Qvt

Benchmark des plateformes VR & HR scannées par Tomorrow Theory. En attendant les vrais métavers…

Par Philippe Guerrier | Le | Workspace

Le studio d’innovation RH Tomorrow Theory a dévoilé un benchmark des plafeformes qui font la jonction entre la réalité virtuelle et la gestion RH. Une session vidéo live avec Topics et PageGroup a permis de prolonger le débat.

Tomorrow Theory : benchmark des plateformes VR pour les usages RH  - ©  D.R.
Tomorrow Theory : benchmark des plateformes VR pour les usages RH - ©  D.R.

Le marché de la réalité virtuelle dans la perspective de l’essor de métavers est-il mûr pour la fonction RH  ? Des initiatives dans ce sens apparaissent progressivement. Le studio d’innovation RH Tomorrow Theory vient de dévoiler un benchmark sur plus de 400 plateformes de réalité virtuelle (VR en anglais) à la recherche d’un focus sur les usages RH.

Fruit de 6 mois de travail, le rapport dense de 115 pages est composé de différentes parties : définitions, principes du métavers, dossiers, cartographie, classements des plateformes par usages RH, fiches d’identités des acteurs, zoom sur les acteurs français qui évoluent dans la XR (c’est-à-dire la réalité virtuelle, la réalité augmentée, et les métavers), tribunes…

Il est désormais disponible en téléchargement depuis le site Internet de Tomorrow Theory après la présentation du rapport d’un webinar organisé par Tomorrow Theory le 22 novembre.

Le benchmark a été réalisé en identifiant 443 plateformes dans le monde. Celles-ci proposent un accès par ordinateur ou/et casque de réalité virtuelle selon les cas.

Les grands enseignements par Jérémy Lamri, CEO de Tomorrow Theory

  • Jérémy Lamri, CEO Tomorrow Theory - ©  D.R.
    Jérémy Lamri, CEO Tomorrow Theory - ©  D.R.

    « Sur 443 plateformes recensées, 75 sont potentiellement pertinentes pour les RH, et 30 utilisables dès maintenant. » Elles ont été identifiées comme appartenant aux catégories : productivité, collaboration et sociale et capable de répondre à des cas d’usage RH.

  • « La VR ne suffit pas à faire un métavers, et les vrais métavers ne seront prêts que dans une décennie au mieux » ;
  • « Le marché de la réalité virtuelle n’est pas révolutionnaire, mais il propose des usages de transition intéressants. C’est le cas de l’environnement 2D non immersif comme WorkAdventure.
  • « Les RH ont encore besoin d’adapter leurs bonnes pratiques et leurs processus pour bien correspondre à la VR » ; 
  • « Des enjeux environnementaux et sociaux ne sont pas encore assez pris en compte par les acteurs de la VR » ;
  • « Des usages probablement plus pertinents apparaîtront à moyen terme sur la réalité augmentée, à explorer et suivre de près dans les prochains mois ou années ».

Top 20 des plateformes de réalité virtuelle avec des affinités RH

Voici la liste établie par Tomorrow Theory en étudiant 12 principaux critères RH :

  • Somnium Space,
  • The Nemesis,
  • The Sandbox,
  • Second Life,
  • Decentraland,
  • Hyperspace,
  • WorkAdventure (France),
  • Arthur,
  • Spatial,
  • Wonda VR (France),
  • Remio,
  • Horizon Workroom,
  • Teemew (France),
  • Virbela Campus,
  • Glue,
  • Gather,
  • Meeting VR,
  • vSpacial,
  • FrameVR,
  • Horizon Worlds (service de Meta)

Webinar Tomorrow Theory : des témoignages et retours d’expérience

Stéphanie Renverseau, COO Tomorrow Theory - ©  D.R.
Stéphanie Renverseau, COO Tomorrow Theory - ©  D.R.

Outre la présentation du rapport, une table ronde, animée par Stéphanie Renverseau, COO de Tomorrow Theory et exploitée sous la forme d’une session vidéo live, a été organisée le 22 novembre.

Un exercice qui a permis de prolonger le débat et de partager des informations avec un trio de panélistes.

Alexandre Stourbe, Directeur général de Le Lab RH, a bouclé la session live streaming.

