Sirh

Cornerstone acquiert Saba : la fièvre monte dans la gestion du capital humain

Par Philippe Guerrier | le | Gestion des talents

Les deux fournisseurs californiens experts en solutions HCM dans le cloud se rapprochent dans une opération dépassant le milliard de dollars.

Cornerstone acquiert Saba
Cornerstone acquiert Saba

C’est un méga-deal que vient de boucler Cornerstone OnDemand. Le 24 février, l’éditeur pionnier américain de solutions de gestion de ressources humaines (recrutement, formation, talents) dans le cloud, a annoncé l’acquisition de son concurrent et compatriote Saba Software, qui était entré dans le giron du fonds Vector Capital en 2015. Le montant de l’acquisition s’élève à 1,4 milliard de dollars. L’accord devrait être finalisé d’ici la fin du deuxième trimestre 2020.
Le portefeuille combiné est impressionnant : 7000 entreprises clientes et 75 millions d’utilisateurs dans le monde entier. Avant ce rapprochement, Cornerstone pouvait revendiquer 3600 clients dans le monde et plus de 40 millions d’utilisateurs. Sous l’angle des effectifs cumulés, le nouvel ensemble aligne désormais 3400 collaborateurs dans le monde. 

Saba, « un complément idéal à Cornerstone »

Cornerstone justifie cette acquisition au nom d’une consolidation sectorielle et de « l’accélération de l’innovation ». « La profondeur additionnelle de l’expertise et du potentiel de Saba constitue un complément idéal à Cornerstone », Adam Miller, CEO et cofondateur de Cornerstone (initialement dénommé CyberU). Ses fondements remontent à 1999 mais, du côté de Saba, l’historique est encore plus long puisque la société californienne également avait été créée par Bobby Yazdani en 1997.
Les deux acteurs avaient procédé à une série d’opérations de croissance externe pour monter en puissance. Dans les plus récents mouvements, Cornerstone a acquis Workpop et Grovo dans le courant de l’automne 2018. En janvier 2020, il a fait une incursion sur le marché français en acquérant la start-up française Clustree, qui est spécialisée dans l’intelligence artificielle. Une expertise qui servira à monter en gamme dans la gestion des compétences.
De son côté, Saba avait également avancé en matière d’IA et de machine learning appliqué au segment HCM. En mai 2017, l’éditeur californien avait procédé au rachat de son concurrent Halogen Software d’origine canadienne. En novembre 2018, il avait acquis l’éditeur britannique Lumesse, jusqu’alors plutôt spécialisé dans le recrutement, afin d’élargir la couverture fonctionnelle de son logiciel RH. A l’époque, interrogé par Exclusive RH, Thibault de Lamarzelle, Country Sales Director France de Saba, précisait que des synergies allaient se développer entre les deux plateformes pour accentuer la dimension de gestion du capital humain.

Des résultats financiers qui restent solides

De manière connexe le 24 février, Cornerstone a publié ses résultats financiers sur l’année 2019. Le chiffre d’affaires s’élève à 576,5 millions de dollars, en hausse de 6,7 % par rapport à l’année précédente. Les dépenses d’exploitation se situent à 401,3 millions de dollars, contre 415 millions de dollars en 2018. Quant à la perte nette, elle s’est réduite : 4 millions de dollars contre 33,8 millions de dollars sur 2018. Coté sur le Nasdaq depuis mars 2011, Cornerstone affiche une capitalisation boursière qui se situe actuellement autour de 2,56 milliards de dollars (avant réactualisation liée au rachat de Saba).
De son côté, Saba a affiché un chiffre d’affaires de 261 millions de dollars sur 2019 (+1 % de croissance par rapport à 2018).
Il faut toujours regarder ce qui se passe du côté de l’innovation, même s’il n’est pas toujours évident de saisir les perspectives business. Ainsi, dans ses récentes initiatives, Cornerstone a rejoint la Velocity Network Foundation pour « accélérer le développement d’un réseau basé sur la blockchain qui permettra à chaque individu de gérer son parcours de carrière et de fournir aux organisations des perceptions (‘insights’) transparentes au sein de leur potentiel d’effectif ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)