Formation

3E Innovation : «La réalité virtuelle adaptée à la formation dans les services à la personne"

Par Philippe Guerrier | Le | Digital learning

Catherine Mougin, Présidente de 3E Innovation SAS, aborde le projet innovant qui a été récompensé dans le cadre des récents Trophées EdTech de la formation professionnelle.

Prix Innovation - Trophées EdTech 2022 :Catherine Mougin (3E Innovation) et Stéphanie Muller (Alaji) - © igor Lubinetsky
Prix Innovation - Trophées EdTech 2022 :Catherine Mougin (3E Innovation) et Stéphanie Muller (Alaji) - © igor Lubinetsky

3E Innovation SAS a remporté le « Prix Innovation 2022 » des Trophées EdTech de la formation professionnelle avec son partenaire dans la formation Alaji.

Il récompense « un dispositif illustrant les meilleurs usages innovants des potentiels offerts par la technologie, mise au service de la formation (outils, ressources, méthodes) ».

En qualité de présidente de 3E Innovation, Catherine Mougin évoque ce projet récompensé d’exploitation de la réalité virtuelle appliqué au secteur des services à la personne.

Pouvez-vous nous préciser sur la configuration des activités de 3E Innovation SAS ?

Nous dédions nos activités à la formation, le numérique et l’accessibilité pour les situations d’handicap au sens large (surdité, malvoyance, problèmes cognitifs). Nous travaillons essentiellement avec des centres de formation et les entreprises pour la création de contenus de vidéos pédagogiques (des capsules technologiques montées avec Storyline) avec et de plateformes de digital learning.

Mon associé Ludovic Messinger, de profil ingénieur multimédia, prend en charge la partie technologique avec une spécialisation sur la réalité virtuelle. D’où notre distinction aux Trophées EdTech sur la formation professionnelle.

Chez 3E Innovation SAS, nous sommes une petite équipe de trois personnes. Nous avons une trentaine de clients professionnel au niveau national mais aussi en Suisse dans des secteurs pour l’assurance, la banque, la biotechnologie et la pharmacie.

Les projets s’étalent en moyenne sur une durée de trois mois mais les missions sont récurrentes.

Dans quelle contexte avez-vous été distingués lors des Trophées EdTech de la formation professionnelle ?

Nous avons remporté le prix Innovation des Trophées EdTech avec notre partenaire Alaji qui est un centre de formation dans la région Grand Est autour d’un projet visant à promouvoir les formations de services à la personne. Il a démarré avant la crise Covid-19 (décembre 2019), ce qui a abouti à un temps de validation plus long que prévu. Le tout dans un contexte de pénurie RH dans le secteur des services à la personne.

Notre projet a vraiment une dimension d’immersion. Avec notre partenaire Alaji avec lequel nous collaborons depuis 2014, nous avons travaillé sur deux scenarios en réalité virtuelle :

  • aide au transfert de matériel pour les personnes en mobilité réduite : nous avons monté des vidéos 3D à 360° et stéréoscopiques. Suivi par un formateur accompagnateur, l’apprenant dispose d’un casque de réalité virtuelle pour suivre la formation ;
  • le comportement : comment refuser de faire une action qui ne rentre pas dans un poste d’assistant à la famille malgré la pression du bénéficiaire ? Quel dialogue à instaurer dans ce type de situation qui peut aboutir à de l’incompréhension ou de l’agressivité de la part de la personne suivie à domicile ? Pour cette formation, des petites scènes virtuelles en 3D représentant des environnements de foyer avec des avatars ont été mises en place.

Nous débutons maintenant les promotions avec 20 personnes sur le premier semestre 2022. Les deux scénarios durent deux heures pour l’ensemble de la formation. Nous avons monté des dimensions ludiques avec la réalité virtuelle dans un secteur méconnu qui est celui du service à la personne. Alors que nous voyons généralement plutôt ce type de formation innovante adaptée au monde industriel.

Les bénéficiaires de la formation trouvent cette approche innovante très valorisante. Certes un peu déconcertante au départ.

Pour gagner du temps, nous avons travaillé initialement avec le studio Da Viking Code installée à Dijon puis nous avons repris le code pour l’adapter.

Avec Ajali qui suit les domaines sanitaires et sociaux, nous pourrions développer ce type d’approches sur d’autres filières.

Quelles sont les prochaines étapes de développement de 3E Innovation SAS ?

Nous souhaitons poursuivre les développements autour de la réalité virtuelle. En qualité de docteure en Sciences de l'Éducation, mon prochain projet de recherche est justement l’évaluation de la réalité virtuelle associée au monde de la formation.

Il faut travailler sur la pédagogie de ce type de produits en vue de disposer d’une vue globale sur l’innovation (conception, développement…). Nous voudrions aboutir à la création d’un modèle de scénario pédagogique pour la réalité virtuelle avec des bonnes pratiques et des process.

Nous espérons décrocher un projet dans ce sens sur trois ans en partenariat avec un laboratoire de recherche. Pour cela, nous avons postulé à DEFFINUM porté par le Haut-commissariat aux Compétences dans le cadre du Pic (Plan d’investissement dans les compétences).

3E Innovation SAS : la genèse

En 2017, Catherine Mougin et Ludovic Messinger se sont associés pour fonder 3E Innovation SAS, une agence de digital learning qui est localisée près de Belfort (Franche-Comté) et qui correspond à la fusion de trois marques autour de l’innovation :
Elsem, créé en 2012 et présenté comme le premier centre de formation spécialisé dans l’adaptation et la production de contenus de formation en ligne et en langue des signes,
E-fornove, qui accompagne la digitalisation des offres de formation des entreprises et des organismes dédiés,
Elucyd, spécialiste des solutions 3D, des développements web et mobile, et réalité virtuelle et augmentée.

Transférer cet article à un(e) ami(e)