Formation

Formation data et IA : La Poste monte son école pour disposer d’un vivier d’experts

Par Philippe Guerrier | le | Digital learning

Avec l’appui de HETIC, La Poste fonde l’École de la data et de l’IA pour former 550 apprenants d’ici 2025. Le point avec le duo coordinateur de l’initiative rencontré lors de VivaTech 2022.

L’Ecole data et IA : La Poste a dévoilé le dispositif lors de VivaTech 2022 - © D.R.
L’Ecole data et IA : La Poste a dévoilé le dispositif lors de VivaTech 2022 - © D.R.

La Poste fonde l’École de la data et de l’IA, en partenariat avec HETIC, l'école de la tech et des métiers du numérique (groupe Galileo Global Education).

« C’est un moment important pour devenir acteur de formation », déclare Guillaume Leboucher, coordinateur du pôle IA et data de Docaposte (filiale du groupe La Poste) en charge de ce projet.

L’objectif est de former 550 apprenants entre 2023 et 2025, à travers un programme de formation dévoilé sur le salon VivaTech le 17 juin. La première promotion comportera 50 apprenants à partir de janvier 2023. La seconde et la troisième devraient en comporter 250 chacune.

« Grâce à HETIC et son CFA, ce sera une formation professionnalisante pour délivrer un titre RNCP de niveau 7 (« experts en technologies du numérique ») avec des validations de compétences», déclare Frédéric Sitterlé, Directeur général de HETIC.

Le dispositif de formation s’appuie sur les expertises internes issues des filiales spécialisées en data et IA de Groupe La Poste - Docaposte avec Openvalue, Softeam et Probayes - soit 400 experts en tout.

L’ambition, d’ici 2025, est de doubler la population d’experts dans ces domaines de compétences au sein du groupe.

École data et IA : « Être inclusif, altruiste et favoriser la parité femmes-hommes » (Guillaume Leboucher)

Cette formation qualifiante sur une période de trois à 12 mois concerne quatre métiers de la data et l’IA :

  • data product owner,
  • data analyst,
  • data engineer,
  • data scientist.

Pour intégrer l’École de la data et de l’IA, les profils de candidats identifiés avec une première expérience post-bac ou de candidats en reconversion constituent les cibles prioritaires.

« Nous allons les sourcer auprès de HETIC et en exploitant la cooptation via notre réseau de 400 experts de notre pôle data et IA. L’École est ouverte à tous, ceux qui ont un haut niveau en mathématiques et ceux qui veulent se former à la data et à l’IA. Nous voulons être inclusifs, altruistes et favoriser la parité femmes-hommes. Nous demandons aux apprenants d’avoir envie d’apprendre avec une appétence pour l’informatique au moins. L’important, ce n’est pas le niveau d’entrée, c’est le potentiel », déclare Guillaume Leboucher.

La formation se déroule sur une année complète en alternance. Sur un mois, le temps d’activité sera réparti de cette manière :

  • Un semaine en formation théorique et pédagogique sur la partie IA avec HETIC (langage, bases de données, moyens de calculs),
  • Trois semaines en entreprise en intégrant des projets data et IA de La Poste en conception ou en production.

« Depuis 2021, nous travaillons sur des programmes plus structurés, comme celui de l’École data et IA » (Frédéric Sitterlé)

Cette initiative d’École data et IA s’inscrit dans le plan stratégique « La Poste 2030, engagée pour vous ». Le groupe postal a fixé parmi ses priorités :

  • la transformation digitale,
  • le développement des services de confiance numérique,
  • l’inclusion numérique.

La Poste a identifié des besoins importants de recrutement dans les métiers de la data et de l’IA, d’où la création d’une école dédiée.

Pour réaliser ces projets alors que les ressources sont rares, nous avons besoin de former des talents

« Le groupe La Poste a lancé beaucoup de projets IA depuis cinq ans au service des entreprises et des citoyens au quotidien au nom de la performance et de la confiance. C’est la technologie qui nous aide à faire cela. Pour réaliser ces projets alors que les ressources sont rares, nous avons besoin de former des talents », dit Guillaume Leboucher.

« Depuis plusieurs années, nous avons des apprenants HETIC qui sont en alternance dans des entités du groupe La Poste. Depuis 2021, nous travaillons sur des programmes plus structurés, comme celui de l’École data et IA », indique Frédéric Sitterlé.

L’école Simplon dans la boucle également

• Outre HETIC, l’école Simplon sera elle aussi mise à contribution à la co-construction de deux parcours de montée en compétences de collaborateurs vers les métiers de data analyse et de data engineer.
• Deux promotions ont suivies le parcours sur la data analyse et actuellement une promotion est en cours sur le parcours de data engineer.

Adaptation d’un article de News Tank RH diffusé le 03/07/2022. Pour accéder à l’offre découverte de News Tank RH.

Transférer cet article à un(e) ami(e)