Qvt

Chèques cadeaux : le plafond est doublé pour Noël

Le |  Bien-être au travail

Pour donner un coup de pouce aux salariés et aux commerces de proximité, le gouvernement a décidé que le montant du plafond allait passer de 172 à 342,80 euros sur l’année 2020.

Le plafond des chèques cadeaux double : une mesure ponctuelle anti-crise selon Bruno Le Maire - © D.R.
Le plafond des chèques cadeaux double : une mesure ponctuelle anti-crise selon Bruno Le Maire - © D.R.

C’est la saison des bonus sur les avantages salariaux. Après avoir étendu l’usage des titres restaurants, le gouvernement s’intéresse aux chèques cadeaux.

Une autre manière de donner davantage de pouvoir d’achat aux salariés et de donner un coup de pouce aux commerçants sur fond de crise Covid-19. 

Ainsi, le montant du plafond des titres cadeaux est doublé, a annoncé Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, sous forme de « mesure ponctuelle ». 

Pour l’année 2020, il passe de 172 à 342,80 euros. Concrètement, pour les fêtes de fin d’année, tout comité social et économique (CSE) ou l’employeur en direct dans les plus petites entreprises (moins de 50 salariés) pourra distribuer aux membres du personnel des chèques cadeaux d’une valeur pouvant atteindre ce nouveau plafond établi.

Chèques cadeaux : le commerce local doit en profiter

Le 8 décembre, Bruno Le Maire a précisé les contours de ce « geste de l’Etat ».

« J’attends en retour que les grands émetteurs travaillent pour permettre à plus de commerces de proximité de profiter également de leurs titres cadeaux. »

Il poursuit : « Le temps est court avant les fêtes et tout ne pourra pas être fait d’ici là, mais, ce qui me semble important, c’est la dynamique qui est enclenchée pour mieux soutenir nos commerces de centre-ville dont nous mesurons tous l’importance. »

Le ministre de l’Economie met l’accent sur le « made in France » à travers cette mesure d’incitation à la consommation. « Au-delà des acteurs historiques, je vois d’ailleurs émerger des offres de chèques-cadeaux qui référencent en priorité des commerces de proximité ou des produits 'Made in France'. C’est la preuve que c’est possible », avance-t-il.

Il incite les comités d’entreprises à « choisir des prestataires qui proposent ces offres qui profitent aux commerces de proximité, aux centres-villes et aux fabrications françaises ».

Une concurrence de plus en plus large

Le marché des chèques, bons ou cartes cadeaux pèse près de deux milliards d’euros, dont 70 % réalisés pendant les fêtes de fin d’année.

Une douzaine de millions de salariés ou d’agents français reçoivent chaque année des chèques cadeaux.

Des acteurs traditionnels comme Edenred (marque Kadéos), Sodexo (Tir Groupé) ou Groupe Up (UpCadhoc) doivent désormais composer avec des sociétés plus jeunes comme Wedoogift (lancée en 2015)…sans compter sur des startups comme Swile qui lèvent des fonds pour investir le segment des avantages salariaux en passant par les chèques cadeaux. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)