Qvt

Télétravail : comment intégrer ses frais professionnels dédiés dans l’impôt sur le revenu ?

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

Sur fond de crise Covid-19 et de recours massif au télétravail, le gouvernement détaille la prise en compte des frais professionnels associés dans l’impôt sur le revenu.

Les frais professionnels lié au télétravail : les nuances à prendre en compte - © D.R.
Les frais professionnels lié au télétravail : les nuances à prendre en compte - © D.R.

Quel est le traitement fiscal prévu pour les frais professionnels associés au télétravail ?

Avec la vulgarisation du travail à domicile sur fond de crise Covid-19, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance fournit des précisions aux contribuables pour faciliter la tâche de déclaration des revenus de l’année 2020 dans un focus datée du 2 mars 2021. 

Pour rappel, les allocations versées par l’employeur couvrant des frais de télétravail à domicile peuvent prendre diverses formes :

  • indemnités ;
  • remboursements forfaitaires ;
  • remboursements de frais réels.

Elles seront toujours exonérées d’impôt sur le revenu.

C’est à l’employeur d’identifier ces allocations dans les informations transmises par ses soins à l’administration fiscale.

Que se passe-t-il avec les allocations forfaitaires ? 

Le ministère de l’Économie précise que les allocations forfaitaires seront exonérées dans la limite de 2,5 euros par jour de télétravail à domicile. 

Sur une période lissée d’un mois comprenant 20 jours de télétravail, cela correspond à une exonération de 50 euros. La limite annuelle est fixée à 550 euros.

Les frais courants nécessaires à l’exercice général de la profession, comme les frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail et les frais de restauration, en sont exclus.

Que se passe-t-il pour un salarié qui a choisi la déduction des frais professionnels pour leur montant réel ? 

Les frais réels et justifiés pourront être déduits à hauteur des montants mentionnés au point ci-dessus. Le contribuable est libre de les déduire pour leur montant exact « si cela est plus favorable ».

Il manque des précisions pour l’application

Il manque encore des modalités d’application de ces mesures et des précisions sur la nature et le montant de déduction des frais liés au télétravail (en particulier des frais liés à l’usage professionnel d’un local privé).

Tous ces éléments seront « prochainement » précisés sur le portail fiscal de référence de l’Etat :  impots.gouv.fr.

Transférer cet article à un(e) ami(e)