Recrutement
&
talents

Talent.com lève 108 millions d’euros : « La France est l’un de nos plus grands marchés »

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi généraliste

Maxime Droux, cofondateur de Talent.com (ex-Neuvoo.com), détaille les nouveaux plans de conquête du moteur de recherche d’emploi présent dans 78 pays. L'équipe du hub français va doubler.

Maxime Droux, cofondateur de Talent.com, dévoile les nouveaux axes de développement. - © anne-laure lechat
Maxime Droux, cofondateur de Talent.com, dévoile les nouveaux axes de développement. - © anne-laure lechat

C’est dit, c’est (largement) fait. Après avoir esquissé ses ambitions en septembre 2021 en terme de financement, Talent.com (ex-Neuvoo.com) vient de boucler son tour de table de 108 millions d’euros. Dans la foulée, le moteur d’emploi a également souscrit à un prêt de 27 millions d’euros. 

« Historiquement, c’est la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) qui nous soutient (…) Ce tour de table est mené par le fonds d’investissement canadien Inovia Capital avec quatre autres fonds qui nous rejoignent : Climb Ventures, BDC Capital, Fondaction et HarbourVest Partners », déclare Maxime Droux, cofondateur de Talent.com.

Dans un entretien pour RH Matin, il précise la portée des nouvelles perspectives.

Cette nouvelle levée de fonds de 108 millions d’euros vous permet-elle d’atteindre le statut de licorne ?

Nous n’y sommes pas encore mais nous y travaillons très fort. 

Depuis la création de Neuvo.com/ Talent.com en 2011, les fondateurs dont je fais partie se sentent toujours à l’aise dans leur maison avec cette nouvelle répartition du capital avec les investisseurs et les salariés actionnaires rassemblées dans un « stock-option pool ».

À ce stade de financement, l’introduction en Bourse reste une option. C’est envisageable sur le Nasdaq d’ici 2025. Nous n’avons pas pris de décision ferme.

Quelles sont les nouvelles priorités de développement ?

Talent.com demeure une plateforme transactionnelle : nous vendons du trafic d’audience de masse à nos clients qui exploitent des sites carrières en nous assurant qu’il soit de bonne qualité et nous mesurons le taux de conversion.

Voici les principaux objectifs que nous nous sommes fixés :

  • Nous allons procéder à des développements produits pour être davantage « user centric ». Ce qui passe notamment par une phase d’identification, au préalable, de nos visiteurs. L’objectif est d’avoir une meilleure connaissance de nos utilisateurs, de mieux qualifier le trafic et d’améliorer nos performances face à nos concurrents.
  • Nous allons également poursuivre le recrutement pour augmenter nos effectifs et passer de 400 collaborateurs à 700 dans les 12 prochains mois. En 2021, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 100 M€.
  • Nous allons aussi étendre nos activités sur le marché des PME.

Pour accompagner notre croissance, nous n’avons pas prévu d’opération de croissance externe à court terme. Ou alors nous ferons des petites opérations de type « recruit-hire » [NDLR : rachat de start-ups pour embaucher leurs collaborateurs disposant de compétences rares].

Les fonds vont servir à développer des hubs, notamment ceux en Europe comme la Suisse, la France et un nouveau à Barcelone en Espagne qui sera centré sur le développement produit.

Quels sont vos projets spécifiques pour le marché français ?

Nous avons un bureau commercial en France. Nous allons doubler notre équipe pour cerner le marché français, qui demeure le troisième ou quatrième plus grand marché de Talent.com. Nous devrions parvenir à un pool de 40 personnes d’ici un an en France.

Pourquoi présentez-vous Talent.com comme le Google de l’emploi ?

C’est une illustration populaire qui nous sert pour la communication afin de mieux expliquer au grand public notre positionnement et notre fonctionnement de méta-moteur.

Bien que nous nous en écartions de ce schéma d’agrégation d’offres d’emploi : notre modèle devient plus hybride avec un modèle d’affaires qui intègre davantage de contenus natifs sur notre site.

En 2021, l’une de vos priorités était d’assurer la bascule entre les marques Neuvoo.com et Talent.com en évitant un trou d’air d’audience. Où en êtes-vous ?

La bascule a été effectuée à hauteur de 95,5 %. Donc l’objectif initial est atteint mais nous reconnaissons que la bataille a été longue. Le reliquat de 5 %, lié à la gestion de nos alertes de newsletters, devrait s’estomper en deux ans.

Mais le principal effort de transition a été réalisé. Nous allons pouvoir nous concentrer sur la notoriété publique de la marque Talent.com à développer. Nous avons encore beaucoup de choses à réaliser face à notre principal concurrent Indeed.

Quelques indicateurs-clés

•  Présence dans 78 pays, dont Etats-Unis, Canada, Allemagne, France, Colombie, Suisse et Royaume-Uni ;
• + 90 % de croissance des revenus en 2021 ;
• + 35 % de trafic sur le site en 2021 ;
• 5 millions de visiteurs uniques accompagnés chaque mois dans leur recherche d’emploi ;
• 2 millions d’annonces diffusées chaque mois.

Transférer cet article à un(e) ami(e)