Recrutement
&
talents

Agrégateur d’offres d’emplois : Neuvoo veut briller sous la marque Talent.com

Le | Site emploi généraliste

Neuvoo, un agrégateur d’offres d’emploi en provenance du Québec, a acheté le nom de domaine Talent.com pour 1,68 million de dollars. Ses portails nationaux basculeront progressivement sur cette nouvelle marque générique en 2020, y compris en France.

Agrégateur d’offres d’emplois : Neuvoo veut briller sous la marque Talent.com
Agrégateur d’offres d’emplois : Neuvoo veut briller sous la marque Talent.com

(article modifié le 05/02/20 à 9H00) C’est un virage stratégique que va prendre Neuvoo d’ici mi-2020. L’agrégateur d’offres d’emploi Neuvoo, d’origine canadienne, a acquis auprès d’un trader hongkongais le nom de domaine générique Talent.com dans le courant de l’automne 2019.
Une transaction au prix fort pour acquérir une belle marque et une destination Web facile à retenir. Elle a entraîné le démarrage d’un travail de rebranding global au sein de Neuvoo qui va se répercuter aussi sur le marché français.
Elle reflète aussi la montée en puissance de ce moteur de recherche d’annonces d’emploi qui est apparu au Québec en 2011 sous l’impulsion d’un trio d’entrepreneurs (Maxime Droux , Benjamin Philion et Lucas Martinez). En septembre 2019, la société HR Tech a levé 36 millions d’euros auprès de la Caisse de dépôt et de placement du Québec (CDPQ)

.fr.talent.com serait actif d’ici fin mars 2020

Contacté par Exclusive RH, Grégoire Deleneuville, associé et directeur des opérations EMEA de Neuvoo, apporte des précisions sur ces changements. « Neuvoo signifie ‘conseiller’ en finnois. Quand nous avons choisi ce nom en 2013, nous voulions nous différencier des sites à base de ‘work’ ou de ‘job’ comme il en existe tant. Mais, même en interne, personne ne prononce Neuvoo de la même façon. Changer de marque nous trottait dans la tête depuis longtemps. Nous avons saisi l’occasion quand elle s’est présentée. »
Talent.com apparaît en effet comme une marque porteuse de sens, facile à prononcer dans toutes les langues. Et suffisamment puissante pour prétendre chatouiller le puissant concurrent Indeed.
La nouvelle marque globale de Neuvoo sera exploitée partout dans le monde. La destination Web Talent.com est déjà active mais les visiteurs tombent juste sur une page vitrine pour l’instant.
« Consolider tous les pays autour d’un seul nom domaine fait partie de notre stratégie, pour être clairement identifié comme un portail Web », indique Grégoire Deleneuville.
Néanmoins, Neuvoo ne s’est pas approprié le nom de domaine Talent.fr (un domaine de premier niveau national, country-code TLD ou ccTLD en anglais, dans le nommage Internet). Elle compte s’appuyer sur les déclinaisons locales en conservant l’extension.com. Typiquement en France, neuvoo.fr deviendra fr.talent.com (de.talent.com sera exploité pour l’Allemagne, etc). Le changement pourrait être effectif d’ici fin mars.

Un changement risqué ?

Si cette nouvelle marque offre un potentiel immense en termes d’image, de crédibilité et de notoriété, cette stratégie va se heurter à des risques de déperdition en termes de référencement sur les moteurs de recherche (à commencer par Google). Le modèle économique de l’agrégateur d’offres d’emplois est intimement lié à son audience (70 millions de visites par mois selon Neuvoo).
« C’est un risque mais il est calculé : la transition sera progressive, tout au long de l’année 2020. A partir du deuxième trimestre 2020, les deux sites Neuvoo et Talent cohabiteront et la bascule se fera petit à petit, avec de l’AB testing constant », précise Grégoire Deleneuville.
Dans le prolongement de cette transformation de nom, Neuvoo.fr a déjà commencé à se doter de nouveaux modules sur ses pages, avec un outil de comparaison de salaires ou un calculateur de taxes par exemple. Objectif : passer d’une logique de portail de transit à une plateforme de contenus à forte valeur ajoutée pour les candidats.

Un bureau ouvert à Paris en 2019

Les ambitions internationales de l’entreprise se reflètent également dans la baseline choisie pour accompagner la nouvelle marque : « Connecting the world to work ». L’agrégateur est disponible dans 79 pays, contre 60 pour Indeed. Mais les Etats-Unis jouent un rôle singulier en représentant « presque 50 % des revenus de Neuvoo ».
« Nous devrions boucler l’année 2019 avec un chiffre d’affaires d’environ 75 millions de dollars canadiens [soit plus de 51 millions d’euros], qui a plus que doublé en un an », commente Grégoire Deleneuville.
La France constituerait le quatrième plus gros marché de Neuvoo, après le Royaume-Uni et le Canada. Alors que le portail d’agrégation d’offres d’emploi était quasi-inconnu en France il y a encore trois ans. Courant 2019, Neuvoo a ouvert un bureau à Paris avec une équipe commerciale dédiée.

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un(e) ami(e)