Formation

Gestion des formations : Simbel lève 4 millions d’euros en visant les grandes PME d’Europe

Par Philippe Guerrier | Le | Digital learning

Lancée courant 2021 par Loïc Jourdain (ex-Stootie) et Charles Gras (ex-360Learning), Simbel propose une plateforme digitale de gestion des formations. Elle est soutenue par les fonds européens Speedinvest et Brighteye et un pool de business angels.

Loïc Jourdain et Charles Gras, cofondateurs de Simbel - ©  D.R.
Loïc Jourdain et Charles Gras, cofondateurs de Simbel - ©  D.R.

Simbel veut percer dans la gestion des formation via une plateforme digitale sous le seuil des cibles des plateformes déjà installées. C’est-à-dire en se concentrant sur la base des 200 000 entreprises disposant d’un effectif de 50 à 1000 employés en Europe. A commencer par la France.

Lancée en France courant 2021, la plateforme d’apprentissage pour monter en compétences, disponible en mode SaaS, vient de lever 4 millions d’euros en amorçage avec l’appui de deux fonds d’investissements européens (Speedinvest et Brighteye) et un pool de business angels incluant

  • Thibaud Elziere (cofondateur du start-up studio eFounders),
  • Virgile Ringeart (cofondateur de la start-up Figures spécialisée dans les gestion des politiques salariales),
  • Alexandre Eruimy (directeur général de PrestaShop dans le commerce digital)
  • Matthieu Birac, DRH de Doctolib.

Objectif : « passer de 30 à 300 clients le plus vite possible »

« Notre principal concurrent pour notre cible d’entreprises, c’est Microsoft Excel mais il est préférable que les entreprises disposent déjà d’un socle SIRH pour que Simbel soit vraiment efficace. Nous voulons proposer un pilotage efficace des formations à travers un outil tout-en-un simple d’accès », évoque Loïc Jourdain, cofondateur de Simbel (ex-responsable des opérations chez Stootie du nom d’un site de mise en relation de particuliers pour les services à domicile qui a fermé ses portes fin 2021) avec Charles Gras (ex-Global Marketing Product Director de 360Learning).

Simbel démarre son activité avec une base de 500 formations issues d’une cinquantaine de partenaires comme Lingueo pour l’apprentissage des langues, Unow sur le management ou Harvard sur la négociation.

Le modèle économique repose sur un système d’abonnement qui commence à 40 euros HT par employé et par an. 

Parmi les 30 premiers clients figurent :

  • Blablacar (mobilité),
  • Intersec (données mobile et géolocalisation),
  • Quartus (immobilier),
  • Roland Berger (consulting).

« 50 % de nos clients viennent de la tech mais aussi du luxe comme Paco Rabanne et de l’immobilier. Ce sont nos 3 marchés verticaux de prédilection », évoque Loïc Jourdain.

Un tiers du financement va servir au développement produit et à la constitution d’une équipe marketing et commerciale. « L’objectif est de multiplier par dix le nombre de clients le plus rapidement possible », précise le cofondateur. L'équipe va passer de 8 à 15 personnes d’ici 6 mois.

Outre son positionnement d'éditeur de logiciels, la société détient également un organisme de formation ayant décroché la certification Qualiopi « pour fluidifier la partie administrative des entreprises clientes quand elles se rapprochent des dispositifs de financement public type OPCO ou CPF. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)