Gaspard Tertrais, CTO Tomorrow Theory

« Je suis frappé par le nombre de plateformes de réalité virtuelle que nous avons screené dans le cadre de ce benchmark. Plus de 500 avec autant d’usages variés et une trentaine orientées RH. J’ai également été étonné par le branding autour du métavers alors qu’il n’est pas encore là. C’est un peu une hérésie, même si certaines plateformes innovent vraiment en y intégrant la blockchain par exemple. »

« En l’état actuel, nous avons davantage de plateformes de réalité virtuelle qui ne constituent qu’une brique d’un métavers qui a vocation à être contrôlé par ses utilisateurs et qui favorisera la persistance des données. The Sandbox ou Decentraland s’y mettent, mais ces plateformes ne sont qu’au stade de démonstrateur (proof of concept ou POC). »

Stéphanie Foache, Senior Partner, Topics (cabinet conseil d’experts RH)

« Je travaille beaucoup avec l’acteur français WorkAdventure qui a réalisé beaucoup d’expériences dans les domaines du recrutement et workspace. J’ai vu une équipe DevOps d’une grande entreprise française travailler dessus toute une journée. L’onbaording est facile. »

« En matière de recrutement, nous avons des exemples de parties de process réalisées en VR. Pour le présourcing c’est-à-dire un premier contact dans ces espaces virtuels avec des milleniums ou des profils digitaux qui apprécient cette innovation ou l’assessment des compétences. L’effet  »Waouh !«  est toujours là. En ce qui concerne la formation, la VR apporte à la fois de la performance et de la confiance. »

« A propos de la dimension workplace, bien que nous ne disposions pas de casques (quitte à perdre un peu le côté immersif), le fait de regrouper des équipes géographiquement dispersées dans un même environnement virtuel et d’exploiter la spatialisation est intéressant. Les personnes qui travaillent en full remote se sont sentis plus proches du reste de l’équipe avec cette connexion permanente. »

Guillaume André, Talent Development Manager, PageGroup (cabinet de recrutement)

« Des initiatives sporadiques ont déjà été lancées sur le volet du recrutement avec la réalité virtuelle. J’attends de voir ce que le métavers va apporter de plus sur l’expérience candidat et les relations avec les recruteurs et les entreprises. »

« Après la période de digitalisation en lien avec la crise Covid-19, nous voulons plutôt renouer avec des entretiens physiques. Nous cherchons à casser les codes du recrutement, à apporter quelque chose de différent, et à briser les biais. Et, potentiellement, les univers virtuels peuvent créer de nouvelles sources d’inégalité. »

Tomorrow Theory imagine les RH de demain

Lancé en juin 2022, Tomorrow Theory se positionne comme un studio d’innovation RH, qui accompagne la fonction RH dans ses enjeux d’attirer, fidéliser et engager candidats et collaborateurs.
• Il intervient sur les processus liés aux compétences et soft skills (recrutement, formation, collaboration), sur les processus de change management, et sur l’utilisation des technologies de pointe en RH (Web 3.0, blockchain, VR, IA, etc.).
• L’entreprise propose trois types de prestations : sensibilisation (conférences, séminaires), conseil en stratégie et étude (apport de bonnes pratiques, étude spécifique, aide au choix), et ingénierie (conception de modèles et prototypage de solutions technologiques).
• Elle compte des références comme LVMH, Chanel, L’Oréal, le ministère de l’Intérieur, Mazars, PageGroup, Barilla, Mastercard, Crédit Mutuel, et BNP Paribas.
• Son CEO Jérémy Lamri a cocréé en 2015 l’association Le Lab RH (un écosystème de 315 start-ups dédiées à l’innovation RH). Il est aussi auteur d’un ouvrage didactique intitulé « Métavers et RH » ou « Comment le Web 3.0 repense le futur du travail et les organisations » sorti fin octobre 2022 aux Editions EMS Management et Société.

« Benchmark des plateformes VR pour les usages RH » réalisé par Stéphanie Renverseau Jérémy Lamri,Gaspard Tertrais, et Matthieu Sabourin, pour le compte de Tomorrow Theory 2022. Avec les partenaires PageGroup, Hult EF, Topics, Le Lab RH et Gometa. A télécharger ici après inscription.

Transférer cet article à un(e) ami(e)