Sirh

Salon Solutions RH : « Le qualitatif demeure avec la présentation de projets RH »

Par Philippe Guerrier | le | Core rh

Les Salons Solutions Ressources Humaines & eLearning Expo se déroulent du 22 (à partir de 14h) au 24 septembre, Paris Expo - Porte de Versailles. L’organisateur Infopromotions aborde les conditions spéciales de cette édition 2020 liée à la crise Covid-19.

Les Salons Solutions Ressources Humaines & eLearning Expo en mode résilience
Les Salons Solutions Ressources Humaines & eLearning Expo en mode résilience

Avec la crise Covid-19, on croise les doigts chez Infopromotions, qui organise les Salons Solutions Ressources Humaines & eLearning Expo. Mais la rampe de lancement est prête : les événements se dérouleront du 22 (à partir de 14h) au 24 septembre à Paris Expo - Porte de Versailles.

Initialement prévu en mars puis décalé en mai, le rendez-vous n’a pas pu se tenir dans le courant du premier semestre 2020 en raison du confinement. Il a finalement été reprogrammé à la rentrée pour disposer d’une marge de manœuvre plus confortable.

Florence de Courtenay, directrice générale du Salon SRH, et Régis de Cerval, commissaire du Salon, précisent les conditions spéciales de cette édition 2020 et décrivent les nouvelles tendances RH qui ont émergé dans ce nouveau contexte économique et sanitaire.

Comment préparez-vous le Salon SRH dans ce contexte particulier ?

Nous souhaitons tous que le Salon SRH ouvre ses portes.

Florence de Courtenay : En l’état actuel, il est maintenu que le Salon SRH ouvrira ses portes comme prévu le mardi 22 septembre à 14H00. Nous disposons d’une autorisation préfectorale dans ce sens. En qui concerne la jauge des 5000 personnes maximum présentes à un instant T, nous avons toujours été en dessous de ce niveau. Nous suivons avec attention l’évolution de la situation sanitaire et les informations sur la Covid-19 transmises par les pouvoirs publics et le gouvernement.

Que ce soient les exposants, les visiteurs et nos cibles DRH et DSI, nous souhaitons tous que le Salon SRH ouvre ses portes. Il faut apprendre à vivre avec la Covid-19.

  • Nous nous sommes adaptés à la nouvelle donne avec des aménagements techniques en respectant le protocole sanitaire établi.
  • Nous avons commandé plusieurs milliers de masques de protection pour dépanner un exposant ou un visiteur et avons investi dans des distributeurs sans contact de gels hydroalcooliques disponibles sur les principaux carrefours du Salon (accueil, zones de conférences ou d’ateliers…).

Il faudra tous porter un masque. Néanmoins, pour les conférenciers sur une estrade ou assis sur un fauteuil lors d’une table ronde, nous avons installé un système de cloison transparente pour séparer chaque intervenant dans le respect de la distanciation sociale entre les speakers et vis-à-vis de l’assistance.

Quel est l’impact escompté sur la fréquentation et le nombre d’exposants sur le Salon SRH ?

Les Rendez-Vous Business avec les exposants sont maintenus sur place.

Florence de Courtenay : Nous étions prêts pour l’organisation en mars [dates initiales : 17, 18 et 19 mars à Paris Expo Porte de Versailles] avec un salon rempli d’exposants (350 au total) lorsque le confinement a été décrété. 280 ont répondu présents à ce rendez-vous de septembre.

De manière évidente, il y a aura moins de visiteurs d’un point de vue quantitatif mais le qualitatif demeure avec la présentation de projets RH (SIRH, gestion de paie…) et le maintien de Rendez-Vous Business avec les exposants sur place. Le rapport humain et l’ADN du présentiel demeurent essentiels mais nous voulons aussi démontrer notre capacité d’adaptation.

Régis de Cerval : Nous avons enregistré une déperdition d’exposants mais nous avons aussi enregistré des nouveaux qui vont présenter à la communauté RH des produits innovants qu’ils comptent lancer sur le marché. Un certain nombre d’éditeurs étrangers ou régionaux ne pourront pas y participer pour des raisons de consignes de sécurité sanitaire et de déplacements limités.

Quelles grandes tendances RH percevez-vous avec ces bouleversements ?

L’expérience utilisateur, l’attention et l’écoute des collaborateurs demeurent au cœur des problématiques des DRH.

Florence de Courtenay : Entre les importants mouvements sociaux de décembre 2019 sur fond de réforme de la retraite et le confinement sur fond de crise Covid-19 à partir de mi-mars 2020, les fonctions DRH et DSI ont connu une mutation importante en raison du travail à distance organisé à grande échelle. Avec le confinement, il a fallu maintenir l’activité économique tout en :

  • adoptant des plateformes collaboratives, de la signature électronique, de la dématérialisation avec le suivi des fiches de paie ;
  • accompagnant les collaborateurs dans les digital workplaces ;
  • motivant les équipes en situation de télétravail ;
  • sécurisant l’exploitation des données d’entreprise.

L’expérience utilisateur, l’attention et l’écoute des collaborateurs demeurent au cœur des problématiques des DRH. Ils se poursuivent avec le déconfinement, synonyme de retour progressif des salariés sur leurs lieux de travail.

Sur le Salon SRH , le collaborateur est encore plus placé au centre des attentions :

  • développement des services à la personne que ce soit la QVT (titres -restaurants, crèches d’entreprise, conciergeries…) ;
  • accompagnement dans une période de déconfinement un « peu compliquée « pour tous avec du coaching et de la formation.

Transférer cet article à un(e) ami(e)