Formation

Manon Pellat Bravo, Ironhack : « Nos formations au numérique attirent beaucoup de femmes »

Par Philippe Guerrier | Le | Digital learning

Ironhack fait partie des organismes de formation nouvelle génération aux métiers du numérique. Manon Pellat Bravo, Country Manager France, Netherlands & UK, fait le point sur l’ancrage des activités en France et les développements.

Ironhack : Interview de Manon Pellat Bravo, Country Manager France, Netherlands & UK - © ALICE LEMARIN  www.alice-lemarin.fr
Ironhack : Interview de Manon Pellat Bravo, Country Manager France, Netherlands & UK - © ALICE LEMARIN www.alice-lemarin.fr

Comment Ironhack a-t-il pris position dans la formation aux métiers du numérique ?

Ironhack se positionne comme une marketplace de talents juniors dans le secteur tech. Elle est apparue en 2013 en Espagne dans un contexte de taux de chômage important parmi les jeunes dans le pays.

Les formations sont intensives et rapides dans la perspective de recrutements auprès de notre réseau d’entreprises partenaires de plus de 600 entreprises partenaires dont 250 en France comme ManoMano, Capgemini, Ubisoft, Cdiscount, ou Airbus.

Le réseau Ironhack est déployé dans 10 pays dans le monde entre l’Europe, les Etats-Unis, et l’Amérique latine. 12 000 personnes ont formées au total depuis sa création. En termes d’effectif, Ironhack dispose d’un effectif monde de 200 personnes (dont 30 en France) avec des formateurs qui travaillent à plein temps.

Le dispositif de formations en France

• « Le démarrage des activités dans l’Hexagone remontent à 2017.
• Nous disposons d’un statut d’organisme de formation et de la certification Qualiopi depuis 2021.
• Nos formations sont certifiantes pour disposer de titres RNCP pour chacun de nos parcours.
• Nous avons le titre « développeur Web » inscrit au RNCP (n° de fiche : 34066),
• Nous utilisons le bloc 1 du titre « développeur en intelligence artificielle » inscrit au RNCP (n° de fiche : 34757) de Simplon et le titre professionnel « concepteur designer UI » inscrit au RNCP (n° de fiche : 35634) du ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion."

Depuis 2017, 1500 personnes sont passées par le campus Ironhack dans le 11ème arrondissement de Paris. 70 % d’entre elles sont en situation de reconversion professionnelle. La tranche d’âges se situe entre 25 et 38 ans en moyenne.

Pour les apprenants, il n’existe pas de pré-requis sur les diplômes et les niveaux d’expérience. N’importe qui peut suivre une formation Ironhack mais il est préférable de disposer d’un niveau courant en anglais. Car quasiment tous nos cours se déroulent en anglais. La pratique de cette langue nous semble essentielle pour travailler dans le secteur tech.

Quels sont les profils de vos apprenants ?

Ils sont variés :

  • Nous avons beaucoup de demandeurs d’emplois. En fonction des années, cela peut représenter 30 à 40 % de la base globale de nos apprenants.
  • Nous avons aussi des personnes qui souhaitent accéder à une reconversion professionnelle radicale, en considérant que leur premier choix d’orientation n’était pas le bon.
  • Dans une moindre mesure, nous avons aussi des jeunes diplômés qui peuvent considérer les bootcamps comme un complément intéressant pour eux. Dans les 6 mois suivant l’obtention du diplôme, 85 % des étudiants trouvent un emploi (CDI, CDD, contrat freelance).

Comment se déroulent les formations chez Ironhack ?

Les formations à distance sont devenus un succès chez Ironhack

Nous proposons deux types de parcours :

  • 100 % en présentiel sur le campus (Madrid, Barcelone, Paris, Berlin, Miami) ;
  • 100 % à distance avec des cours en direct à suivre en fonction de 3 fuseaux horaires. Les formations à distance ont été initiées lors du premier confinement de la Covid-19 (mars 2020). C’est devenu un succès chez Ironhack. Nous recensons désormais 2/3 de parcours en distanciel contre 1/3 en présentiel en France.

Nous proposons 4 formations réalisées par notre équipe d’ingénieurs pédagogiques sous la supervision de Cormac O’Keeffe, Director of Education d’Ironhack, basé en France :

  • développeur Web,
  • data analyst,
  • UX/UI design,
  • cybersécurité.

Chacune d’entre elle dure plus de 400 heures dans une formule de bootcamp à un rythme intensif sur 9 semaines.

Pour les professionnels qui veulent acquérir de nouvelles compétences, nous proposons des cours du soir ou du week-end sur une période de 6 mois.

Pour la formule en alternance lancée en mars 2022, le coût global de la formation est de 8000 euros HT avec 3 mois en formation et 9 mois en entreprise.

En termes d’outils d’apprentissage, nous disposons de notre propre LMS. L’importante équipe Product Education d’Ironhack dans le monde poursuit le développement de la plateforme en ajoutant progressivement des fonctionnalités à tous les cycles.

En France, nous mettons l’accent sur le coaching, les Career Services pour guider les étudiants dans les différentes étapes durant le bootcamp, et les relations avec les entreprises.

Comment travaillez-vous avec Pôle emploi et les collectivités ?

  • Nous travaillons avec le conseil régional Ile-de-France qui accorde jusqu’à 40 aides individuelles par organisme de formation et par an (dispositif AIRE pour Aide Individuelle Régionale vers l’Emploi).
  • Nous collaborons aussi avec Pôle emploi et la Ville de Paris autour du programme ParisCode de soutien à la formation de développeur qui concerne 1000 personnes par an. Nous avons été sélectionnés pour la formation de 68 étudiants sur les métiers de la data, de l’UX et du Web, dont la moitié sont des femmes.

Comment parvenez-vous à attirer autant de femmes dans vos formations aux métiers du numérique ?

C’est un engagement qui me tient à coeur.

En 2021, nous avons formé 55 % de femmes chez Ironhack France.

En 2022, nous étions à :

  • 52 % de femmes au seins de nos formations en ligne ;
  • 45 % sur le campus de Paris

Nous multiplions des initiatives pour sensibiliser les femmes à la technologie, pour favoriser les échanges entre elles et partager les best practices.

  • Ironhack a notamment lancé une bourse à la formation Ironhack avec un financement assuré à hauteur de 25 % ou 50 % à travers un partenariat avec Vinted, à compléter par du CPF par exemple. L’objectif étant de toucher les femmes utilisatrices de l’application de vente de vêtements de seconde main dans plusieurs pays (France, Allemagne, Espagne…). En 2021, nous avons reçu plus de 15.000 candidatures avec cette opération. Plus de 150 membres de la communauté Vinted ont pu rejoindre nos formations grâce aux bourses.
  • Parallèlement, nous travaillons avec beaucoup d’organisations pour sensibiliser les femmes aux métiers de la tech comme 50inTech, Fireside et Accenture.
  • Le 18 octobre 2022, nous avons également organisé un petit déjeuner ouvert à tous les RH de nos entreprises partenaires (Datadog, Qonto…) sur le thème de l’inclusion dans la tech. D’autres devraient être organisés au cours des prochains trimestres.

Transférer cet article à un(e) ami(e)