Qvt

Baromètre : 90 % des DRH se déclarent exténués

Par Philippe Guerrier | le | Bien-être au travail

Un double focus des Editions Tissot, entre une enquête flash et une étude de fond, démontre que la fonction RH est sursollicitée actuellement. L’appui des outils digitaux est essentiel.

Des RH sursollicités pendant la crise
Des RH sursollicités pendant la crise

Les responsables RH sont-ils proches du burn-out? A en croire un sondage flash associé au Baromètre RH 2020 des Editions Tissot*, on s’y rapproche au regard de la tension subie.

Selon l’enquête express réalisée en avril, la fonction RH en entreprise se montre crispée pour plusieurs raisons liée à la situation de crise :

  • 90 % des responsables RH se sentent épuisés (+ 10 points par rapport à février 2020) ;
  • 77 % sont frustrés (+ 6 points par rapport à février 2020) ;
  • 82 % sont « isolés » (+ 15 points par rapport à février 2020)

Le sondage se révèle beaucoup plus anxiogène que les premiers résultats de l’enquête flash diffusés la semaine dernière par l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH).

Les RH sont débordés

La motivation globale semble baisser : la proportion de DRH « très motivés » passe de 68 % en février 2020 à 51 % en avril 2020, selon le sondage express complémentaire réalisé après le démarrage du confinement.

« Les RH sont encore plus sollicités par les salariés et la direction. On attend d’eux qu’ils disposent de réponses à tout sur des sujets sensibles comme le pouvoir d’achat ou les congés », déclare Caroline Acs, Directrice Générale des Editions Tissot. « La plupart des points soulevés par les RH sont exacerbés par le contexte actuel : confinement, télétravail, chômage partiel… ».

En raison de la crise, les priorités ont changé :

  • 71 % des DRH déclarent avoir des difficultés à suivre les évolutions réglementaires (+29 points par rapport à février 2020) ;
  • La gestion de la paie et une demande accrue d’outils (+ 2 points par rapport à février 2020) priment par rapport à la gestion des absences et l’évolution du droit du travail.

La crise sanitaire fait apparaître de nouveaux besoins ou en accentue certains :

  • la mise à disposition de nouveaux outils pour l’organisation du travail (49 % en avril contre 20 % en février) ;
  • la communication RH (45 % en avril 2020 contre 29 % en février 2020) ;-Les relations avec les Institutions Représentatives du Personnel (29 % en avril contre 10 % en février).

Les DRH estiment manquer de temps et de ressources

Ces sources de tensions exacerbées, perçues par les DRH, se retrouvent dans la troisième édition du Baromètre des Éditions Tissot « Les RH au quotidien » édité en parallèle.

Trois problématiques ressortent davantage sur fond de crise Covid-19 :-

  • Le manque de temps et de ressources propres de gestion des RH pour 61 % des répondants (-10 points par rapport à 2019) ;
  • La difficulté à suivre les évolutions réglementaires pour 42 % d’entre eux (-4 points par rapport à 2019) ;
  • Le manque de budget pour 29 % pour d’entre eux (-1 point par rapport à 2019).

« Ce qui m’a toujours marqué dans ce Baromètre, c’est la notion d’isolement des RH. Nous en sommes à 90 % avec la crise. L’éloignement physique doit jouer sur cette impression mais le fait d’être harcelé de questions doit également y contribuer à court terme. À tort ou à raison, chacun se recentre sur son expertise dans cette période troublée, que ce soit le patron ou le DRH. Quitte à perdre en transversalité » pour Caroline Acs

Le logiciel de paie, outil de première nécessité en temps de crise

Pour les RH, les outils digitaux pour la gestion de la paie, des absences et le suivi de l’évolution du droit du travail demeurent essentiels en cette période d’urgence.

« La fonction RH en entreprise est la première à faire l’objet d’une digitalisation, à travers le logiciel de paie. C’est le premier outil dont s’équipe une TPE qui grossit. La mission devient tellement complexe que la digitalisation est perçue comme un moyen de simplifier la tâche. C’est vrai pour la paie mais aussi pour la gestion des temps et le suivi de l’évolution réglementaire », déclare Caroline Acs. « L’accès à l’information est peut-être de plus en plus facile mais la matière est de plus en plus complexe. »

Tiré de la troisième édition du Baromètre des Éditions Tissot « Les RH au quotidien », le graphique ci-dessous répertorie les priorités des outils digitaux pour favoriser le pilotage RH en entreprise à comparer les résultats de l’étude sur les deux dernières années.

Les outils digitaux des RH à l'ère du Covid-19
Les outils digitaux des RH à l'ère du Covid-19 - Editions Tissot

* Méthodologie de la 3e enquête « Les RH au quotidien » :
• 810 répondants via le questionnaire établi avec le logiciel SurveyGizmo du 03/02/2021 au 21/02/2021.• Comparatif établi avec les enquêtes 2018 (363 répondants) et 2019 (271 répondants).
• Une enquête complémentaire dans le cadre de la gestion du Covid-19 a été menée auprès de 160 professionnels RH entre le 02/04/2020 et le 07/04/2020.

Lumio : bilan d'étape de l’assistant RH en ligne

Pendant la période de confinement, les Editions Tissot (groupe Weka) propose l’accès gratuit à Lumio, son assistant RH en ligne lancé en avril 2019.

Il permet de procéder à des procédures (chômage partiel , télétravail, congés…) et d’accéder à 3 types de documentations :
• « Gérer le personnel » (fiches pratiques) ;
• « Responsable et gestionnaire Paie » (dossiers et bulletins de paie commentés) ;
• « Les représentants du personnel et la défense des salariés » (questions/réponses).

Les échanges se visualisent sur un mode de communication de type WhatsApp. L’assistant RH en ligne favorise l’automatisation des procédures mais il est limité sur le volet de la personnalisation. Ainsi, Lumio ne peut pas accéder à des réponses spécifiques liées aux éventuels accords de branche ou d’entreprises signés.

En période normale, le modèle économique repose sur des systèmes d’abonnement (comptez 100 euros par mois pour une PME). En l’état actuel, Lumio dispose « d’entre 150 et 180 clients ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)