Qvt

Assurance santé : Alan lève 183 millions d'euros entre expansion et diversification produits

Par Philippe Guerrier | Le | Bien-être au travail

La valorisation d’Alan bondit à nouveau avec ce nouveau tour de table supervisé par un fonds de pension canadien. Les contours de cette nouvelle étape avec Charles Gorintin, CTO et cofondateur d’Alan.

Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin, cofondateurs d’Alan - ©  Vinciane Lebrun / Voyez-Vous
Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin, cofondateurs d’Alan - ©  Vinciane Lebrun / Voyez-Vous

C’est l’une des plus étonnantes licornes de l'écosystème des start-ups technologiques françaises qui évoluent entre les mondes de l’assurance et des ressources humaines.

Alan lève 183 millions d’euros et atteint une valorisation de 2,7 milliards d’euros.

Dans ce nouveau tour de table, la plateforme digitale d’assurance complémentaire santé est soutenue par :

  • Teacher’s Venture Growth (TVG, branche du Ontario Teacher’s Pension Plan Board),
  • d’autres investisseurs existants et nouveaux comme Temasek, Index, Coatue, Ribbit Capital, Exor, Dragoneer et Lakestar.

« L’objectif est d’être profitable en France d’ici 2025 pour ne plus dépendre du marché des levées de fonds. Ce financement est censé nous permettre d’aller jusqu’à l’horizon 2025 et d’avoir notre destin en main », déclare Charles Gorintin, CTO et cofondateur d’Alan.

« Une introduction en Bourse est envisageable à terme. Aujourd’hui, nous n’en avons pas besoin car nous sommes soutenus par d’excellents investisseurs privés comme le fonds d’investissement Teachers’ Venture Growth (TVG), rattaché au fonds de pension Ontario Teachers’ Pension Plan (OTPP), qui est le chef de file de ce nouveau tour de table. Il s’engage à soutenir le développement d’Alan pendant très longtemps. »

Depuis sa création en 2016, Alan a levé 458 millions d’euros.

Le dernier tour de table de 185 millions d’euros a été réalisé en avril 2021.

Alan vise 8 pays couverts d’ici 2025

Alan dispose de :

• 15 000 entreprises clientes dont Vitalliance, les crèches People and Baby (avec plus de 5000 collaborateurs), IT Link, Algolia),
• 300 000 membres souscripteurs.

En 2022, elle atteint un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros.

À l’horizon 2025, Alan compte :

• disposer de 3 millions de souscripteurs avec une présence sur 8 pays, « essentiellement en Europe ». Actuellement, la plateforme couvre trois pays : France, Espagne et Belgique (12 000 membres sur les deux derniers pays).
• tripler son effectif pour passer de 500 collaborateurs à 1500.

Une gamme de produits en voie de diversification

Courant 2021, Alan a développé de nouveaux produits connexes à son offre d’assurance complémentaire de santé, commercialisée via sa plateforme digitale.

  • Alan Mind : une nouvelle application dédiée au bien-être mental des particuliers et des employés. La solution Alan Mind, développée avec l’équipe de la start-up Jour acquise en septembre 2021, dispose de 10 000 utilisateurs.
  • Alan Clear : une application pour essayer des lunettes en réalité augmentée et en acheter une paire. Les lunettes sont sourcées auprès de designers européens comme With Marlow, Gino, Heyelander, Molojo, Andy Brook ou Komono.
  • Alan Clinic : une application pour se faire recommander des professionnels de santé sur l’application, discuter avec une équipe de santé, réaliser des téléconsultations et recevoir des notifications de prévention sur-mesure.
  • Alan as a Service : une offre, composée des briques technologiques designées par Alan, mises à disposition des groupes d’assurances et mutuelles. Lamie mutuelle est l’un des premiers clients de cette offre accessible en marque blanche. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)