Sirh

Cartographie des compétences : Talentsoft fait le matching avec Crafty

Par Philippe Guerrier | le | Gestion des talents

Talentsoft, fournisseur français de solutions HCM dans le cloud, intègre l’équipe de Crafty, qui a développé « un graphe dynamique des compétences ». Le point avec le CEO Jean-Stéphane Arcis.

Jean-Stéphane Arcis, CEO et cofondateur de Talentsoft; commente le rachat de Crafty.
Jean-Stéphane Arcis, CEO et cofondateur de Talentsoft; commente le rachat de Crafty.

Talentsoft renforce ses compétences technologiques avec l’acquisition de la start-up Crafty.

Le fournisseur français de solutions dans le cloud de gestion du capital humain (Human Capital Management ou HCM en anglais) apprécie son approche collaborative dans le « matching » basée sur « un graphe dynamique des compétences ».

Cet apport va lui permettre d’enrichir son module Talentsoft Match, qui s’intéresse à la manière de faire le lien entre le profil d’une personne et une opportunité professionnelle (un job ou une formation par exemple).

« Une brique essentielle pour le HR Matching »

Créée en 2016 à Paris par Pierre-Antoine Roy et incubée au sein du Founders Program du campus d’innovation parisien Station F, la jeune pousse a développé un outil d’aide à la décision RH, centré sur la cartographie des compétences des collaborateurs.

« Crafty est une équipe d’une douzaine d’ingénieurs que nous avons rencontrée à travers des clients communs », explique Jean-Stéphane Arcis, CEO cofondateur de Talentsoft, contacté par RH Matin.

« Elle a développé une belle technologie de représentation en graphe dynamique des compétences qui sera précieuse pour développer le matching et le référentiel commun des compétences. C’est une brique essentielle pour le HR matching qui est très attendue de la part de nos plus grosses organisations clientes. »

Sous la double approche de l’intelligence artificielle et d’algorithme de matching, Crafty a développé une solution cloud d’identification des compétences disponibles au sein de leurs entreprises ou organisations, qui va permettre à Talentsoft de gagner du temps sur le développement technologique.

Les codirigeants de Crafty - Pierre-Antoine Roy (CEO) et Emmanuel Chaffraix - et son équipe vont rejoindre le pôle R&D de l’éditeur acquéreur, localisé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Développer l’agilité RH des grandes organisations

Entre les nouvelles compétences métiers, le renforcement des aptitudes professionnelles, et l’émergence d’outils numériques, Talentsoft compte exploiter la technologie de Crafty pour favoriser « l’agilité RH » au sein des grandes organisations selon Jean-Stéphane Arcis.

« Quand des grands groupes comme La Poste, Orange ou EDF doivent redéployer des populations d’employés sur des nouvelles technologies, on entre dans des grands projets de transformation qui impliquent les directions générations et les DRH comme orchestrateurs. Dans ce cas, nous parlons de plus en plus de cas d’usages intégrés avec une expérience de diffusion d’information vers le collaborateur pour favoriser l’action : recrutement, formation ou conversation en continu. Talentsoft Match va permettre de capitaliser sur tous les domaines. »

« Nos clients sont très en attente de ce type d’outil pour gérer le redéploiement et le développement de leurs ressources en sortie de crise », commente pour sa part Alexandre Pachulski, co-fondateur et Chief Product Officer de Talentsoft ravi de l’apport technologique de Crafty.

L’éditeur, qui compte 2200 clients et 11 millions d’utilisateurs dans le monde, vise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros en 2020.

Transférer cet article à un(e) ami(e)