Formation

Transfert DIF vers CPF : le sprint final avant la perte de droits de formation

Par Philippe Guerrier | le | Droit de la formation

Salariés, vérifiez bien vos droits au titre de votre ancien DIF et effectuez la bascule si nécessaire vers le CPF. La date limite arrive vite : 30 juin 2021.

Formation : transfert DIF vers CPF - © D.R.
Formation : transfert DIF vers CPF - © D.R.

Le temps est désormais compté pour le report du Droit Individuel à la formation (DIF) vers le Compte Personnel Formation (CPF).

Cette démarche concerne les personnes salariées du secteur privé avant le 31 décembre 2014. Il est possible que vous disposiez encore de droits au titre de votre ancien DIF.

Si c’est le cas, il est possible d’effectuer la bascule de ce solde d’heures vers le CPF jusqu’au 30 juin 2021 après prolongation du délai en raison de la crise Covid-19. 

Gare au couperet : une fois ce délai passé, les anciennes heures seront vraiment perdues.

Où retrouver le solde d’heures de DIF ? 

Il est possible de retrouver ses éléments sur :

  • les bulletins de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015 ;
  • une attestation de droits au DIF fournie par votre employeur ;
  • votre dernier certificat de travail ;
  • via les conseillers de la Caisse des dépôts et consignations si vous êtes dépourvus d’attestation DIF.

Comment effectuer le report du DIF au CPF ?

Il faut déjà créer un compte CPF en vous rendant sur le site Internet www.compteformation.gouv.fr ou l’application mobile Mon Compte Formation.

Si vous en disposez d’un : 

  • dirigez-vous vers l’onglet « Mes droits à la formation » puis « CPF privé + DIF » ;
  • intégrez le solde de ces heures ;
  • saisissez un montant arrondi à l’unité supérieure ;
  • téléchargez votre justificatif ;
  • enregistrez votre solde qui sera automatiquement crédité sur votre compteur en euros.Le taux est fixé par décret à 15 euros de l’heure, selon un récent focus du portail Service-Public.fr.

Transfert DIF vers CPF - © D.R.
Transfert DIF vers CPF - © D.R.

Un risque de gâchis financier énorme

La prise de conscience n’est pas si évidente à en croire la Fédération de la formation professionnelle (FFP).

« À partir du 30 juin 2021, les droits des salariés cumulés au titre du DIF ne seront plus accessibles. Or, seulement 6,3 millions d’employés ont effectué la transformation de ces DIF en euros sur le CPF. C’est donc 10 millions de salariés qui vont perdre leurs droits à la formation, ce qui représente un montant de 12 milliards d’euros », indique l’organisation qui fédère 1200 entreprises de formation et du développement des compétences. 

De son côté, l’organisme de formation linguistique Wall Street English indiquait fin mai que « seuls un tiers des salariés ont reporté leurs heures de DIF » sur la foi d’une étude sur le DIF commandée à Ipsos. Ce faible score est cependant « plus conséquent qu’il y a six mois ».

« Près de 10 millions d’actifs risquent de perdre jusqu'à 1800 euros de droits acquis au titre du DIF », précise Wall Street English. Malgré la campagne de communication déployée par le gouvernement pour informer les actifs du report de la date butoir, le message n’est pas encore vraiment passé. Deux salariés sur trois estiment « ne pas avoir été suffisamment informés  » et 73 % déclarent « ne pas avoir vu de campagne d’information sur le DIF au cours des derniers mois ».

Les ressources de questions-réponses disponibles

Transférer cet article à un(e) ami(e)