Qvt

Andjaro : « Workforce Management : comment réussir l’après Covid-19 »

Le | Contenu sponsorisé - Motivation & engagement

La start-up Andjaro, éditeur d’une solution d’optimisation du staffing pour simplifier et flexibiliser la recherche de collaborateurs en interne pour des missions ponctuelles, vient de publier un guide pratique intitulé « Workforce Management : comment réussir l’après Covid-19 ».  Rencontre avec Quentin Guilluy, co-founder et CEO de l’entreprise.

Quentin Guilluy, co-founder et CEO d’Andjaro
Quentin Guilluy, co-founder et CEO d’Andjaro

Quels constats tirez-vous de cette période inédite ?

Aujourd’hui, suite au confinement, le Workforce Management correspond à 90 % des problématiques RH. Aussi, dès le début de cette période inattendue, nos clients (ENGIE, Elior, Sodexo…), nous ont positionnés au centre de leur cellule de crise.
Concrètement cette situation de l’ordre du spectaculaire, aux données totalement inattendues, avec des prévisions incertaines les conduit d’autant plus aujourd’hui à une réactivité sans commune mesure. Dans les faits, certains sites qui tournaient à plein régime durant le confinement sont aujourd’hui surpris d’assister à un ralentissement de l’activité depuis le déconfinement. A l’inverse, dans le retail, le prêt-à-porter, ceux qui prévoyaient une baisse de CA de 80 % par rapport à la même période l’année précédente, observent finalement un manque à gagner de 40 %.
Le constat est simple : l’incertitude est totale et le comportement des consommateurs impossible à anticiper. La vraie question qui se pose est donc la suivante : comment se réadapter et faire basculer ses effectifs au plus vite pour pallier à ses besoins à l’instant T ?

En quoi les aidez-vous à faire face ?

Nous sommes une place de marché en circuit fermé qui permet de trouver en interne des collaborateurs disponibles. Nous recensons en temps réel, l’ensemble du personnel inactif, notamment en chômage partiel.
Selon les besoins de l’entreprise, à l’instant T, nous allons ainsi les solliciter, via le matching, de manière instantanée. Il s’agit d’un véritable atout dans une période où l’absentéisme dans des secteurs tels que l’agroalimentaire, la grande distribution… a parfois augmenté de 40 %. Un taux exponentiel drainé par la crainte de certains salariés de prendre les transports, ou parce qu’ils présentent des vulnérabilités face au virus… Un taux record qui touche aussi les entreprises de l’industrie, restées ouvertes durant le confinement, qui voient aujourd’hui certains de leurs salariés, à bout de souffle, en arrêt.
A cela s’ajoute les demandes de congés payés, que de nombreux employés n’avaient pas osé solliciter durant le confinement… Soit des absences qui représentent pour les entreprises 5 fois plus de besoins de personnel qu’en période normale.

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?

Prenons un cas d’école. A ce jour, les magasins, situés en centre-ville, enregistrent un rebond plus important que ceux des centres commerciaux. En allant sur Andjaro, un manager qui constate un afflux de clients inattendu va ainsi trouver, en quelques clics, un salarié du même groupe, de son côté au chômage partiel, pour intervenir, dans les heures qui suivent dans sa boutique. En ce sens, disposant d’énormément de données, notamment sur les temps de trajet, nous travaillons sur un projet pilote visant à réduire de 10 % les temps de déplacement de la workforce. De quoi faire baisser drastiquement l’absentéisme, notamment des salariés qui craignent de prendre les transports et qui pourront échanger leur affectation selon la proximité de leur domicile et d’un site d’une entreprise.
Enfin, nous accompagnons les entreprises dans le renouvellement des compétences de certains de leurs salariés dont les besoins sont moins prégnants en cette période, pour les réaffecter sur d’autres activités professionnelles en tension. En travaillant avec eux main dans la main nous faisons intégralement partie de leur projet global de reprise.

Pour découvrir le guide pratique « Workforce Management : comment réussir l’après Covid-19 », cliquez ici

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)