Formation

La SNCF prépare un campus virtuel pour l’École numérique

Par Philippe Guerrier | le | Digital learning

La SNCF poursuit ses expérimentations entre réalité virtuelle et métavers. Les initiatives dans la formation prennent de l’ampleur. Illustration avec Frank Douté, Responsable FAB AR VR au sein du groupe de transport ferroviaire.

SNCF : Frank Douté présente le métavers collaboratif à VivaTech 2022 - © D.R.
SNCF : Frank Douté présente le métavers collaboratif à VivaTech 2022 - © D.R.

Un nouveau campus virtuel pour l’École numérique SNCF sera dévoilé en septembre 2022 avec Manzalab, spécialiste des environnements dans les métavers, comme partenaire technologique. Il sera centré sur les métiers du numérique.

Le point avec Frank Douté, Responsable FAB AR VR, Groupe SNCF, qui a expliqué la démarche de test de métavers collaboratif, réalisé avec son partenaire Antilogy (conseil & formation en réalité virtuelle et métavers) lors d’un atelier sur le stand SNCF de VivaTech 2022.

Quelle sera la configuration du campus virtuel pour l’École numérique qui ouvrira en septembre 2022 ?

Nous disposons déjà de 23 campus dans le groupe qui répond à des besoins diversifiés de formation en fonction de notre centaine de métiers identifiés dans le groupe. Le nouveau campus numérique, qui sera dévoilé à la rentrée de septembre 2022 avec notre partenaire Manzalab et sa technologie Teemew, sera centré sur les métiers du numérique.

  • Il proposera aux apprenants une plateforme des stands virtuels qui exposeront des compétences (cybersécurité, cloud…). Celle-ci sera connecté à notre LMS développé avec 360Learning pour faire la jonction avec l’e-learning.
  • Nous allons exploiter un environnement virtuel accessible par un simple navigateur Internet pour un accès large. Nous verrons ensuite si des casques de VR seront nécessaires pour mieux satisfaire des besoins spécifiques dans des environnements plus immersifs.

Avec ce campus numérique, nous serons en mesure d’accueillir 400 apprenants en simultané mais nous placerons une jauge à 200 personnes maximum pour démarrer à la rentrée.

Les modules qui seront disponibles dans ce campus pourront être intégrés dans un parcours certifiant de formation plus global.

Campus virtuel : vers « une expérience de formation engageante et collaborative »

Le futur campus virtuel de l’Ecole numérique SNCF, exploité sous forme de « métavers formation » via la technologie Teemew de Manzalab, va « proposer une expérience de formation engageante et collaborative », selon la session organisé le 17/06/2022 sur le stand SNCF du salon VivaTech et animé par Frank Douté et Bertrand Wolff, cofondateur d’Antilogy.

Pour les apprenants (Front Office), le métavers formation a vocation à :
• présenter d’une façon innovante l’offre de service de l’Ecole numérique,
• proposer un accès simplifié au catlogue de formation de l’Ecole numérique,
• donner accès à des sessions de formation dans des classes virtuelles,
• faciliter les échanges entre apprenants.

Pour les équipes de l’Ecole numérique SNCF (Back Office), le métavers formation proposera :
• des salles de travail collaboratif,
• du management visuel pour le pilotage de l’activité,
• des lieux d’échanges informelles.

Dans quel contexte s’est déroulée l’expérimentation d’un métavers avec les cadres du Groupe SNCF ?

Elle s’est inscrite dans un grand programme d’acculturation du numérique pour que tous les dirigeants et cadres supérieurs disposent d’un vernis numérique sur des thèmes comme le big data, l’IOT (Internet des objets) et la réalité virtuelle et augmentée. Ce parcours a duré entre trois et quatre mois par le biais :

  • D’une trentaine d’heures de contenus à consommer (sessions live, vidéos à la demande, modules e-learning…). Cela représentait un défi logistique car il a fallu envoyer des casques de réalité virtuelle en pleine période de confinement. L’initiative a été bien accueillie avec des retours positifs.
  • Des masterclass en réalité virtuelle sur la plateforme Spatial.io pour découvrir les usages des technologies immersives. Des groupes de 30 personnes scindées en deux pools ont été organisées.
    • Nous en organisions jusqu’à quatre par semaine. C’est ainsi que nous avons pu toucher une fourchette de 800 à 900 personnes (cadres dirigeants, cadres supérieurs) entre avril 2021 et février 2022.

Nous ne parlons pas encore d’applications opérationnelles sur le métavers mais nous poursuivons les expérimentations. Néanmoins, Groupe SNCF exploite des applications en réalité virtuelle ou augmentée depuis 10 ans. Elles sont souvent déployées dans le cadre de POC. Avec la courbe d’apprentissage, certaines ont passé le cap de l’industrialisation.

Par exemple, nous avons une application portant sur la relation client avec un panel de 300 à 400 agents SNCF formés à l’accueil en espaces de ventes avec des centaines de casques VR achetées et déployées dans des entités de groupes. Tout cela est combiné avec le système de reconnaissance vocale de la start-up Pitchboy.

À coté, nous avons d’autres applications industrielles associées à la maintenance ferroviaire par exemple.

Avez-vous des applications dans la réalité virtuelle en lien avec la fonction RH ?

Nous avons exploité des modules de formation, notamment sur les thèmes :

  • des soft skills,
  • la formation au management,
  • la culture du feedback,
  • la gestion des conflits,
  • le handicap,
  • la sécurité au travail,
  • la cybersécurité,
  • le team building.

Nous disposons d’une sélection d’une quarantaine de modules en provenance de divers éditeurs comme Reality Academy ou Reverto qui sont regroupés dans le catalogue de notre partenaire Antilogy. 

Métavers : la SNCF poursuit ses expérimentations

À la rentrée, les nouvelles priorités sur les RH et la réalité virtuelle tourneront sur le recrutement et le onboarding au sein de Groupe SNCF :
• Développer des salons virtuels de recrutement,
• Trouver les compétences sur des métiers en tension,
• Attirer les talents,
• Échanger entre arrivants ou des employés du groupe pour les orienter.

Transférer cet article à un(e) ami(e)