Recrutement
&
talents

Recrutement : comment vérifier les compétences linguistiques des candidats ?

Le | Intérim

La maîtrise d’une langue étrangère constitue un critère de recrutement indispensable. Comment jauger le niveau linguistique d’un candidat ? Tests en ligne, mises en situation, QCM… Tour d’horizon des bonnes pratiques.

Recrutement : comment vérifier les compétences linguistiques des candidats ?
Recrutement : comment vérifier les compétences linguistiques des candidats ?

Mener l’entretien oral avec un natif

Pour débuter la présélection de ses candidats, Approach People Recruitment, cabinet spécialisé dans le recrutement de profils multilingues, privilégie un entretien téléphonique avec un consultant natif de la langue pour laquelle il recrute.
« Même si je maîtrise parfaitement l’anglais et l’espagnol et que je suis parfaitement en capacité de me faire une idée du niveau du candidat, le test réalisé ne sera jamais aussi efficace qu’avec un natif qui a vécu et travaillé dans le pays concerné », explique ainsi Emilie Narcy, HR & Operation Director au sein d’Approach People Recruitment.
En effet, si l’entretien oral a pour objectif d’évaluer le vocabulaire, l’accent et la grammaire, il doit avant tout permettre d’analyser la capacité du candidat à s’exprimer, à faire passer ses idées et surtout à estimer son niveau de confiance en soi. « Pour mener à bien ces entretiens téléphoniques, nous avons réalisé une trame interne sur lesquelles nous notons les candidats afin de leur attribuer un niveau », précise-t-elle.

Ne pas se fier aux certificationsTOEIC, TOEFL, DELE…

Un recruteur ne peut se fier uniquement au déclaratif ou à la mention d’un diplômes de langues sur un CV. La plupart de ces tests de langues évalue uniquement le niveau de langues à l’écrit et qui plus est à un instant T.
« Pour maintenir un bon niveau de langues, que cela soit à l’écrit ou à l’oral, le candidat doit avoir une pratique quotidienne. Une note au Toeic passé au cours de ses études aura donc peu de valeur aux yeux d’un recruteur car il ne révèle pas le potentiel opérationnel du candidat », déclare Emilie Narcy. Dans cette optique, les expériences et les séjours à l’étranger sont des indices non négligeables sur les réelles compétences du candidat car ils démontrent sa capacité à évoluer dans un environnement international.
« Nous accordons plus d’importance aux résultats obtenus à l’IELTS car le test est plus complet et a le mérite d’évaluer l’ensemble des compétences linguistiques : compréhension orale, compréhension écrite, expression écrite et expression orale », ajoute-t-elle.
Il en va de même avec la certification LINGUASKILL (anciennement BULATS). Quant au niveau de langues indiqué par le candidat lui-même, il reste peu fiable car certaines personnes ont tendance à se surévaluer pour obtenir un poste quand d’autres, par nature, se sous-estiment.

Evaluer l’écrit grâce à des outils en ligne

Certains postes exigent de maîtriser une langue aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Dans cette optique il est important d’évaluer leur aisance rédactionnelle.
« Selon les profils recherchés, nous demandons aux candidats de rédiger des essais : lettre de motivation, business plan, études de cas… », explique Emilie Narcy. Et d’ajouter : « Pour s’assurer que le candidat ne s’appuie pas sur une aide extérieure, il nous arrive parfois de réaliser ces tests en direct en passant par Skype. Nous lui laissons alors une dizaine de minutes pour rendre sa copie. Bien évidemment, l’objectif n’est pas d’obtenir 5 pages de rédaction, mais de proposer des exercices d’expression courts et efficaces. »
Pour évaluer le niveau des candidats, le cabinet de recrutement utilise également des plateformes de tests 100 % digitalisées, comme Pipplet. Cet outil en ligne permet de tester les candidats en 30 minutes, à l’oral comme à l'écrit, dans plus de 15 langues. Ils sont évalués à distance en se connectant au test en ligne adressé par le recruteur. Les réponses sont enregistrées et évaluées par les linguistes dans les 24 heures en fonction du Cadre européen commun de références pour les langues (CECRL).
D’autres plateformes de tests existent sur le marché tels que easySPEAKing, The English Quiz ou encore eLAO 2020.

(Par Stéphanie Marpinard)

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)