Qvt

RPS : Moodwork propose un duo d’outils d’auto-évaluation spécial bore-out et burn-out

Par Philippe Guerrier | le | Motivation & engagement

En complément du test de burn-out, Moodwork (application de veille sur la santé mentale des salariés) vient de mettre en ligne un outil inédit d’auto-évaluation du risque de bore-out.

Comment auto-évaluer le bore-out ? Moodwork propose un premier outil pour les salariés - © D.R.
Comment auto-évaluer le bore-out ? Moodwork propose un premier outil pour les salariés - © D.R.

« Comme pour le burn-out, nous avons choisi chez Moodwork de travailler sur le bore-out car nous assistons à un phénomène de déni et de honte vis-à-vis de ses collègues, de ses managers et de sa famille. C’est un sentiment de défaillance qui constitue une grande vague de fond mais très peu exprimé », selon Léopold Denis, cofondateur et COO de Moodwork. 

La start-up, qui développe une application pour considérer la santé mentale des salariés, a conçu un premier outil d’auto-évaluation du bore-out, validé scientifiquement en France.

Le test « Évaluez gratuitement votre risque de boreout » vient d'être mis en ligne sur le site Internet de Moodwork.

« C’est un test gratuit dans le cadre de la prévention du bore-out. Nous travaillons dessus depuis 2019 », précise Léopold Denis.

Test de bore-out par Moodwork : 15 questions et quatre angles d’analyses

Moodwork : premier outil d’auto-évaluation du bore-out - © D.R.
Moodwork : premier outil d’auto-évaluation du bore-out - © D.R.

Cet outil d’auto-évaluation du bore-out  prend la forme d’un parcours de 15 questions. Il prend en compte quatre angles :

  • la « sous-charge de travail »,
  • la « sous-stimulation »,
  • le « vécu négatif »,
  • « l’inadéquation des valeurs ».

À l’issue du test, les utilisateurs ont accès à leur score et à une analyse du niveau de risque de bore-out (« faible », « modéré », « élevé »).

« Tout comme les salariés de nos entreprises clientes, nous avons une gestion confidentielle et sécurisée des données dans le respect du RGPD », assure notre interlocuteur.

Objectif à terme : « Mesurer l’ampleur du bore-out dans la population française »

Le bore-out est décrit par Moodwork comme une forme d’épuisement, qui survient à la suite « d’un manque de stimulation et d’évolution professionnelle engendrant une sensation d’inutilité ». Il est perçu comme un « facteur de fragilisation psychologique, de risques psychosociaux (RPS) et physique ».

« Nous voulons faire passer ce test d’auto-évaluation du bore-out à un maximum de personnes pour que, d’ici début 2022, nous puissions disposer d’un échantillon représentatif pour évaluer la population à risque faible, modéré ou élevé de bore-out », indique Léopold Denis.

En fonction des résultats, les utilisateurs peuvent prendre rendez-vous avec des psychologues experts en RPS à travers le réseau Souffrance et Travail.

« L’étape n° 1 est de disposer d’une échelle qualitative et de proposer une grille de lecture aux salariés français. L’objectif à terme sera de mesurer quel est l’ampleur de ce phénomène au sein de la population française. Mais il faut déjà passer par une prise de conscience individuelle du problème. »

Le bore-out ancré dans une démarche scientifique

Ce test d’évaluation des risques de bore-out a été conçu par le centre de recherche de Moodwork, constitué de chercheurs et professeurs diplômés d’universités françaises et européennes, dont certains sont salariés par la start-up.

«  Nous avons suivi une démarche de création scientifique du questionnaire avec différentes étapes (revue de littératures, entretiens qualitatifs, création d’une version 1 sur un échantillon représentatif de plus 600 personnes et revue du questionnaire). Ce process nous a permis de publier un article de recherche scientifique dans la revue de référence en open source Frontiers in Psychology », indique Léopold Denis.

Burn-out : test réactivé dans le prolongement de celui dédié au bore-out

Déclinaison davantage connue du grand public, le burn-out est également scruté par Moodwork. 

« En 2017, nous avions lancé une opération similaire pour le burn-out avec le site TestMyBurnout.com. Ce site va disparaître. Le test d’autoévaluation du burn-out est rapatrié et réactivé sur le site de Moodwork, comme le test d’autoévaluation du bore-out », précise Léopold Denis. 

Le burn-out est présenté par Moodwork comme « est une forme d'épuisement professionnel résultant de l’exposition prolongée à des problèmes au travail. L'épuisement ressenti est alors tant physique, qu'émotionnel ou cognitif. »

Le test de Moodwork est accessible directement à partir de ce lien : Évaluez gratuitement votre risque de burnout

Moodwork considère que ces deux outils d’auto-évaluation des risques de bore-out et de burn-out »entrent dans les missions de son statut d’entreprise à mission adopté début 2021.

Transférer cet article à un(e) ami(e)