Sirh

Data viz spécial RH : Reflect lève 2 millions d’euros

Par Philippe Guerrier | Le | Gestion des talents

La start-up parisienne Reflect développe une plateforme de visualisation de données pour simplifier la vie des DRH sous forme de tableaux de bord. « En fait, on essaie de remplacer Microsoft Excel…humblement », esquisse Léopold Adam, CEO et cofondateur.

Baptiste Jan, Léopold Adam : les fondateurs de Reflect à l’assaut de la visualisation des données RH - ©  Claire Jaillard
Baptiste Jan, Léopold Adam : les fondateurs de Reflect à l’assaut de la visualisation des données RH - ©  Claire Jaillard

Les DRH ne vont plus avoir d’excuses s’ils n’exploitent pas les données RH. Reflect lève 2 millions d’euros pour faciliter leur tâche en la matière.

Cette start-up développe une plateforme dans le cloud (mode SaaS) qui favorise l’usage de la data visualisation.

Elle s’intègre aux logiciels RH les plus prisés en entreprise (SIRH, ATS, LMS…), fédère les données et les restitue sous forme d’indicateurs et de tableaux de bord en guise d’outil d’aide à la décision sur des thèmes comme :

  • la rétention,
  • la diversité,
  • le recrutement,
  • l’absentéisme,
  • la gestion des salaires.

C’est le premier tour de table de Reflect qui évolue dans la catégorie « HRTech ». Elle a été créée en janvier 2022 par Léopold Adam et Baptiste Jan, deux anciens salariés de Theodo (agence de développements numériques).

Qui a contribué à la levée de fonds de Reflect ?

Le financement a été bouclé en juin auprès de :

• Xange (un véhicule d’investissement du fonds Siparex),
• Evolem (véhicule d’investissement de la family office de Bruno Rousset, fondateur d’April),
• Kima Ventures (fonds d’investissement dans les start-ups de Xavier Niel),
• une vingtaine de business angels dont des noms connus dans la sphère du numérique : Roxanne Varza (qui dirige Station F, le campus d’innovation de Xavier Niel), Matthieu Birach (DRH de Doctolib, plateforme de prises de rendez-vous pour des consultations médicales) et Thibaud Elziere (cofondateur du start-up studio eFounders).

La data RH au coeur de la stratégie de l’entreprise

« Des sujets comme la Grande démission, la guerre des talents, la diversité et le télétravail transforment le métier des DRH et cela les place au cœur de la stratégie de développement de l’entreprise », évoque Léopold Adam, CEO et cofondateur de Reflect. « Mais ils leur manquaient d’outils pour gérer les prérogatives de data RH. »

La plateforme de data visualisation vient combler cette lacune par extraction des données pertinentes issues d’une dizaine de logiciels RH tiers pour l’instant. Et ce, par le biais d’API (des connecteurs logiciels) pour les outils les plus modernes de core RH par exemple (comme Lucca, HiBob, ou BambooHR).

« Reflect est à la fois un outil de tableaux de bord d’indicateurs et de documentation de données. En fait, on essaie de remplacer Microsoft Excel…humblement », synthétise Léopold Adam avec un brin d’humour.

D’ici un an, il souhaite établir des connexions avec une cinquantaine d’outils RH en vue d’exploitation de data viz.

Une première série d’entreprises clientes est citée :

  • Pennylane (comptabilité),
  • Welcome to the Jungle (recrutement),
  • Partoo (marketing digital & commerce), 
  • SmallPDF (conversion et exploitation de documents au format PDF).

« Notre cible prioritaire sont des entreprises de mid-market. Nous voudrions viser aussi les grandes entreprises mais nous sommes confrontés à des mesures de sécurité plus importantes autour des données. On y reviendra en 2024 », évoque Léopold Adam.

Un revenu récurrent mensuel X 25 en vue d’ici un an

L’accès à la plateforme en mode SaaS est commercialisé sous forme d’abonnement dont le tarif varie en fonction de la taille des entreprises (entre 2 et 4 euros HT par salarié en fonction de paliers d’effectifs).

« Nous devrions passer de 2000 euros en revenus récurrents mensuels [MRR en anglais] à 50 000 euros d’ici un an », précise notre interlocuteur.

L’effectif devrait doubler à la même échéance pour passer de 5 à 10 personnes d’ici septembre 2023.

En l’état actuel, Reflect ne voit pas vraiment de concurrents frontaux sur son positionnement en Europe, sauf les éditeurs de logiciels RH qui étendent leurs fonctionnalités à de la data viz.

Néanmoins, aux Etats-Unis, Léopold Adam cite trois start-ups à surveiller :

  • Knoetic,
  • ChartHop,
  • Visier.

Transférer cet article à un(e) ami(e)