Recrutement
&
talents

Recrutement : comment HumanSourcing, l’ATS pionnier français, bascule chez l’Italien Zucchetti

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi spécialisé

Entretien avec Nicolas Barbereau, CEO et fondateur de DVSI à l’origine du logiciel ATS HumanSourcing, sur les contours de ce rapprochement franco-italien bouclé par le groupe Zucchetti sur le segment HR software.

Nicolas Barbereau, CEO de DVSI / HumanSourcing - © D.R.
Nicolas Barbereau, CEO de DVSI / HumanSourcing - © D.R.

Sur le marché des logiciels RH en France, il faudra désormais compter sur le groupe italien Zucchetti, qui vient d’acquérir l’entreprise lyonnaise DVSI. Derrière cet éditeur se cache HumanSourcing, le logiciel pionnier de recrutement conçu en France dès 2003 en mode SaaS dans le cloud (ASP disait-on à l'époque).

Méconnu en France, Zucchetti compte s’appuyer sur l’expertise de DVSI pour :

  • développer ses activités en France sur le marché des solutions RH ;
  • intégrer les briques technologiques HumanSourcing pour le suivi des candidatures (un ATS en anglais) dans une plateforme SIRH plus complète en lien avec celle orientée HCM déjà commercialisée en Italie et baptisée Infinity.

Le logiciel HumanSourcing pour les recruteurs comporte plusieurs fonctionnalités intégrant une dose d’IA pour la gestion :

  • des collaborateurs (frais de déplacement, absences et congés, accessibilité, titres restaurants…) ;
  • des talents (entretiens, formation, rémunération, boards…) ;
  • des budgets et coûts RH (analyses personnalisées, statistiques, prévisionnels…).

Une base de 300 organisations clientes et de 8500 utilisateurs en France et à l’international exploitent ce logiciel, qui permet de gérer 4,3 millions de CV et 80 000 recrutements.

Le point avec Nicolas Barbereau, CEO et fondateur de DVSI, sur les contours de ce rapprochement franco-italien sur le segment HR software avec Zucchetti qui a le profil d’un « Cegid italien » (voir encadré en bas de l’interview).

Comment a avancé Zucchetti sur le marché des logiciels RH, avant d’aboutir à la jonction avec DVSI et son ATS HumanSourcing ?

Zucchetti a adopté une politique d’acquisition d’entreprises pour compléter ses propres solutions logicielles RH dans le cloud, dont Infinity Zucchetti pour la gestion du capital humain (HCM en anglais) pour couvrir l’ensemble des besoins d’un recruteur de la parution d’une annonce à l’intégration du nouveau collaborateur, en passant par la paie.

Groupe Zucchetti (logo) - © D.R.
Groupe Zucchetti (logo) - © D.R.

  • Zucchetti dispose déjà de l’ATS In-recruting (propriété du groupe depuis juillet 2019), qui est un acteur majeur en Italie ;
  • En janvier 2020, In-Recruting a développé Inda (acronyme de Intelligence Data Analysis) du nom d’une technologie d’intelligence artificielle pour le recrutement.
  • En avril 2021, Zucchetti a acquis la société technologique californienne Beaconforce qui permet d'évaluer « l’intelligence émotionnelle » des employés associés à l’IA.

Avec l’appui des ressources de DVSI, de notre logiciel HumanSourcing et de sa filiale ouverte en France depuis 2019, nous développerons le segment des logiciels RH pour le compte du groupe Zucchetti.

Hors rapprochement, notre équipe de sept personnes au sein de DVSI / HumanSourcing devait réaliser un chiffre d’affaires d’1,2 million d’euros en 2021.

Nous connaissons bien les spécificités du marché français. De son côté, Zucchetti a su développer en R&D des fonctions technologiques poussées autour de l’IA, la mobilité géographique et le mapping.

Pour quels motifs avez-vous mis en vente votre société alors que vous étiez indépendant depuis votre création en 2003 ?

Il faut rappeler le chemin parcouru par DVSI avec son ATS HumanSourcing. J’ai fondé et développé la société en assurant son autonomie et son auto-financement sur un modèle artisanal.

J’ai commencé à coder le logiciel à partir de fin 2002, alors que d’autres acteurs français comme Profilsoft ou Rflex n’étaient pas encore arrivés sur le marché. D’ailleurs, ces deux acteurs ont été progressivement rachetés [le premier a été acquis en 2006 par Le Groupe Les Jeudis et le second par Talentsoft en 2011].

Nous avons préféré poursuivre notre chemin en restant indépendants, en avançant à notre rythme et en gérant tout en direct.

En 18 ans de développement, le contexte a changé avec des acteurs de dimension internationale. Tout s’accélère, comme l’actualité l’a récemment rappelé avec l’alliance entre Cegid et Talentsoft ou la récente levée de fonds de Payfit de 90 millions d’euros.

Quelles sont les prochaines étapes d’intégration avec Zucchetti ?

Nous avons les atouts pour devenir l’ATS incontournable

Nous apprenons toujours à connaître nos nouveaux interlocuteurs du côté de Zucchetti sur les volets marketing ou technologique pour des questions de mapping ou de spécificités géographiques. Nous organisons deux ou trois meetings par jour pour poursuivre notre immersion. Tout se fait en anglais.

Nous réfléchissons encore aux nouvelles orientations dans cette configuration, notamment en termes de marque commerciale. Allons-nous conserver HumanSourcing en France alors que In-recruting est bien positionnée en Italie ?

D’un point de vue des fonctionnalités technologiques, nous avons les atouts pour devenir l’ATS incontournable, compte tenu des développements que nous programmons.

L’objectif est que toutes les solutions RH du groupe se parlent entre elles pour parvenir à une plateforme générique et modulaire à la fois.

Par exemple, nous allons marier nos approches de multiposting.

Nous ferons de belles choses à l’avenir avec de vrais virages « de solutions à la carte » à prendre. Avec la plateforme Infinity Zucchetti, nous devrions arriver à une formule best of breed.

Zucchetti présent sur 50 marchés dans le monde, dont la France

Zucchetti est un groupe familial italien présent sur de multiples segments de marchés sur les logiciels professionnels :
• ERP ;
• POS (Point Of Sale) pour le retail ;
• PMS (Property Management Service) pour l’immobilier ;
• booking (systèmes de réservation) pour l’hôtellerie ;
• RH (paie).

Il conçoit des solutions logicielles et matérielles à destination des entreprises et des organisations de toutes tailles (1.700 solutions dans son catalogue global).

En 2020, le groupe italien affiche un chiffre d’affaires d'1 Md€ en 2020, revendique 700.000 clients et dispose d’un effectif global de 7.000 collaborateurs, dont 1.500 personnes en R&D.

La genèse de la société créée par Domenico Zucchetti remonte à 1978. Depuis 2008, les activités sont gérées par ses enfants, Cristina et Alessandro Zucchetti.

Outre son siège social installé à Lodi (près de Milan) et une vingtaine de relais commerciaux (agences et réseau de revendeurs distributeurs) sur son marché domestique, Zucchetti dispose de branches dans une douzaine de pays (Allemagne, Roumanie, Suisse, Autriche, Espagne, États-Unis…) et vise une cinquantaine de marchés dans le monde avec sa gamme de solutions logicielles.

Pour avancer sur ses segments logiciels en France, une filiale, gérée par un country manager (Frédéric Gilliard), a été ouverte en 2019.

« C’est une boîte hyper humaine non cotée en Bourse qui a su garder son côté familial. Cela me donne des frissons tellement cette position d’essaimage est géniale », selon Nicolas Barbereau.

Transférer cet article à un(e) ami(e)