Recrutement
&
talents

Trophée Européen de la Femme Cyber: ces 14 lauréates "qui osent dans un secteur sous-représenté"

Par Philippe Guerrier | Le | Marque employeur

« Il faut accepter que des femmes intègrent les équipes de cybersécurité et mieux expliquer les contours des métiers cyber aux DRH », selon Nacira Salvan, Présidente du CEFCYS qui a remis ce Trophée à 14 lauréates inspirantes dans ce secteur en pénurie de compétences.

Trophée Européen de la Femme Cyber 2022 : 14 lauréates - ©  D.R.
Trophée Européen de la Femme Cyber 2022 : 14 lauréates - ©  D.R.

« La filière de la cybersécurité reste méconnue malgré la guerre cyber qui se déroule aujourd’hui. Elle manque de visibilité sur la diversité des métiers et elle a besoin autant de femmes que d’hommes », déclare Nacira Salvan, présidente et fondatrice du CErcle des Femmes de la CYberSécurité (CEFCYS).

Le 20 octobre, l’association loi 1901, qui a vocation à promouvoir les femmes dans la cyber (300 adhérentes), a remis aux 14 lauréates leur Trophée Européen de la Femme Cyber 2022. 340 dossiers de candidatures avaient été reçus dans ce cadre.

Les 14 lauréates, primées pour leur implication en France et/ou en Europe, ont des profils d’expertes opérationnelles dans l’industrie de la cyber, de chercheuses ou de professeures.

« En tant que sénatrice comme en tant qu’officier de la réserve citoyenne, le forum du CEFCYS permet de mettre en valeur des femmes de talent, inspirantes pour nous tous », déclare Marta de Cidrac, présidente du jury du Trophée Européen de la Femme Cyber 2022.

Trophée Européen de la Femme Cyber 2022 : le palmarès

        Catégories        Lauréates                 Fonction
Direction ou Entrepreneure - France   Charlotte Couallier Cofondatrice Dattak
Direction ou Entrepreneure - Europe   Phedra Clouner Deputy Director of the Centre for Cybersecurity 
Professionnelle de la Cyber - France    Hakima Kadri         Dahmani Head Of CyberSecurity, IAD International
Professionnelle de la Cyber - Europe    Wiem Tounsi Consultante experte, Orange Cyberdefense 
Métiers Supports de la Cyber - France    Delphine Streichenberger Responsable recrutement et Campus Manager, Orange Cyberdefense
Métiers Supports de la Cyber - Europe Ludmila Morozova-Buss Rédactrice en chef de Top Cyber News MAGAZINE
Etudiante à l’avenir prometteur    Lou-Anne Ducos Etudiante en M2 en double diplôme : Sciences Po et IPAG
Femme Cyber Espoir - France    Valéria Santamato Security Analyst @Accenture | IAM & PAM
Femme Cyber Espoir - Europe    Livia Tibirna Analyste en Cyber Threat Intelligence chez Sekoia.io
Femme Cyber Chercheuse - France    Clémentine Maurice Chercheuse au CNRS (sécurité des interactions entre logiciel et matériel)
Femme Cyber Chercheuse - Europe   Cristiana Santos Professeur assistant en droit de la protection des données et de la vie privée à l’Université d’Utrecht
Femme Cyber Défense et Sécurité   Capitaine De Corvette Louise L. Chef de pôle « Investigation Projection » au sein du Centre Support Cyber de la Marine
Prix Coup de cœur du jury  Brunessen Bertrand Professeure agrégée de droit à l’Université Rennes 1
Prix Coup de Cœur du CEFCYS : le « Prix Nuno Filipe »  Anabelle Masclet Consultante Gouvernance, Risque et Conformité pour Sopra Steria

Femmes dans le cyber : « Il faut oser et dépasser le syndrome de l’imposteur » (Nacira Salvan, CEFCYS)

Nacira Salvan, Présidente et fondatrice du CEFCYS - ©  D.R.
Nacira Salvan, Présidente et fondatrice du CEFCYS - ©  D.R.

« Pour la promotion des femmes dans la filière cyber, nous sommes sur la bonne voie. Je vois l’évolution progressive de l’état d’esprit qui a évolué depuis l’édition du Forum International de la Cybersécurité (FIC) de 2016 à Lille. Lorsque je distribuais des tracts sur place pour amorcer le CEFCYS, beaucoup de personnes se moquaient de mon idée de “club de gonzesses”. Nous voyons le chemin parcouru avec cette troisième édition du Trophée Européen de la Femme Cyber 2022.

Dans ce contexte, je souhaite faire passer deux messages :

  • à destination des femmes qui hésitent à s’investir dans la cyber : il faut oser et dépasser le syndrome de l’imposteur. Les femmes sont aussi légitimes que les hommes. Certes, le domaine cyber est souvent technique, mais pas que. Les femmes ont toutes les qualités pour réussir.
  • à destination de l’écosystème global. Il faut accepter que des femmes intègrent les équipes cyber. Nous devons aussi davantage expliquer aux DRH des grands groupes que les postes cyber peuvent être occupés autant par un homme que par une femme. C’est pour cette raison que nous tombons dans des proportions minimes - moins de 5 % de postes RSSI occupés par des femmes - dans des grands groupes. Il faut aussi davantage expliquer les contours des métiers cyber aux RH.

Il faut également démarrer la sensibilité à nos métiers cyber entre la quatrième et le troisième au collège. Avec la mairie d’Issy-Les-Moulineaux [Hauts-de-Seine] et Cisco, le CEFCYS a mené des opérations dans ce sens. Mais, pour élargir le vivier, il faut dépasser l’image du hacker devant un écran d’ordinateur. Cela avait d’ailleurs inspiré le livre du CEFCYS paru en 2020 : “Je ne porte pas de sweat à capuche, pourtant je travaille dans la cybersécurité”. »

Nacira Salvan, présidente et fondatrice du CErcle des Femmes de la CYberSécurité

Pénurie RH : 10,6 % des professionnels cyber sont des femmes

En novembre 2021, le cabinet d’études américain Cybersecurity Ventures indiquait :

• il manquera 3,5 millions d’experts dans la filière cyber à l’horizon 2025 dans le monde,
• la population d’experts cyber sera composée à 30 % de femmes à la même échéance.

Selon l’enquête 2021 des profils cyber de l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information),

• 12,2 % des professionnels exerçant dans une structure spécialisée en cybersécurité sont des femmes, 
• 10,6 % des professionnels pour l’ensemble des structures cyber (spécialisées ou non) sont des femmes.

« Cela reste faible mais le plus important est la prise de conscience globale et la tendance est encourageante : un nombre croissant de filles suivent les cours que j’assure depuis 5 ans dans le cursus de master cyber de Paris Descartes. En 2021, il y avait même plus de filles que de garçons dans la promotion », indique Nacira Salva.

Transférer cet article à un(e) ami(e)