Qvt

IMPACT Partners : « L’entreprise à mission rejoint bien le concept d’investissement à impact »

Par Olivier Morin | le | Rse

Thomas Delalande, Directeur Associé d’IMPACT Partners, précise le positionnement de ce fonds d’investissement à vocation sociale qui s’implique notamment dans la HR Tech.

Thomas Delalande, Directeur Associé d’IMPACT Partners, explique la vocation de ce fonds atypique. - © D.R.
Thomas Delalande, Directeur Associé d’IMPACT Partners, explique la vocation de ce fonds atypique. - © D.R.

Soutenir l’entrepreneuriat pour façonner « une société plus inclusive et durable ». Telle est la vocation d'IMPACT Partners. Créée en 2007, cette société de gestion à vocation sociale dispose de plusieurs relais en Europe : Paris, Francfort, Copenhague et Barcelone.

« Nous accompagnons financièrement et humainement des entrepreneurs qui changent d'échelle avec le fonds Impact Croissance ainsi aussi tous ceux qui veulent créer leur entreprise sous enseigne dans un quartier populaire avec le fonds Impact Création », explique Thomas Delalande, Directeur Associé du fonds IMPACT Partners, dans un entretien accordé à notre média partenaire News Tank RH.

En France, plus de 200 millions d’euros sont gérés à travers deux fonds :

  • La partie croissance (« growth ») pour investir entre 1 million d’euros et 15 millions d’euros dans des entreprises réalisant un chiffre d’affaires compris entre 1 million d’euros 100 millions d’euros ;
  • La partie amorçage  (« seed ») pour financer des tickets entre 50 000 et 300 000 euros dans des commerces franchisés qui s’installent dans les quartiers prioritaires de la ville.

Dans ses choix d’investissement, IMPACT Partners s’intéresse aussi aux start-ups HR Tech (cf encadré en bas de l’entretien).

Quels sont les critères d’investissement d’Impact Partners dans les start-ups HR Tech ?

Dans la HR Tech, deux sujets nous intéressent en priorité :

  • la formation : tous les modèles qui permettent d’intégrer des personnes plus éloignées et qui utilisent des modes d’apprentissage innovants, en blended learning notamment, sont privilégiés. Nous accompagnons notamment WebForce3 ou encore l’Atelier des chefs, du secteur de l’hospitalité, précurseur des CAP en ligne assortis d’activités en présentiel dans leurs ateliers. Nous sommes très présents dans l’apprentissage, au travers de ces deux sociétés, mais également au travers de Proactive Academy, qui accompagne plus de 70 groupes de CFA.
  • l’emploi des personnes fragiles. Nous accompagnons des entreprises qui ont développé des business models permettant d’employer des personnes éloignées de l’emploi ou en situation de handicap, sur les nouveaux métiers (informatique, recyclage, etc.).

Quel impact a la crise sanitaire sur le développement des start-ups HR Tech de votre portefeuille ?

De manière générale, les entreprises sociales de notre réseau sont toujours fortement soutenues par les donneurs d’ordres, ce qui nous offre une grande résilience à la crise sanitaire et économique. Par ailleurs, beaucoup des sociétés sont digitalisées, ce qui représente aussi un atout.

Nous avons également constaté une forte tendance au « re-skilling », par les entreprises ou par les personnes actives qui souhaitent changer de métiers. Cette crise est un accélérateur de transition à marche forcée. Cela s’applique donc également à cette notion de re-skilling. 

ChooseMyCompany, dans laquelle vous venez d’investir 2 millions d’euros, a opté pour un statut d’entreprise à mission. Cette vocation est importante à vos yeux ?

Oui, l’entreprise à mission rejoint très bien le concept d’investissement à impact, car elle permet de préciser le choix des salariés et constitue une opportunité de dialogue social extraordinaire. L’adoption de ce statut est en forte croissance dans les entreprises de notre réseau.

ChooseMyCompany réalise justement des enquêtes et attribue des labels, ce qui va permettre de contribuer à définir la mission des autres entreprises de notre réseau, en plus d’apporter aux RH des éclairages sur l’alignement des salariés avec la stratégie de leur entreprise. Car la RSE prend de plus en plus de place dans le développement d’une marque employeur et, a fortiori, de la fidélisation et de la QVT.

Les plus récents deals HR Tech d’IMPACT Partners

Outre son investissement de 2 millions d’euros ChooseMyCompany dévoilé fin septembre, IMPACT Partners a dévoilé son soutien en juin à deux autres start-ups du numérique engagées dans la gestion RH : 

• En juin, elle a participé à une levée de fonds de 5 millions d’euros de Rise Up, qui développe une solution mixte de pilotage de formation professionnelle à destination des entreprises.

• L’atelier des Chefs a décroché 1,2 million d’euros pour devenir le leader de la formation digitale auprès des salariés de la restauration et de l’hôtellerie.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur News Tank RH (accessible par abonnement) et toute l’actualité des relations sociales, de la formation professionnelle, des technologies RH et du talent management 

Transférer cet article à un(e) ami(e)