Sirh

A quoi ressemblera le professionnel RH de demain  ?

Le | Gpec

Les experts RH les plus influents ont profité de la 2e édition du HR Tech Europe Spring Warm-up 2014, qui s’est déroulée le jeudi 27 mars à Londres, pour sortir leur boule de cristal et partager, avec les 500 décideurs RH réunis, la vision qu’ils ont du recruteur de demain. Moments choisis. Des acteurs du changement

A quoi ressemblera le professionnel RH de demain  ?
A quoi ressemblera le professionnel RH de demain  ?

« Les professionnels RH parlent beaucoup de changement mais sont plutôt lents lorsqu’ils doivent eux-mêmes revoir leurs pratiques. Demain, ils seront en première ligne pour conduire d’une manière fructueuse le changement à l’échelle de leur entreprise. Evidemment, la technologie et les datas les aideront mais ne feront pas tout. Ils devront eux-mêmes être plus agiles pour que leurs équipes s’adaptent aux nouveaux enjeux », d’après David Wilson, fondateur et directeur général d’Elearnity.

Des facilitateurs dans l’organisation

« Les équipes RH seront davantage amenées à se concentrer sur le développement organisationnel de leur entreprise et devront créer un contexte favorable à l’émergence de nouveaux comportements en interne. Leur rôle sera de réunir les conditions pour que leurs collaborateurs deviennent plus performants. Cette mission passera par l’élaboration d’une stratégie RH alignée aux enjeux business de l’entreprise », selon Adrian Furnham, professeur à l’Université de Londres.

Des membres du comité exécutif

« Le temps durant lequel les professionnels RH ne comprenaient pas le retour sur investissement de leurs actions est bel et bien révolu ! Comme les membres du comité exécutif, les futurs recruteurs devront connaître leur business, la stratégie de leur entreprise… Et être de bons commerciaux. Avant de lancer de nouvelles initiatives RH, ils devront jauger la robustesse de leurs fondations et être véritablement à l’écoute de leurs employés », estime Mark Martin, ex-DRH de Direct Line Group.

Des as du marketing

« Pour susciter l’adhésion de leurs collaborateurs, les professionnels RH du futur devront expliquer aux opérationnels ce que le changement va concrètement leur apporter à eux, non aux recruteurs. Leur rôle sera de générer l’adoption puis l’addiction des nouveaux outils implémentés. Comme s’ils devaient promouvoir un film, ils devront marketer leurs actions pour générer, sur le long terme, de l’enthousiasme en interne », selon Jason Averbook, chief business innovation officer chez Appirio.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un(e) ami(e)