Formation

La catégorie formations de Leboncoin résiste au Covid-19

Le | Digital learning

En novembre 2019, Leboncoin s’est lancé dans les annonces de formations professionnelles. Malgré l’épidémie du Covid-19, 1700 organismes de formation s’appuient sur le portail d’annonces pour valoriser leurs catalogues de contenus.

Leboncoin : Annonces Formations professionnelles - © D.R.
Leboncoin : Annonces Formations professionnelles - © D.R.

Pour accompagner les Français tout au long de leur vie professionnelle, de la recherche d’emploi jusqu’à leur montée en compétences, Leboncoin a lancé une sous-rubrique dédiée à la formation professionnelle, au sein de la catégorie « Emploi ». 

Bientôt un outil de publication automatique des contenus

À ce jour, l’espace regroupe 4000 annonces, déposées par 1700 organismes de formation. La moitié des offres de formations professionnelles valorisées sur Leboncoin sont éligibles au Compte personnel de formation (CPF). « Cinq grandes thématiques se dégagent : l’informatique, le marketing, les langues, la bureautique et la logistique », indique Kim-Xuan Nguyen.
Avec ce nouvel espace, le portail d’annonces, qui a généré 357,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, s’adresse logiquement aux petits acteurs du marché, 80 % des organismes de formation étant des TPE ou des PME.
« Si nous ne touchons pas les gros organismes de formation, c’est parce que nous ne proposons pas encore de solution d’automatisation de contenus. Ces prochains mois, l’une de nos priorités sera de la développer afin que les organismes ayant de gros volumes de formations à diffuser n’aient plus à le faire manuellement », explique-t-elle.

Renforcement des fonctions de filtrage

D’ici l’été, Leboncoin devrait également proposer de nouveaux critères de recherche. Jusqu’ici, un internaute naviguant dans la sous-catégorie dédiée à la formation professionnelle pouvait initier une recherche en sélectionnant trois caractéristiques :

  • le domaine de formation (parmi une trentaine) ;
  • le type de formation (en entreprise, à distance, en alternance…) ;
  • l’éligibilité au CPF.

« Bientôt, nous proposerons aux internautes de filtrer par objectif de formation (le diplôme, la certification ou l’expertise) et par niveau d’études requis (sans diplôme, BEP, Bac+2…) », annonce Kim-Xuan Nguyen. En sa qualité de « média français le plus consulté », Leboncoin entend également toucher les établissements proposant des formations initiales. Ces derniers peuvent d’ores et déjà diffuser gratuitement leurs catalogues de contenus.

La data au coeur des prochains projets

Une fois la crise sanitaire du Covid-19 terminée, un autre chantier d’envergure occupera les équipes du portail Leboncoin cette année : la data.
« Notre ambition est de créer des synergies entre la catégorie emploi et la sous-catégorie formation, c’est-à-dire de recommander aux internautes consultant nos offres d’emploi, les offres de formation adaptées aux postes qu’ils visent », explique Kim-Xuan Nguyen.
La directrice marketing stratégique Emploi n’en dira pas davantage. Ce qui est certain c’est que ce chantier dépassera le seul cadre de la rubrique « Emploi ». Toutes les catégories du portail d’annonces devraient, ces prochains mois, être enrichies d’un outil de recommandations.

Covid-19 : « Trop tôt pour évaluer l’impact »

Alors que la catégorie « Emploi » recense 2,6 millions de visiteurs uniques (janvier 2020/ source Médiamétrie//Netratings), la sous-catégorie dédiée à la formation professionnelle dénombre, quant à elle, 150 000 visiteurs uniques. Un début « satisfaisant » selon Kim-Xuan Nguyen, directrice marketing stratégique Emploi chez Leboncoin, qui précise « que l’audience est en progression constante, comme le volume d’intentions de candidater aux offres de formations ».
Le portail d’annonces ignore encore comment l’épidémie du Covid-19 va impacter cette tendance. « Il est encore trop tôt pour dire quel effet cette crise va avoir sur la catégorie formation. Les annonces ont une durée de vie de deux mois, donc aucune tendance ne se dessine pour le moment. Nous ignorons également comment les organismes de formation vont appréhender cette situation inédite », indique-t-elle. Leboncoin compte sur sa campagne de communication, déployé depuis le 1er mars et jusqu’en décembre 2020, en TV, sur les médias en ligne et en affichage, pour palier à ce coup de frein.

Par Aurélie Tachot

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)