Recrutement
&
talents

Grâce à sa Battle Dev, RegionsJob touche des profils pénuriques

Le | Site emploi spécialisé

RegionsJob vient d’achever la 4e édition de sa Battle Dev, un concours de programmation permettant aux développeurs de mettre en pratique leurs compétences au travers d’un challenge en ligne. Une nouvelle forme de recrutement plébiscitée, cette année, par une dizaine de groupes et de SSII, en quête de ce profil particulièrement rare

Grâce à sa Battle Dev, RegionsJob touche des profils pénuriques
Grâce à sa Battle Dev, RegionsJob touche des profils pénuriques

Nombreux sont aujourd’hui les professionnels RH à s’arracher les cheveux dès qu’ils doivent recruter des développeurs PHP, Java ou C++… Et pour cause : en plus d’être rare, cette denrée est extrêmement convoitée. Afin d’aider les entreprises à toucher ces profils, RegionsJob organise, deux fois par an, un concours de codes permettant aux développeurs de démontrer l’étendue de leurs compétences aux entreprises en phase de recrutement. « Nous nous sommes aperçus que les profils IT ne se retrouvaient pas dans les processus traditionnels de recrutement et qu’ils étaient en attente de nouveautés. Nous avons donc décidé de surfer sur le phénomène de la gamification en créant un concours de programmation », explique Gwenaëlle Quénaon-Hervé, directrice générale adjointe.

Un concept importé de la Silicon Valley

Le principe du concours est simple : durant 1 à 4 heures, les développeurs (autodidactes ou non) sont invités à résoudre un exercice de codes proposé en ligne, dans le langage de programmation de leur choix. Leurs notes, qui prennent en compte les critères de rapidité d’exécution et de qualité du code, sont ensuite envoyées, en même temps que leur CV, aux entreprises qu’ils auront eux-mêmes choisies. Pour les participants, cette opération constitue donc une excellente manière de se faire repérer par des entreprises. C’est la raison pour laquelle à chaque session, la Battle Dev remporte un franc succès. A l’occasion de la 4e édition, qui s’est déroulée il y a quelques jours, 375 développeurs et une dizaine d’entreprises, dont Expectra, la Société Générale et Alten ont ainsi répondu à l’appel.

Rompre avec la prédominance du diplôme

Pour les entreprises, la Battle Dev est l’occasion de soigner leur marque employeur, d’accéder à des profils qualifiés et d’élargir leur sourcing. « Puisqu’aucun pré-requis de diplômes ou d’expérience n’est demandé aux participants, le concours offre l’opportunité de contacter des profils atypiques », explique la directrice.Notamment des juniors. Car pour la première fois cette année, le challenge a en effet été promu auprès d’une dizaine d’écoles d’ingénieurs : Centrale Lyon, Telecom Lille, Polytech Marseille… Quoi qu’il en soit, le coût de cette opération « n’excède pas celui des autres événements RH que nous organisons sur le site. » Soit entre 1800 et 3500 euros, selon le dispositif de communication choisi par l’entreprise. A quand un concours pour les autres fonctions pénuriques de l’entreprise ?

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un(e) ami(e)