Sirh

Alcuin facilite le bilan professionnel à 6 ans

Le | Contenu sponsorisé - Gestion des talents

Si depuis la loi du 5 mars 2014, l’entretien professionnel est obligatoire tous les deux ans, cette même loi impose également un état des lieux récapitulatif tous les 6 ans. Une première échéance qui prend effet le 31 décembre 2020, et dont les modalités de suivi et d’application peuvent être largement simplifiées avec les solutions d’Alcuin.

Bilan professionnel à 6 ans : Alcuin présente sa solution web RH
Bilan professionnel à 6 ans : Alcuin présente sa solution web RH

Initialement prévu, au plus tard le 7 mars dernier, le bilan professionnel à 6 ans a été reporté en raison de la COVID-19, au 31 décembre de cette année.

Son objectif : vérifier, au terme des 3 entretiens professionnels obligatoires tous les 2 ans, que chaque salarié a bien conservé le maintien d’un certain niveau d’employabilité, que ce soit en entreprise ou hors entreprise.

Si concernant le bilan à 2 ans, il s’agit de faire le point avec ses salariés sur leur projet professionnel, leur souhait d’évolution, que ce soit lié au métier qu’il exerce en entreprise, ou selon leurs autres aspirations… Il s’agit, à 6 ans, de faire l’état des lieux de la situation professionnelle du salarié.

« Si la première loi de 2014 consistait à vérifier que ce dernier ait bien eu l’ensemble de ses entretiens professionnels tous les 2 ans, qu’il ait bien bénéficié d’une formation, obtenu une certification, ou encore qu’il ait pu évoluer professionnellement. Tout au moins que deux de ces critères soient validés, l’entreprise restait dans un cadre légal », explique, Jean De Courcy, consultant avant-vente chez Alcuin.

« Mais, en 2018, la loi “Liberté Avenir Professionnel” a revu la donne, n’imposant que deux critères :

  • l’obligation pour l’entreprise d’avoir proposé au salarié l’ensemble de ses entretiens professionnels ;
  • le fait d’avoir accordé au salarié au moins une formation non obligatoire ou une formation qui ne conditionne pas l’exercice de son activité.

Et si, jusqu’à la fin de l’année, les entreprises peuvent être en conformité avec la loi et les critères de 2014 ou de 2018, la donne changera dès 2021, avec l’obligation d’appliquer ceux de 2018. » 

Enclencher le plan de développement des compétences en temps réel

Pour ne pas être dans l’urgence de respecter la législation tout en étant proactif et concret dans la démarche de ce bilan, Alcuin propose une solution SaaS qui facilite ce process.

« Cette solution consolide l’ensemble des données liées au salarié et permet d’éditer automatiquement et à tout moment le bilan à 6 ans. Via un tableau de bord, le manager ou responsable RH visualise ainsi, au cas par cas, tout l’historique relatif aux entretiens professionnels de chaque salarié. Mais aussi aux formations qu’il a pu suivre, aux certificats qu’il a pu acquérir et s’il a évolué ou non professionnellement au sein de l’entreprise », précise Jean De Courcy.

En amont de ce bilan, il peut également s’appuyer sur une trame cohérente vis-à-vis de la réglementation, préalablement établie au sein de la solution : sa préparation, les axes à aborder, les questions à poser… En soi tout son process de validation.

« Via notre solution web RH, il accède aussi au catalogue de formations, dans lequel il peut sélectionner celle qui sera la plus à même de répondre au besoin du salarié. Le tout en temps réel pour, une fois l’entretien terminé, alimenter le plan de développement des compétences », ajoute-t-il.

L’autre aspect impactant de l’outil réside dans la gestion globale de la formation au sein de l’entreprise avec un regard sur toute la partie budgétaire qui y est consacrée.

Enfin, des alertes concernant le bilan à 6 ans, permettent d’anticiper tous les manquements à la législation, bien en amont de sa date butoir, pour assurer aux entreprises le respect de ses obligations liées au cadre réglementaire et éviter ainsi les sanctions financières.

Pour découvrir Alcuin et sa solution web RH, cliquez ici

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)