Formation

Transfert DIF - CPF : le gouvernement étudie un report pour mieux informer les Français

Le | Actualité

Initialement, les Français devaient intégrer les heures de formation acquises par le DIF dans le CPF avant le 31 décembre. Mais ils devraient disposer d’un répit. Une enquête Ipsos/Wall Street English démontre le fossé.

Du Dif au CPF : la transition sera plus longue que prévu - © D.R.
Du Dif au CPF : la transition sera plus longue que prévu - © D.R.

Le droit à la formation professionnelle traverse une phase de transition que les Français ont du mal à suivre. Et pourtant, les implications sont importantes. 

Le dispositif tourne autour du Compte personnel de formation (CPF). Il est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante, selon Service-Public.fr.

Le CPF a remplacé le Droit Individuel à la Formation (DIF). Celui-ci était en vigueur jusqu’au 31/12/2014 pour les salariés du secteur privé et jusqu’au 31/12/2016 pour les agents du secteur public

Les salariés ne perdent pas les heures acquises au titre du DIF. Ils doivent les intégrer au CPF avant le 31 décembre 2020 pour les conserver. Mais l’inscription sur le CPF n’est pas automatique. Il est indispensable que chaque salarié ou agent active son compte et reporte son solde d’heures DIF acquises.

L'échéance de fin décembre 2020 arrive rapidement et la conversion demeure faible : seule une proportion de 17 % des salariés a reporté les droits DIF sur le CPF, selon une enquête réalisée par Ipsos pour l’organisme de formation linguistique Wall Street English et diffusée le 19 octobre. 

DIF vers CPF : le gouvernement planche sur un report

Une situation préoccupante qui interpelle le gouvernement. Selon notre partenaire média News Tank RH, « une nouvelle prolongation du délai dont disposent les titulaires de droits DIF pour les reporter sur leur CPF au-delà du 31/12/2020 est actuellement à l'étude ».

Le cabinet de la ministre travaille actuellement avec les services du Premier ministre pour déterminer le coût, la durée et les modalités opérationnelles d’un tel report.

« Nous devons également identifier un véhicule législatif pour introduire cette mesure qui est une initiative d'Élisabeth Borne », précise l’entourage de la ministre.

« Nous allons davantage mobiliser les entreprises pour qu’elles sensibilisent les salariés sur le sujet », déclare Élisabeth Borne le 22/10/2020, dans un entretien au quotidien La Croix. « La crise a fait passer le sujet au second plan et nous n’avons pas eu la latitude pour communiquer de manière audible sur le sujet cette année. »

L’entourage d'Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, précise qu’une campagne de communication grand public pour inciter les salariés à basculer leurs droits DIF vers leurs CPF devrait également être lancée.

CPF : un dispositif encore méconnu

Des extraits de l’enquête Ipsos pour Wall Street English (fichier PDF) montre un manque d’information des salariés sur la bascule DIF - CPF.

  • A 84 %, les actifs ont entendu parler du CPF. Mais seulement la moitié d’entre eux sait précisément ce dont il s’agit.
  • Parmi ceux qui en ont entendu parler, 47 % savent le consulter et trouvent cela très simple, 24 % estiment que c’est compliqué et 29 % ne savent pas comment le consulter.
  • 40 % des actifs n’ont pas entendu parler du CPF ou ne savent pas comment procéder pour le consulter. Le manque de perception atteint même 52 % chez les personnes ayant un niveau de diplôme inférieur au Bac.
  • 54 % des actifs interrogés ne savent toujours pas qu’il est possible de mobiliser le CPF sans informer l’employeur au nom du droit individuel à la formation.
  • 30 % déclarent connaître le montant de leurs droits annuels pour se former, soit « vaguement » (18 %), soit « précisément » (12 %).

Méthodologie enquête Wall Street English / Ipsos

• Enquête sur l’anglais et la formation professionnelle menée du 8 au 9 octobre 2020 par IPSOS pour le compte de l’institut de formation Wall Street English.

• 1500 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

• Échantillon interrogé par Internet via l’Access Panel Online d’Ipsos.

• Méthode des quotas :sexe, âge, profession de la personne interrogée, catégorie d’agglomération, région.

Transférer cet article à un(e) ami(e)