Paie

Rémunération des cadres : une « stabilité » en 2021 sauf pour les fonctions stratégiques

Par Olivier Morin | le |  Rémunération

Avec l’année 2020 mouvementée sur fond de crise Covid-19, comment vont évoluer les rémunérations des cadres en France ? Quelles sont leurs attentes ? Le point avec l'étude Robert Walters.

Enquête Robert Walters : 26 % des cadres français anticipent une augmentation en 2021 - © D.R.
Enquête Robert Walters : 26 % des cadres français anticipent une augmentation en 2021 - © D.R.

Le cabinet de recrutement Robert Walters décrypte les tendances 2021 sur les rémunérations des populations cadres en France à travers une nouvelle étude.

« Globalement, le marché des cadres est très résilient face à la crise sanitaire et le télétravail a permis la continuité d’activité en 2020. Les niveaux de rémunération resteront majoritairement stables en 2021 », évalue Coralie Rachet, Directrice générale France de Robert Walters, lors d’une conférence en ligne organisée le 19 janvier.

« On peut cependant s’attendre à de l’austérité et la tendance sera à l’individualisation des augmentations : les écarts vont se creuser principalement entre le marché passif et actif. » 

Voici quelques grands enseignements repérés par notre partenaire média News Tank RH (extraits) : 

Augmentation : les attentes des cadres en 2021

  • 26 % des cadres français pensent recevoir une augmentation en 2021, contre 73 % l’année précédente.
  • Parmi eux, 38 % s’attendent à une augmentation de plus de 7 %, contre 20 % en 2019.
  • Au total, 22 % des femmes envisagent une augmentation en 2021, contre 30 % des hommes.
  • Par ailleurs, seules 44 % des femmes cadres déclarent qu’elles oseront négocier leur salaire en 2021, contre 62 % des hommes.

« Cette baisse des attentes en matière de rémunération s’explique par la dégradation de la situation du marché des cadres en 2020, en raison de la crise sanitaire », commente Coralie Rachet.

La conjoncture est radicalement différente. « En 2019, les cadres étaient quasiment en plein emploi en France et on prévoyait 200 000 recrutements pour 2020. Or en mars 2020, les volumes de recrutement des cadres ont baissé de 50 %. Et malgré un rebond à l'été, cette tendance s’est poursuivie tout au long de l’année, notamment avec le second confinement d’octobre. »

Les attentes en matière d’augmentation des cadres en 2021
Les attentes en matière d’augmentation des cadres en 2021 - © Etude Robert Walters

La rémunération comme 3ème critère d’attractivité en 2021

  • 38 % des cadres estiment que leur métier a moins de sens et que leur motivation au travail a été mise à rude épreuve en 2020.

« Dans ce contexte de crise où le télétravail s’est généralisé, la rémunération prend de l’importance dans la motivation des cadres. En effet, elle arrive à la 3ème place des critères de motivation en 2021, alors qu’elle n'était “que” 4ème en 2020 », ajoute Coralie Rachet.

Selon l'étude Robert Walters, ce critère arrive derrière :

  • l'équilibre vie professionnelle / vie personnelle ;
  • l'évolution de carrière, le changement de mission et la prise rehaussée de responsabilités.

Hausse des salaires : des métiers en tension favorisés

  • Les rémunérations des métiers des opérations et de l’engineering devraient rester stables, à l’exception de certains postes stratégiques comme le manager lean manufacturing (+11 %) et le manager HSE (+10 %).
  • Dans le secteur de la santé, le directeur des opérations cliniques pourra prétendre à une augmentation de salaire d’environ 11 %.
  • En supply chain, le directeur demand/supply planning pourra prétendre à une augmentation de 10 %.  
  • En 2021, les cadres dans le secteur IT profiteront d’un marché toujours dynamique, porté notamment par les postes de data scientist et de directeur cybersécurité.
  • Les profils de responsable de programme, en charge de la transformation des entreprises, pourront bénéficier d’une augmentation de salaire d’environ 10 %.
  • En 2021, le directeur trésorerie et le directeur administratif et financier pourront voir leur niveau de rémunération augmenter de 11 %.

La guerre des talents sera encore plus déterminante

« 61 % des cadres envisagent de changer d’emploi en 2021. Les entreprises doivent soigner chaque étape du processus de recrutement pour rassurer ceux qui prendront ce risque. La “guerre des talents” perdure et des mouvements sont à prévoir en 2021 », commente Coralie Rachet.

Entre fidélisation des talents et la tentation des appels à l’extérieur, la bataille pour conserver les meilleurs éléments sera rude.

Méthode

• L’enquête a été réalisée par Robert Walters auprès de plus de 1.300 candidats et 250 employeurs interrogés en ligne en octobre 2020 en France.

Pour accéder à l'étude complète de rémunération 2021

Transférer cet article à un(e) ami(e)