Qvt

Entretien récapitulatif des 6 ans : les entreprises vont bénéficier d’un report

Le |  Motivation & engagement

Selon News Tank RH, une prochaine ordonnance reportera au 30 juin 2021 la date butoir prévue pour l’entretien récapitulatif des six ans réalisé en entreprise.

Entretien récapitulatif des 6 ans : le gouvernement donne un répit aux entreprises - © DR.
Entretien récapitulatif des 6 ans : le gouvernement donne un répit aux entreprises - © DR.

Les entreprises devraient bénéficier d’un répit pour organiser l’entretien récapitulatif des six ans.

Instauré par la loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », le bilan professionnel nouvelle génération a pour objectif de vérifier que chaque salarié a pu bénéficier d’entretiens professionnels et de formations pendant les six dernières années (cf encadré sous l’article).

Compte tenu de la période perturbée liée à la crise Covid-19, le gouvernement veut alléger les contraintes qui pèsent sur les entreprises.

Selon notre partenaire média News Tank RH, une ordonnance reportera au 30 juin 2021, la date butoir prévue pour l’entretien récapitulatif des six ans, portant sur les entretiens professionnels et le parcours professionnel des salariés.

Le texte serait publié « prochainement », selon l’information confirmée à News Tank RH par l’entourage d'Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. 

Le CPF serait également concerné

Autre report prévu : l’application de l’abondement correctif de 3000 euros du Compte Personnel de Formation (CPF, devenu Mon Compte Formation), doit également être reporté.

Cet abondement est dû dans les entreprises de 50 salariés et plus pour les salariés qui :

  • n’auraient pas bénéficié d’un entretien professionnel tous les deux ans ;
  • n’auraient pas suivi au moins d’une formation non obligatoire.

Etat des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié

Sur un cycle de six ans de présence d’un salarié dans une entreprise, cet entretien professionnel spécifique a pour objectif « d'élaborer un état des lieux récapitulatif de son parcours professionnel ».
L’employeur doit s’assurer que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années d’un entretien professionnel tous les deux ans « et si nécessaire d’entretiens prévus au retour de certaines absences »
Selon le site Internet du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, l’employeur doit s’assurer que le salarié au cours de ces six années :
• a suivi au moins une action de formation ;
• a acquis des éléments de certification ;
• a bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Retrouvez toute l’actualité des relations sociales, de la formation professionnelle, des technologies RH et du talent management sur News Tank RH (accessible par abonnement).
Pour bénéficier d’une offre « Découverte » de 30 jours avec accès gratuit aux contenus News Tank RH, cliquez ici.

Transférer cet article à un(e) ami(e)