Recrutement
&
talents

Le leadership à l’ancienne est-il condamné ?

Le | Solutions d'évaluation

Clé de voûte indispensable dans la réussite d’une entreprise, le leadership est la capacité à donner une direction et à entraîner les autres vers un objectif commun. Face à une société en perpétuelle transformation, faut-il réinventer le leadership ? Focus sur le modèle de leadership qui apparaît aujourd’hui le plus adapté.

Clé de voûte indispensable dans la réussite d’une entreprise, le leadership est la capacité à donner une direction et à entraîner les autres vers un objectif commun. Face à une société en perpétuelle transformation, faut-il réinventer le leadership ? Focus sur le modèle de leadership qui apparaît aujourd’hui le plus adapté.

Face à la mondialisation et à la révolution numérique, le monde du travail n’a cessé d’évoluer au cours des deux dernières décennies et continuera inéluctablement de se transformer de manière constante au cours des prochaines années. Dans ce contexte, « Les modes d’exercice du leadership qui ont permis de réussir hier ne peuvent être ceux qui feront gagner les entreprises de demain », explique Jean Zuccarelli, Principal Consultant Talent Management chez Right Management.

Leadership : les facteurs du changement

L’avènement de l’ère digitale, du big data, et de l’intelligence artificielle, la complexification des besoins clients qui laisse apparaître de nouvelles exigences telles que l’émergence de la relation continue permise notamment par les chatbots, la pénurie des talents dans un certain nombre de filières, ou encore l’arrivée des Millenials sur le marché du travail qui souhaitent plus que jamais casser les codes de l’entreprise… Autant de facteurs qui impactent aujourd’hui en profondeur les processus de prises de décision et d’exécution au sein des organisations. « Les entreprises doivent revoir leur business model, leur stratégie et par conséquence leur culture leadership pour mener à bien toutes ces transformations », souligne Jean Zuccarelli.

Les nouvelles exigences du leadership

« Si il y a encore 20 ans la principale qualité du leader était principalement sa capacité à faire exécuter un plan, on attend aujourd’hui de lui d’être capable de transformer en permanence l’entreprise pour l’adapter à ses opportunités et ses contraintes », analyse Gilles Dacquet, directeur général de Go4it Group. Les leaders évoluant dans un environnement en constante mutation et de plus en plus marqué par la complexité, les entreprises se doivent d’actualiser leur stratégie de leadership pour l’adapter aux nouvelles réalités.

« Si on ne peut condamner aujourd’hui tout le modèle du leadership à l’ancienne, force est de constater que les entreprises qui ne revisiteraient pas leur culture du leadership et leur mode de gouvernance prennent le risque d’aller au-devant de gros problèmes », prévient Jean Zuccarelli. Le danger ? Le déficit de leadership risque non seulement de dégrader la motivation et l’engagement des collaborateurs, mais aussi la qualité de la relation manager-managé. Dans ce contexte, un modèle de « leadership prenant en compte des éléments contextuels permet d’amener l’entreprise dans l’agilité, l’adaptation permanente et le bien-être au travail », conclut Gilles Dacquet. 

Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un(e) ami(e)