEO et cofondateur de la plateforme de recrutement d’étudiants et jeunes diplômés.

« Avec cette acquisition, nous voulons nous renforcer en Scandinavie où nous étions déjà présents avec 11 universités partenaires en Finlande et 4 en Suède. Outre son marché domestique (Danemark), notre concurrent Graduateland a aussi avancé de son côté en Suède et en Norvège. Nos deux réseaux combinés permettent d’avoir une couverture globale de la zone scandinave », déclare Adrien Ledoux. 

Les deux entités rassemblées disposent :

  • d’une base de données de 5 millions d’étudiants provenant de 750 écoles et universités européennes et de 300 000 recruteurs.
  • d’un effectif global de 400 employés (dont 45 en provenance de Graduateland) avec 150 recrutements en cours. Les 45 employés de Graduateland, essentiellement basés à Copenhague, rejoignent l’effectif de JobTeaser qui dispose de son côté de filiales à Cologne (Allemagne) et à Bruxelles (Belgique).

”Nos équipes sont en parfaite adéquation avec la mission de JobTeaser, qui est un des moteurs à l’origine de la création de Graduateland. Nous sommes enthousiastes à la perspective de les rejoindre dans cette mission et de contribuer à façonner l’orientation professionnelle des jeunes talents européens”, déclare Patrick Lund, CEO de Graduateland.

Dans cette nouvelle configuration, la zone scandinave devient l’un des principaux marchés de JobTeaser avec l’Allemagne et le Benelux. 60 % des revenus de JobTeaser proviennent de la France en l’état actuel.

Trois critères d’appréciation pour acquérir Graduateland 

Adrien Ledoux aborde le contexte de ce rapprochement. « Les premiers échanges en vue d’un éventuel rapprochement avec Patrick Lund, fondateur de Graduateland, remontent à 2015. Nous avions des contacts récurrents depuis », indique le cofondateur de Jobteaser.

« JobTeaser, a un modèle de développement basé sur des levées de fonds tandis que Graduateland a avancé en mode bootstrap en devenant rentable rapidement. Pour que le rachat aboutisse, nous avons évalué 3 critères :

  • la taille,
  • la rentabilité,
  • la part de marché acquise au niveau international », explique Adrien Ledoux.

« C’est la première acquisition de JobTeaser. Il est probable que l’on en fasse d’autres en Europe en conservant les mêmes critères », indique Adrien Ledoux. « Chez JobTeaser, nous avons atteint la rentabilité sur le marché français », indique le CEO.

« Nous voulons être en position de lever à nouveau des fonds pour accélérer en Europe sans que cette démarche de financement ne soit une nécessité. Nous voulons être en position de toujours choisir. Chez JobTeaser, nous établissons des plans stratégiques sur 3 ans. Le cycle en cours s’achève fin 2022. »

Depuis sa création, JobTeaser a levé 68 millions d’euros, dont 50 millions en octobre 2019.

JobTeaser - Graduateland : « alignement » du modèle économique

Adrien Ledoux indique que des modifications dans le modèle économique vont survenir avec ce rapprochement.

« Compte tenu de nos approches respectives, un alignement était nécessaire :

• Du côté de JobTeaser, nous avons trois parties prenantes dans l’écosystème : les étudiants et les universités, pour lesquels le principe est celui de la gratuité ; les entreprises qui payent pour la diffusion de leurs offres auprès des étudiants.
Du côté de Graduateland, les 50 universités et écoles partenaires rentraient dans un modèle payant. Avec l’intégration chez JobTeaser, le modèle devient gratuit pour elles. Parallèlement, elles vont migrer progressivement vers la plateforme JobTeaser pour que l’on puisse exploiter un outil unique et que l’on propose les meilleures fonctionnalités pour engager les établissements et les étudiants. C’est la priorité actuelle en termes de produit. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)