Paie

SMIC en hausse en janvier 2023 : le coup de pouce concerne aussi la fonction publique

Le |

Le Smic sera augmenté de 1,81 % à 1709,28 euros brut par mois à partir du 1er janvier 2023. En complément, le gouvernement a annoncé qu’il va procéder au relèvement de l’IMT pour la fonction publique.

SMIC : le nouveau coup de pouce face à l’inflation concerne aussi la fonction publique - © D.R.
SMIC : le nouveau coup de pouce face à l’inflation concerne aussi la fonction publique - © D.R.

Présenté comme un « mécanisme protecteur du pouvoir d’achat des salariés les plus modestes » face à l’inflation, le Smic sera augmenté de 1,81 % à 1709,28 euros brut par mois à partir du 1er janvier 2023.

Le décret n° 2022-1608 du 22 décembre 2022 est passé dans ce sens au JO le 23 décembre 2022.

Rappelons que le Smic se situait à 1678,95 € brut par mois pour une durée de travail de 35 heures par semaine.

Dans la nouvelle configuration, le Smic horaire brut passe ainsi de 11,07 euros à 11,27 euros.

À Mayotte, le montant du Smic est fixé à 8,51 euros l’heure (contre 8,35 euros auparavant) soit un montant mensuel brut égal à 1290,68 euros pour une durée de travail de 35 heures par par semaine.

À la même échéance, le montant du minimum garanti passe aussi de 3,94 euros à 4,01 euros en métropole, dans les collectivités régies par l’article 73 de la Constitution, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Smic : une répercussion dans la fonction publique 

Cette évolution concerne également la fonction publique avec le minimum de traitement qui sera porté à 1 712, 06 euros brut par mois à partir du 1er janvier 2023. Le gouvernement va procéder au relèvement de l’IMT (indice minimum de traitement) de 409 000 agents publics employés par l'État, les collectivités territoriales et les établissements publics d’hospitalisation.

« Le gouvernement confirme le choix qu’il a opéré depuis 2021 d’assurer cette mise à niveau, non par le simple versement d’une indemnité différentielle, mais en revalorisant à due proportion les indices de rémunération impactés », a déclaré Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, à la sortie du Conseil des ministres du 22 décembre 2022.

« Il a ainsi décidé de porter l’IMT (indice minimum de traitement) de la Fonction publique, c’est-à-dire le tout premier indice de rémunération (l’entrée de carrière de la catégorie C des fonctionnaires et, des agents contractuels de niveau comparable, ainsi que pour le calcul de la solde de base des militaires), au même niveau que le Smic. »

Cette revalorisation s’ajoutera aux 3 relèvements successifs de l’indice minimum de traitement intervenus en :

  • octobre 2021,
  • janvier 2022,
  • en mai 2022.

Article réalisé sous forme d’adaptation aux contenus parus dans News tank RH. Pour accéder à l’offre « Découverte ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)