Qvt

Séminaire d’entreprise : la fusion Bird Office - Kactus scelle l’ancrage RH

Par Philippe Guerrier | le | Workspace

Bird Office et Kactus, deux plateformes de réservations de salles ou d’espaces de réunions, fusionnent et lèvent 10 millions d’euros. La nouvelle configuration est présentée par Arnaud Katz, CEO de Bird Office.

Arnaud Katz, CEO de Bird Office - © D.R.
Arnaud Katz, CEO de Bird Office - © D.R.

La fusion de Bird Office et Kactus aboutira d’ici fin 2022 à la création d’une place de marché de services numériques pour le segment MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) avec plus d’outils RH dédiés à l’engagement collaborateur.

Tel est l’engagement d’Arnaud Katz, P-DG de Bird Office qui exploite une plateforme de réservation de salles de réunion (conférences, formations, séminaires). L’alliance avec son concurrent Kactus donnera naissance fin 2022 à une nouvelle marque et une nouvelle plateforme technologique.

Elle permet de disposer d’une base de 8000 lieux partenaires en France dont :

  • 40 % d’hôtels,
  • 30 % de lieux évènementiels,
  • 30 % de centres d’affaires et coworking.

Pour sa part, Thomas Cottin, P-DG de Kactus, prend le poste de directeur général du nouvel ensemble qui dispose de :

  • 30 000 clients, dont 10 000 récurrents,
  • 30 contrats-cadres avec des grands comptes comme Danone, Engie et Bouygues.

Une levée de fonds pour soutenir l’effort de consolidation

De manière concomitante à la fusion réalisée en mai 2022, une levée de fonds de 10 millions d’euros  a été bouclée avec : 
• le fonds d’investissement Eurazeo,
• les actionnaires historiques des start-ups, dont BNP Paribas Développement et Raise.

Avec la fusion Bird Office - Kactus, comment vous rapprochez-vous des besoins de la fonction RH ?

Les deux structures disposaient d’un gros périmètre commun d’activité mais les technologies et ses fonctions d’automatisation étaient différentes dans chaque entité.

  • Chez Bird Office, nous avons un outil d’automatisation de l’organisation et de réservation des réunions dans une salle ou une journée d’études.
  • Avec Kactus, l’automatisation concerne l’organisation d’évènements de taille plus importante comme les séminaires.

L’évolution du marché nous amène vers une dynamique RH. Les transformations actuelles sont fortes :

  • le télétravail est devenu la norme,
  • les surfaces de bureaux se réduisent,
  • les voyages d’affaires sont moins fréquents.

L’événementiel BtoB devient un vrai outil pour les entreprises de rétention et d’engagement des collaborateurs. Nous le voyons à travers les sollicitations actuelles : nous nous rapprochons des équipes RH pour comprendre les nouveaux besoins des collaborateurs d’entreprises, le nouvel équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et l’amélioration de la QVT.

Nous percevons une augmentation du nombre d’organisations de séminaires avec deux objectifs principaux :

  • pour que les collaborateurs au sein des grandes entreprises et des PME disposent de temps pour échanger entre eux,
  • pour que les équipes se réunissent au vert pour travailler de manière différente.

L’organisation d’événements à distance est écartée. La tendance est désormais de passer du temps ensemble en mode team building.

Cela va dans le sens de notre nouveau positionnement au regard de l’expertise acquise auprès des grands comptes : devenir une plateforme d’intermédiation de services pour l’engagement collaborateur.

Nous identifions les meilleurs prestataires BtoB et centralisons cette catégorie de dépenses pour le compte de nos clients grands comptes.

À quelles évolutions peut-on s’attendre avec la fusion Bird Office - Kactus associée à la levée de fonds de 10 M€ ?

Nous finalisons l’organisation post-fusion des deux sociétés. Chacune disposait d’un effectif de 60 personnes et génère un CA de 40 millions d’euros.

Pour amorcer l’expansion internationale (Royaume-Uni, Espagne, Italie…), nous supervisons le déploiement depuis Paris.  Nous réaliserons un CA supérieur à 100 millions d’euros d’ici fin 2023 avec une proportion de 30 % à l’international.

  • En termes de modèle économique, le système de commissionnement à 15 % sur la réservation des lieux est maintenu sur la partie marketplace. Mais, dorénavant, il existe des frais pour l’accès aux services technologiques développés pour les grands comptes.
    Par exemple, nous avons mis en place des workflow de validation des dépenses avec les outils RH de nos plus grands clients sous forme de frais récurrents.
  • Un branding est en cours pour définir une nouvelle marque, qui devrait arriver sur le marché d’ici fin 2022.
  • Depuis mars, nous nous attelons aussi au développement d’une nouvelle plateforme à partir des technologies issues de Bird Office et Kactus. Elle sortira en même temps que la nouvelle marque.

Quel crédit accordez-vous à l’émergence du corporate metaverse et à l’organisation de réunions dans des environnements de réalité virtuelle ?

Nous regardons évidemment ce qui se passe sur notre marché de prédilection. Mais nous ne voyons pas aujourd’hui de signaux de transformation ou de tendances structurelles. Nous n’avons pas non plus de demandes de nos clients dans le sens du corporate metaverse.

Nos plus grands concurrents demeurent les grandes agences de voyages d’affaires et les prises de commandes directes sur un marché encore peu digitalisé.

Adaptation d’un article de News Tank RH publié le 29/08/2022. Pour accéder à l’offre Découverte.

Transférer cet article à un(e) ami(e)