Sirh

Klaxoon : « Dans ce contexte brutal, nous avons fait tomber les barrières budgétaires »

Le | Gestion des talents

Matthieu Beucher, CEO et fondateur de Klaxoon, aborde les perspectives de 2020 qui demanderont à être affinées en fonction de l’évolution conjoncturelle.

Klaxoon : « Dans ce contexte brutal, nous avons fait tomber les barrières budgétaires »
Klaxoon : « Dans ce contexte brutal, nous avons fait tomber les barrières budgétaires »

Klaxoon s’adapte au contexte de la crise Covid-19, tout en conservant son engagement d’animer les réunions à travers sa suite d’applications et d’outils collaboratifs. La start-up rennaise, qui a été créée en 2014 et qui a levé 50 millions de dollars en mai 2018, voit des opportunités de business avec le recours intensif des entreprises au télétravail.

Quel est l’impact du Covid-19 sur les activités de Klaxoon ?

Depuis que nous avons lancé la troisième génération de notre suite d’outils collaboratifs, le nombre d’appels de la part de sociétés souhaitant déployer des solutions numériques de télétravail est en constante augmentation.
La crise sanitaire du Covid-19 génère évidemment une demande exponentielle. Nos équipes ont réceptionné 5000 appels depuis le début de l’épidémie. Si les entreprises placent le télétravail au coeur de leurs préoccupations, elles s’aperçoivent toutefois que la visioconférence et les réunions téléphoniques ne suffisent pas pour manager leurs équipes à distance.

Après la crise, nous essaierons de transformer l’essai avec ces entreprises.

Pour continuer à travailler dans un contexte aussi brutal, nous avons fait tomber les barrières budgétaires et avons décidé de proposer trois mois d’essai gratuit à notre solution ainsi qu’un programme d’accompagnement dédié au travail à distance en équipe. Lorsque cette crise sera derrière nous, nous essaierons de transformer l’essai avec ces entreprises.

Quelle est la forme de ce programme d’accompagnement ?

Ce programme d’accompagnement met à disposition des entreprises des templates de réunion ou de séances de travail. Il propose également des ateliers de formation, qui prennent la forme de webinaires en visioconférence, au cours desquels nos consultants expliquent les bases de nos outils, mais aussi les bonnes pratiques en matière de management de réunion à distance. Ce programme est né suite au lancement de notre offre de consulting, elle-même déployée à l’automne 2019, lorsque nous avons inauguré le Klaxoon Store, un lieu au coeur de Paris entièrement dédié au travail en équipe.

Un tiers de notre effectif global est dédié à l’accompagnement de nos clients

Aujourd’hui, environ un tiers de notre effectif global est dédié à l’accompagnement de nos clients. Nos consultants interviennent chez nos clients (grands comptes, TPE-PME, indépendants…), au sein de notre Store ou à distance, en complément des cabinets de conseils avec qui nous collaborons, qui accompagnent les directions générales sur la transformation globale de leur organisation.

Quels sont vos axes prioritaires en 2020 ?

Notre suite d’outils collaboratifs est très mature et nous jouissons d’une position forte sur notre marché. En 2020, nous n’enrichirons donc pas notre solution de nouveaux outils car elle couvre déjà un spectre très large, de la réunion participative à la réunion d’apprentissage. Cette année, notre objectif sera plutôt de favoriser son adoption auprès des utilisateurs.

Nous avons tissé un partenariat avec Microsoft Teams

Par ailleurs, nous souhaitons développer notre réseau de distributeurs, actuellement composé d’une trentaine d’acteurs en Europe et aux Etats-Unis, mais aussi de partenaires technologiques. Nous avons par exemple tissé un partenariat avec Microsoft dans le but de connecter nos outils de collaboration respectifs : désormais, les utilisateurs de la plateforme Teams peuvent par exemple accéder plus facilement aux outils de brainstorm, de quizz et de sondages de Klaxoon.
Sur le volet international, nous avons enfin pour ambition de nous implanter plus largement en Europe, les usages en matière d’outils digitaux étant similaires d’un pays sur l’autre.

Comment voyez-vous évoluer le travail à distance ces prochaines années ?

Par le passé, les directions générales ont peut-être pris trop de précautions et ont finalement freiné la mise en oeuvre du travail à distance. Les transformations sont pourtant très attendues par les équipes, qui savent s’adapter rapidement et faire évoluer leurs méthodes de travail. Avec la crise du Covid-19, qui contraint les entreprises à privilégier le travail à distance, nous pouvons imaginer gagner du temps dans l’adoption des outils technologiques. Certains spécialistes américains parlent de 5 à 7 ans.

Avec la crise du Covid-19, nous pouvons imaginer gagner du temps dans l’adoption des outils technologiques.

Crise sanitaire mise à part, il est fort à parier que le cadre managérial, qui évolue de jour en jour, ainsi que la crise climatique nous force à changer nos habitudes de travail. Dès demain, nos réunions devront prendre en compte la manière dont nous partageons et synchronisons nos documents alors que chaque métier dispose désormais de ses propres plateformes : le CRM pour le commercial, le SIRH pour les professionnels RH, les outils de PMO pour les chefs de projets…

Par Aurélie Tachot

Transférer cet article à un(e) ami(e)