Recrutement
&
talents

Contrat d’Engagement Jeune : des résultats "encourageants" après 6 mois d'application

Le | Site emploi spécialisé

Le ministre du Travail Olivier Dussopt a réalisé un bilan d'étape du dispositif CEJ établi à la fin du premier trimestre 2022. 178 000 jeunes ayant décroché de leurs parcours scolaires sont concernés.

178 000 bénéficiaires entrés en CEJ ou Contrat d’Engagement Jeune - ©  D.R.
178 000 bénéficiaires entrés en CEJ ou Contrat d’Engagement Jeune - ©  D.R.

A la date du 23 septembre 2022, 178 000 bénéficiaires sont entrés en Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) depuis le lancement opérationnel le 1er mars 2022 de ce dispositif pour lutter contre le décrochage scolaire (« NEET » en anglais pour « Not in Education, Employment or Training »).

La présentation initiale remonte à novembre 2021.

Ce pointage a été réalisé par Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, à l’issue du Comité des parties prenantes du CEJ qui s’est tenu sous sa présidence le 28 septembre, en présence :

  • d’opérateurs du CEJ,
  • d’acteurs de l’insertion,
  • d'élus,
  • d’administrations concernées,
  • de conseillers,
  • de jeunes.

« Ces résultats sont encourageants », déclare le ministre dans un tweet diffusé le 28 septembre.

CEJ : 16 heures par semaine d’accompagnements en moyenne

Rappelons que ce dispositif , mis en place sous le dernier gouvernement de Jean Castex (à l'époque, la ministre du Travail était l’actuelle Première ministre Elisabeth Borne), a pour objectif de favoriser l’insertion des jeunes qui ne sont ni en emploi ni en formation en leur proposant :

  • un accompagnement plus intensif,
  • une mise en activité de 15 à 20 heures par semaine (immersion en entreprise, formation, ateliers, etc.).

Ce contrat, assorti d’une allocation financière mensuelle pour les jeunes qui en ont besoin, est proposé par Pôle emploi et les missions locales en lien avec l’ensemble des acteurs de l’insertion professionnelle.

« En moyenne, les jeunes bénéficient de 16 heures par semaine d’accompagnements individuels et collectifs, ainsi que d’ateliers ciblés. Des solutions dites structurantes leur sont aussi proposées (actions de formation, écoles de la deuxième chance, Épide, service civique, emplois aidés, etc.) », indique Olivier Dussopt.

Enquête flash : « Pour 83 % des jeunes, le CEJ leur a permis de gagner en autonomie »

Selon une enquête flash, réalisée en septembre 2022 auprès des bénéficiaires du CEJ, de Pôle emploi et des missions locales entrés dans le dispositif entre mars et avril 2022 (4649 répondants) :

•  Près de 86 % des sondés se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits du CEJ,
• Le CEJ leur a d’abord permis de gagner en autonomie (83 % d’entre eux), d’obtenir les informations utiles à leur insertion (83 %) et d’apprendre à valoriser leurs compétences auprès des recruteurs (81 %),
• Pour 52 % d’entre eux, les jeunes indiquent avoir gagné en confiance,
• Plus de 89 % d’entre eux sont ainsi prêts à recommander le CEJ à un proche en difficulté d’insertion.

Adaptation d’un article publié sur News Tank RH le 23/09/2022. Pour accéder à l’offre Découverte.

Transférer cet article à un(e) ami(e)