Qvt

Flexliving lève des fonds pour trouver des plans d’hébergement aux employés en mobilité

Par Philippe Guerrier | Le | Workspace

Sur le marché du logement de fonction, la start-up Flexliving propose une offre d’hébergement de durée moyenne en région parisienne pour les collaborateurs d’entreprises qui se déplacent régulièrement. Le point sur le concept avec le cofondateur Caué Brioli.

Location de durée moyenne pour les collaborateurs d’entreprise : Flexliving lève 1,6 million d’euros - © D.R.
Location de durée moyenne pour les collaborateurs d’entreprise : Flexliving lève 1,6 million d’euros - © D.R.

Cette start-up française qui avance dans les technologies associées à l’immobilier (PropTech) devrait susciter l’intérêt des DRH et des offices managers, qui cherchent des solutions de logement de collaborateurs nomades et qui voudraient proposer un avantage salarié novateur.

En novembre 2023, Flexliving a levé 1,6 million d’euros en revisitant le concept de logement d’entreprise.

Créée en 2021 par un trio d’experts de l’immobilier (Lionel Bodénès, Caué Brioli et Alexandre Marcadier), la jeune pousse a développé une gamme de services de locations d’appartements de moyenne durée (de 1 à 10 mois) sous un angle corporate housing. Et ce, en se concentrant initialement sur le périmètre géographique de Paris intramuros et de la petite couronne.

À mi-chemin entre l’immobilier et la gestion RH

« Nous nous sommes dit qu’il fallait une solution flexible de logement de moyenne durée à destination des collaborateurs en mobilité à proximité des sièges sociaux des entreprises », évoque Caué Brioli, l’un des cofondateurs de Flexliving.

En l’état actuel, Flexliving dispose d’un parc immobilier 350 chambres. Mais elle compte bien doubler son parc de logement en 2024. « Nous sommes une entreprise 'asset light'. Nous n’achetons pas les biens sur le long terme. Nous les louons auprès de professionnels de l’immobilier privés ou institutionnels en contrepartie de loyers fixes. Nous nous tournons ensuite vers les entreprises clientes de Flexliving dans un cadre d’élaboration de contrats de location flexibles », explique Caué Brioli.

Parmi les partenaires de Flexliving figurent des sociétés foncières comme Gecina, Primonial REIM et BNP REIM. La start-up compte bien élargir sa base de propriétaires et d’investisseurs locatifs susceptibles de lui confier leurs biens immobiliers proches des métros et des quartiers d’affaires si possible.

Du côté de l’hébergement en mode corporate housing, la start-up propose plusieurs solutions flexibles de logement (chambres, studios, appartements) en accès privatif ou partagé :

  • Pour les entreprises qui souhaitent héberger des collaborateurs en mission à Paris sur quelques mois, Flexliving propose un logement de fonction géré (« FlexHouse »).
  • Pour les entreprises qui accueillent régulièrement des collaborateurs venant de province ou qui proviennent de l’international, Flexliving offre l’accès à des appartements d’entreprise dans un format de colocation (« FlexQuarters ») qui servent de point de chute à proximité des bureaux de la société.
  • Flexliving a développé aussi un concept de pass pour les plus petites structures : un abonnement logement (« HyperFlex »). Il permet de réserver plusieurs nuits par mois à partir d’un parc dédié de logements (15 en l’état actuel).
    • Par exemple, Welcome to the Jungle, qui exploite une plateforme de recrutement et de promotion de la marque employeur pour le compte d’entreprises, a adopté une formule « 20 nuits par mois sur Paris », correspondant à 2 nuits par collaborateur et par mois pour faciliter l’hébergement d’une dizaine de personnes de la société.

La réservation et la gestion des logements est réalisée de manière autonome par les collaborateurs concernés à travers une application mobile. Pour décharger les professionnels en transhumance des soucis de location, Flexliving prend en charge des prestations connexes comme la conciergerie, la rénovation ou les réparations express.

Cette prestation d’hébergement temporaire de Flexliving évite au collaborateur d’avancer l’argent à titre individuel en attendant le remboursement par note de frais d’entreprise. C’est aussi du temps gagné sur le volet de la gestion RH.

Le modèle économique repose sur une double relation :

  • Flexliving garantit le reversement des loyers aux propriétaires locatifs partenaires pour les hébergements de moyenne durée.
  • Lorsque Flexliving se tourne vers les entreprises clientes avec ces offres de corporate housing, elle répercute les coûts de location immobilière en s’accordant une marge pour assurer son propre développement.

Caué Brioli l’assure : avec les offres Flexliving, il est possible de réaliser des économies de 20 à 40 % sur les prix d’hébergement et de nuitée par rapport à un accueil dans un appartement hôtel.

Développement d’une plateforme digitale pour gérer le corporate housing

« Pour l’instant, nous nous concentrons sur l’élargissement de notre parc sur Paris intramuros et première couronne périphérique, près des métros et des centres d’affaires. Après avoir atteint le point d’équilibre financier prévu fin 2024, nous espérons avancer dans d’autres villes, notamment en Europe », indique Caué Brioli.

Cette deuxième levée de fonds d’1,6 million d’euros a été réalisée par un groupe d’investisseurs individuels intégrant Clément Alteresco, CEO de Morning (exploitation d’espaces de coworking), et Henri de Lorgeril, CEO du cabinet RH Avizio, qui a contribué à rassembler une quarantaine d’autres business angels par le biais du club SideAngels.

En octobre 2022, une première levée de fonds d’un montant similaire a été réalisée par Flexliving. Cette étape de financement d’amorçage a servi de point de bascule à l’équipe pour mettre de côté l’exploitation d’un modèle BtoC de location d’appartements ou de studios à temps partiel initialement retenue et pour se consacrer au corporate housing.

Ce 2e financement, survenu en novembre 2023, servira à :

  • développer la plateforme digitale Flexliving Business qui a vocation à faciliter la gestion des logements de fonction par les entreprises clientes ;
  • renforcer l’équipe de Flexliving qui devrait passer de 12 à 20 employés d’ici fin 2024.

La perspective des JO de Paris en 2024 représente-t-elle une opportunité événementielle pour Flexliving ? « Pour la période des JO, nous continuerons à répondre aux enjeux de nos entreprises clientes qui ont besoin de loger leurs collaborateurs ou partenaires l'été prochain. Nous restons fidèles sur l’exploitation en moyenne durée offrant des loyers intéressants à nos partenaires investisseurs immobilier sans contraintes de gestion », évoque Caué Brioli.

Location de moyenne durée : et Airbnb dans tout cela ?

• Il est évident que ce segment BtoB de marché de la location immobilière allait intéresser Airbnb, la plateforme communautaire d’origine américaine spécialisée dans la location et la réservation de logements entre particuliers pour des séjours de courte durée.
• Celle-ci a commencé à explorer le créneau de la location de moyenne durée en traversant la crise Covid-19.
• L’offre dite « bail mobilité » tourne autour d’une location d’un logement meublé pour une durée comprise entre 1 et 10 mois visant notamment les personnes en mission temporaire dans le cadre de leur activité professionnelle.
• Flexliving est devenue partenaire de la marketplace d’Airbnb, qui expose une offre multi-opérateurs de locations immobilières de moyenne durée. Ce qui permet d’éviter de monter en concurrence frontale et de disposer d’un canal supplémentaire d’exposition et de distribution de sa propre offre de location de moyenne durée pour travailleurs en situation de mobilité.

Photo d’illustration (de gauche à droite) : Lionel Bodénès, Caue Brioli, Alexandre Marcadier

Concepts clés et définitions : #DRH ou directeur des ressources humaines