Qvt

Les «  soft skills  » sont déterminantes durant les premiers mois de collaboration

Le | Actualité

Une étude menée par le cabinet de recrutement Robert Half auprès de directeurs généraux et financiers révèle que 76 % d’entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s’intégrait pas à l’équipe. Les raisons qui expliquent que certains collaborateurs rencontrent des difficultés à s’adapter à leur nouveau poste relèvent majoritairement des soft skills, compétences déterminantes au début de la collaboration. Ainsi, le manque d’esprit d’équipe (45 %), l’incapacité à collaborer dans son travail ou à faire preuve d’autonomie (33 %) et l’excès de confiance (32 %) sont les causes les plus citées par les sondés. Pour faire face aux éventuelles incompatibilités, le panel interrogé privilégie plusieurs approches. Parmi les solutions figurent : une discussion avec les membres de l’équipe ou le salarié concerné, laisser partir le salarié, ou lui trouver un poste plus adapté au sein de l’entreprise.


La Rédaction

Transférer cet article à un(e) ami(e)