Paie

Analyse des salaires : Figures lève 6,8 millions d’euros pour avancer en Europe

Par Philippe Guerrier | le | Rémunération

Figures, experte dans le traitement des données sur les niveaux de rémunérations pratiqués dans les start-ups, demeure confiante dans son développement malgré un contexte économique moins favorable.

Figures poursuit sa route avec cette nouvelle levée de fonds de 6,8 millions d’euros. - © D.R.
Figures poursuit sa route avec cette nouvelle levée de fonds de 6,8 millions d’euros. - © D.R.

Virgile Raingeard, CEO et cofondateur de Figures, l’admet. Ce tour de table d’amorçage s’est révélé « plus compliqué à finaliser » dans un contexte d’assèchement des sources de financement à lier avec une situation économique globale de plus en plus tendue. Mais il a été bouclé fin août.

La start-up, qui exploite une plateforme en mode SaaS d’évaluation et d’analyses des rémunérations (50.000 employés venant de 700 start-ups), lève 6,8 millions d’euros auprès :

  • du fonds d’investissement allemand Point Nine,
  • de ses investisseurs historiques : Bpifrance via son fonds Digital Ventures, Seedcamp et Kima Ventures
  • 2 nouveaux fonds qui entrent dans le capital : Acadian (Etats-Unis), Entrée Capital (Israël)
  • de business angels.

Figures compte poursuivre son expansion en Europe avec un objectif d’un millier de clients d’ici fin 2022 (750 en l’état actuel, dont 6 issus du CAC 40).

« Nous continuons notre croissance en France et voulons couvrir les principaux marchés européens où se développent les start-ups (Angleterre, Pays-Bas, Espagne, Europe du Nord…). Avec notre base clientèle, nous avançons aussi de plus en plus sur les plus grands comptes », déclare Virgile Raingeard, CEO de Figures.

« En termes de résultats financiers, nous avons atteint le million d’euros en termes de revenus annuels récurrents (ARR). Nous voulons les tripler d’ici fin 2023 », évoque Virgile Raingeard.

Une trajectoire plutôt lisse depuis la création de Figures en octobre 2020

La start-up parisienne a levé un montant cumulé de 8,5 millions d’euros pour développer son application qui permet de :

• benchmarker et analyser les salaires du marché, 
• piloter les politiques de rémunération des entreprises.

Le rachat de Payspective au Royaume-Uni en mai 2022 a permis d’accélérer la croissance en passant de 15 clients à 220 en 3 mois dans ce pays. D’autres opérations de croissance externe pourraient survenir en Europe.

La cible client élargie aux grandes entreprises

« Sur la partie commerciale, nous voulons démontrer en France que notre offre ne concerne pas que les start-ups mais qu’elle est susceptible d’intéresser aussi les grandes entreprises. Par exemple, nous voulons :

  • être en mesure d’organiser les campagnes annuelles d’augmentation des rémunérations à partie de Figures,
  • donner un accès à notre plateforme aux managers pour qu’ils suivent l’évolution des salaires des employés,
  • proposer aux candidats un accès pour qu’ils cernent mieux les packages de rémunérations proposés par les entreprises qui recrutent », indique Virgile Raingeard.

Au sein de Figures, l’effectif de 27 personnes devrait doubler d’ici l’été 2023.

(Photo : Virgile Raingeard et Bastien Formery, cofondateurs de Figures)

Transférer cet article à un(e) ami(e)