Formation

Formation cybersécurité : CSB.School décroche 4 millions d’euros pour activer ses cursus

Par Philippe Guerrier | Le | Organisme de formation

Pour la première rentrée de CSB.School, l’école lyonnaise de formation à la cybersécurité a bouclé un financement de ses activités visant à former en alternance de nouveaux viviers de compétences. Le point avec son directeur général et cofondateur Patrice Chelim.

Patrice Chelim, DG de CSB.School : focus sur le financement et la première rentrée de l'école cyber - ©  D.R.
Patrice Chelim, DG de CSB.School : focus sur le financement et la première rentrée de l'école cyber - ©  D.R.

La création d’écoles de formation à la cybersécurité s’intensifie au regard de la pénurie de compétences observées dans le secteur.

A peine inaugurée à la rentrée à Lyon, CSB.School vient de boucler un financement de 4 millions d’euros (moitié investissement, moitié dette) auprès d’un pool d’une dizaine d’investisseurs et d’organismes bancaires.

Parmi les intervenants dans ce financement, on trouve :

  • des actionnaires privés, dont GIMELEC (groupement des entreprises de la filière électronumérique française),
  • des salariés de CSB.School,
  • Bpifrance.

Ce premier tour de table permettra à l’école de management de la cybersécurité de poursuivre ses investissements en termes :

  • d’aménagement de l’espace rénové de 2400 mètres carrés situé dans un bâtiment près de la gare Lyon Part-Dieu,
  • d’équipements technologiques pour le compte des apprenants ,
  • de production de contenus pédagogiques pour assurer 4000 heures de cours (tous cycles de formation confondus) intégrées dans 130 modules en fonction des cursus sélectionnés.

Pour compléter ce premier volet de financement, d’autres sources - comme l’attribution de subventions publiques - devraient être annoncées dans les semaines à venir, précise la direction.

CSB.School : « sortir la cybersécurité de son ghetto technique »

Fondée par Patrice Chelim, Guillaume Collard et Thomas Guilloux (3 anciens responsables cyber du groupe Solvay spécialisé dans la chimie), CSB.School a accueilli ses premiers étudiants le 12 septembre dernier pour les programmes Bachelor et Mastère.

En fait, cette première rentrée de la Cybersecurity Business School s’étalera jusqu’en février 2023 pour faciliter l’intégration de la première vague de centaines d’étudiants escomptés. Avec une volonté d’attirer autant que possible des étudiantes dans un souci de mixité.

Les premiers programmes établis

•  Deux cycles pour Bac+3 et Bac+5 sont érigés pour former des managers et des entrepreneurs évoluant dans les domaines de la cybersécurité IT et industrielle (30 métiers référencés).
• Dans le cadre de sa formation initiale, l’école propose :
- un « Bachelor » (Bac+3) avec spécialisations Cybersécurité Informatique (IT) ou Cybersécurité Industrielle (OT),
- un « Master », en 2 ans (M1 & M2), accessible après licence, avec 4 spécialisations possibles : IT, OT, SOC (gestion de crise et incidents) & GRC (gouvernance, risques et conformité).

« Les apprenants proviennent d’horizons divers :

  • des jeunes qui sont déjà passionnés par le domaine de l’informatique et/ou de la cyber,
  • des personnes disposant d’une première expérience professionnelle mais qui cherchent à développer leur employabilité sous l’angle d’une ré-orientation ou d’une spécialisation,
  • des profils en reconversion professionnelle qui disposent déjà d’un parcours long sur le marché du travail mais qui veulent changer radicalement de cursus », explique Patrice Chelim, Directeur général et cofondateur de CSB.School.

« Nous voulons sortir la cybersécurité du ghetto technique dans laquelle elle est enfermée jusqu’à présent et avoir des profils plus représentatifs des entreprises à protéger. »

Formations basées sur le modèle de l’alternance

Le programme de formation « théorique » au sein de la CSB School s’échelonne sur 630 heures par an (étalées sur 18 semaines) pour un volume global d’apprentissage de 1820 heures si l’on prend en compte le temps passé en alternance en entreprise.

Après une période de formation « intensive » de 6 à 9 semaines de remise à plat des connaissances fondamentales (mode bootcamp), une plateforme digitale de formation (personnalisée sur la base de la plateforme d’apprentissage open source Moodle) permet aux élèves d’intégrer les connaissances théoriques.

C’est une préparation avant de passer aux travaux d’approfondissement et l’analyses de cas pratiques pendant les cours prodigués par une vingtaine d’enseignants internes ou externes (par ailleurs des professionnels de la cybersécurité). « Cela nécessite une certaine autonomie et de méthodologie de la part des étudiants », admet Patrice Chelim.

Une fois la vitesse de croisière de formation atteinte, le rythme d’alternance est de :

  • 4 semaines en entreprise « pour favoriser son intégration dans un environnement professionnel »,
  • 2 semaines à l’école.

Le dispositif mis en place par CSB School est censé assurer la gratuité de la formation des étudiants, même si le financement de l’alternance risque d’évoluer avec des aides de l’Etat en baisse.

« En termes de frais d’enseignement, il faut compter 15 000 euros pour une année de Mastère et un peu moins de 10 000 euros pour une année de Bachelor. Pour le financement des parcours en alternance, nous travaillons le plus souvent avec l’OPCO Atlas. Les entreprises acceptent d’investir dans ces profils en prenant conscience qu’il faut élargir le vivier de compétences plutôt que de chasser les talents déjà installés dans le secteur », déclare Patrice Chelim.

Des groupes comme Thales, Schneider Electric, Airbus, Fortinet et Accenture soutiennent cette nouvelle initiative de formation dans la cyber.

Transférer cet article à un(e) ami(e)