Recrutement
&
talents

Salaires : comment Indeed veut inciter les recruteurs français à être plus « transparent » ?

Par Philippe Guerrier | le | Site emploi généraliste

Dans une interview, Matthieu Eloy, directeur général d’Indeed France, explique comment le site d’emploi veut encourager les recruteurs à afficher d’emblée les niveaux de salaires sur les annonces publiées.

Matthieu Eloy, directeur général Indeed France : pour un recrutement transparent sur les salaires - © D.R.
Matthieu Eloy, directeur général Indeed France : pour un recrutement transparent sur les salaires - © D.R.

Indeed France a trouvé son cheval de bataille pour la rentrée de septembre 2022 : la transparence des salaires sur les offres déposées sur le site d’emploi.

Pour comprendre cette démarche incitative auprès des recruteurs, il faut prendre en compte le contexte économique global mais aussi les points faibles observés dans les processus d’embauche.

Les explications de Matthieu Eloy, directeur général d’Indeed France.

À partir de septembre 2022, vous poussez les entreprises à afficher les salaires sur leurs offres d’emploi déposées sur Indeed. Comment allez-vous procéder ?

Pour comprendre ce qui se passe sur le marché de l’emploi en forte tension, il faut revenir à la période pré-inflationniste.

La situation est liée à plusieurs phénomènes en France que l’on peut observer dans beaucoup d’autres pays :

  • Une réduction de la masse de population active : moins de personnes arrivent sur le marché du travail et plus de personnes partent en retraite,
  • Une croissance post-Covid dynamique,
  • Une réflexion globale sur la relation vis-à-vis du travail et le sens à lui donner, qui est marquée par la « Grande démission » aux États-Unis. Cette volonté de changement est aussi perçue en France mais dans une moindre mesure.

Le contexte actuel marqué par l’inflation a entraîné le déclenchement de nombreuses négociations salariales par branches. La question de la rémunération est devenue plus importante.

Les chercheurs d’emploi ont également de fortes attentes. Je suis toujours étonné par la pauvreté des contenus des annonces d’emploi disponibles en France. Par exemple :

  • seulement 7 % des offres d’emploi mentionnent la possibilité de télétravail,
  • 25 % incluent les niveaux de salaires.

Chez Indeed, nous pensons qu’il est temps de revoir ses pratiques de recrutement et de gagner en transparence et en rapidité.

Dans 90 % des cas, les recruteurs ne répondent pas aux candidats. Et lorsqu’ils répondent, le délai moyen est de 30 jours. Nous avons des solutions pour être plus efficaces avec Indeed Hub Recrutement.

Cela fait longtemps que nous sommes des promoteurs de la transparence du marché de l’emploi dans le monde. Nous poussons les recruteurs dans ce sens en France, notamment à travers nos Pages Entreprises sur Indeed et Glassdoor.

Il est temps pour les recruteurs de clarifier les deals qui sont proposés. Le fait de publier les salaires permettra de disposer de candidatures de meilleure qualité.

Concrètement, comment allez-vous inciter les recruteurs à afficher d’emblée les niveaux de salaires sur les offres d’emploi déposées sur Indeed ?

Nous ne cherchons pas à être brutaux

C’est une initiative mondiale d’Indeed, qui commence aux États-Unis. En France, elle va monter en puissance de manière progressive en fonction de l’accueil qui sera réservé à cette démarche. Elle concernera tous les recruteurs.

Nous ne cherchons pas à être brutaux, mais à être justes pour aider les chercheurs d’emploi à trouver leurs prochaines missions professionnelles.

Nous voulons davantage pousser le marché à publier les salaires ou une grille de salaires avec les offres d’emploi diffusées. Nous incitons déjà nos clients dans ce sens via les Pages Entreprises Indeed.

Si nécessaire, nous proposerons une fourchette de salaires à partir de notre propre analyse de marché. Indeed dispose d’une quantité de données importante sur les niveaux de salaires dans le monde.

Il faut prendre un peu de recul sur cette tendance :

  • aux États-Unis, l’État de New York est en train de rendre obligatoire la publication des salaires dans la diffusion des offres d’emploi,
  • au Parlement européen, une proposition de la Commission européenne relative à une directive sur la transparence des rémunérations a été publiée le 5 avril 2022 sous l’angle de l’obligation de communiquer sur les « écarts de rémunération entre les femmes et les hommes » et « l’interdiction du secret des rémunérations ».
  • Cet exercice de transparence vaut aussi pour Indeed. Depuis 2019, nous publions la grille des salaires de nos équipes dans chaque pays d’implantation.

Nous pensons aussi que les candidats privilégient les entreprises les plus transparentes et celles qui précisent les salaires sur leurs offres. Après, il faut que les niveaux de rémunération se montrent attractifs.

En France, la transparence sur les niveaux de rémunérations demeure souvent un sujet tabou. Comment comptez-vous le briser ?

C’est une discussion que tout demandeur d’emploi entame avec un recruteur à un moment donné. Autant qu’elle démarre plus en amont lors de l’entretien de recrutement pour gagner du temps.

Au sein des entreprises, les collaborateurs transmettent-ils entre eux leurs niveaux de salaires ? Ce n’est pas forcément évident. Cette question-mystère : « Mon voisin gagne-t-il plus d’argent que moi ? » envoie des ondes négatives.

La transparence des salaires a 2 intérêts :

  • Elle joue en faveur de la justice,
  • Elle permet de se focaliser sur les vrais sujets.

Extrait d’une interview publiée sur News Tank RH le 16/09/2022. Pour accéder à l’offre Découverte.

Transférer cet article à un(e) ami(e)