Recrutement
&
talents

Choisirleservicepublic.gouv.fr : la fonction publique joue la carte de la marque employeur

Par Philippe Guerrier | le | Marque employeur

La plateforme Choisirleservicepublic.gouv.fr est inaugurée. Elle a vocation « à mieux faire connaître les métiers du service public et attirer de nouveaux talents ». La fonction publique doit développer son attractivité RH.

Choisirleservicepublic.gouv.fr : la fonction publique esquisse sa marque employeur - © Photo archive DIPT, 2018 (via page Facebook)
Choisirleservicepublic.gouv.fr : la fonction publique esquisse sa marque employeur - © Photo archive DIPT, 2018 (via page Facebook)
  • 100 000 postes par concours,
  • 40 000 stagiaires,
  • 6000 apprentis supplémentaires (soit un total de 14 000 jeunes en apprentissage).

En 2022, la fonction publique a des ambitions fortes en termes de recrutement et doit se montrer attractive. Comme dans le secteur privé, elle doit affirmer sa marque employeur

D’où la création du site Choisirleservicepublic.gouv.fr qui vient d'être lancé sous la houlette d’Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

C’est « une première plateforme de marque employeur du service public » de son point de vue.

Une réponse face à un risque de pénurie de talents dans le secteur public

Cette plateforme a vocation à regrouper tous les éléments nécessaire pour découvrir les atours de la fonction publique en prenant le soin de couvrir les trois versants de la fonction publique (État, territoriale, et hospitalière) :

  • offres d’emploi,
  • campagnes de recrutement,
  • contenus d’information sur les métiers,
  • concours,
  • opportunités de carrières.

Le portail propose six rubriques principales : 

  • « Je recherche un emploi »,
  • « je cherche un apprentissage ou un stage »,
  • « Je prépare ou je m’inscris à un concours »,
  • « Je suis boursier de l’enseignement supérieur »,
  • « Je suis un professionnel du numérique »,
  • « Je suis travailleur handicapé ».

Amélie de Montchalin rappelle une dure réalité : le manque d’attractivité du secteur public malgré des besoins RH criants qui se sont manifestés lors de la crise Covid-19 : santé, éducation, sécurité…

« Il ne s’agit pas d’un grand plan de recrutements supplémentaires mais d’une réponse à un risque de pénurie de talents et de compétences nouvelles. Un risque inexorable si nous ne faisons rien », selon la ministre.

« Car notre fonction publique, aujourd’hui, n’attire plus assez.

  • Seulement un jeune sur dix se dit intéressé par les métiers du service public ;
  • En 25 ans, le nombre de candidats qui se présentent aux concours de l’Etat a été divisé par trois »

Dès cette année, un vivier de 45 000 offres d’emploi sera accessible à travers ce nouveau portail. D’ici la fin du premier semestre 2022, il devrait fédérer toutes les campagnes de recrutement du service public.

Attractivité RH : Amélie de Montchalin sur le terrain

Dans le prolongement du lancement de Choisirleservicepublic.gouv.fr, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, se rendra le jeudi 10 février à la maison locale de Palaiseau (Essonne).
Lors de cette visite, des agents de la fonction publique « témoigneront sur leurs missions variées et opérationnelles aux services des Français ». Cette rencontre se déroulera en deux temps : 
• Visite de la mission locale VITA-LIS de Palaiseau,
• Temps d’échange sur l’attractivité des métiers du service public.

Transférer cet article à un(e) ami(e)