Recrutement
&
talents

Vizzo : cette nouvelle web application secoue les interactions entreprise-école-candidat

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi spécialisé

Salon Solutions RH : la start-up Vizzo enclenche la commercialisation de sa plateforme digitale qui vise à améliorer l’emploi des jeunes, promouvoir les formations et les marques employeurs. Une première levée de fonds est intervenue en septembre 2021.

Salon Solutions RH : Anilda Billion et Lana Dutreix présentent Vizzo.com - © D.R.
Salon Solutions RH : Anilda Billion et Lana Dutreix présentent Vizzo.com - © D.R.

Comment Vizzo veut « viser haut » ? Cette start-up francilienne prend ses marques en tant que web application en charge de « booster la relation école-entreprise-élève candidat » selon sa CEO Lana Dutreix, avocate de formation.

Elle organise sa première opération marketing dans le cadre du Salon Solutions RH qui se déroule actuellement à Paris.

Vizzo a vocation à remplir plusieurs tâches en fonction des cibles :

  • côté entreprises, elle valorise les métiers et les marques employeurs,
  • côté établissements d’enseignement (post-bac mais aussi lycées si les professeurs se montrent intéressés par la sensibilisation des élèves à la vie professionnelle), elles mettent en avant les formations prodiguées auprès des étudiants et des jeunes diplômés et sourcent les entreprises qui recrutent;
  • côté jeunes entrants sur le marché du travail, elle donne accès à des contenus et conseils exclusifs pour trouver un stage, un premier job, un métier ou une formation quel que soit le secteur d’activité. Pour dynamiser les présentations, le recours à la production vidéo est fortement sollicité pour mettre en scène des profils de professionnels qui présentent leurs métiers (« Vizzo Buddiz »).

Exploitation de l’open data

« Sur le terrain, nous nous sommes rendus que les entreprises ne connaissent pas la pluralité des formations. De l’autre côté, les écoles ne connaissent pas vraiment les métiers pour lesquels les entreprises embauchent leurs étudiants. Il manque des relations entre les chaînons », estime Lana Dutreix. « Nous voulons créer le premier réseau en France où l’on retrouve les trois acteurs. »

« En septembre 2021, nous avons réalisé une première levée de fonds de 500 000 euros auprès de nos familles et de nos amis pour développer avec des data scientists la plateforme qui s’appuie beaucoup sur les données ouvertes disponibles sur les métiers et les formations comme les bases Onisep et Parcoursup », évoque Anilda Billion, COO de la start-up qui a auparavant cofondé le portail de formation CursusPro.

« Cela fait six mois que nous rencontrons les écoles et les entreprises. Nous visons en priorité les ETI et les PME qui n’ont pas les moyens d’aller sur le terrain et de contacter les écoles. »

Une deuxième levée de fonds « de l’ordre de 1,5 million d’euros » se prépare à la rentrée de septembre 2022 si tout se passe bien. Les objectifs pour les prochains mois pour l’équipe de Vizzo (6 personnes pour l’instant) consistent à développer la base d’étudiants qui consultent la plateforme pour « créer un effet réseau » et poursuivre les relations BtoB avec les entreprises et les établissements d’enseignement.

Un réseau positionné comme un LinkedIn pour les jeunes et les étudiants

Vizzo s’appuie sur un modèle freemium en ayant développé un environnement propre pour afficher tous les contenus :

  • l’accès à la plateforme est gratuite pour les étudiants, la fiche de présentation des sociétés, la publication d’offres d’emplois émanant des entreprises et la présentation des écoles également.
  • Dès que les écoles et les entreprises souhaitent exploiter de manière pro-active les services premium inclus sur la plateforme (mises en relation directes avec les étudiants via un module de visioconférence Zoom embarquée, outils marketing et campagnes ciblées, des live events…), elles basculent dans l’offre commerciale payante. Pour ces partenaires BtoB, il faut compter sur un abonnement de 200 euros HT par mois pour bénéficier des fonctionnalités premium.

Avec un focus initial sur le marché français, Vizzo se retrouve sur un carrefour de services similaires ou en partie proches en termes de positionnement comme JobTeaser, Welcome to the Jungle ou My Job Glasses.

« On pourrait également percevoir Vizzo comme un LinkedIn pour les étudiants pour donner une chance aux jeunes qui n’ont pas ou qui manquent de bagage professionnel », commente Lana Dutreix.

Transférer cet article à un(e) ami(e)