Qvt

Diversité et inclusion : les start-ups se mobilisent autour de l’IDEA Pact

Par Philippe Guerrier | Le | Bien-être au travail

Un collectif de DRH de start-ups lance un pacte pour s’engager sur 7 mesures favorisant la diversité et l’inclusion en entreprise, avec le soutien de Cedric 0, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique.

Lancement de l’IDEA Pact à Station F (24 novembre 2021) - © D.R.
Lancement de l’IDEA Pact à Station F (24 novembre 2021) - © D.R.

L’initiative pour promouvoir la diversité et l’inclusion est partie d’un club informelle de DRH de start-ups. Elle est désormais projetée sur la place publique.

Un collectif de start-ups a lancé l’IDEA Pact. Un acronyme pour souligner 4 valeurs fortes à partager pour favoriser la vie collective en entreprise :

  • I pour Inclusion,
  • D pour Diversité,
  • E pour Equité,
  • A pour Accessibilité.

Cette démarche a été initiée par Christelle Kalipé, Head of HR de Leetchi & MANGOPAY. « Il y a un an, nous avions cette discussion entre DRH et, maintenant, cela prend une ampleur exceptionnelle », évoque-t-elle lors de sa prise de parole.

Le collectif regroupe une vingtaine de DRH [voir encadré en bas de l’article] qui s’engagent à appliquer cet IDEA Pact. Il compte élargir ce cercle en diffusant des bonnes pratiques, en incitant les entreprises à s’emparer de ces sujets et en mesurant les effets. 

« Nous sommes un maillon de la chaîne et nous devons travailler ensemble. Nous avons besoin que tous les salariés soient acquis à la cause », reprend Christelle Kalipé. « Pour notre part, nous avons monté des groupes collaboratifs pour pousser des actions sur l’égalité des genres, l’accessibilité et le handicap, le volet LGBT+ ou l’interculture compte tenu de l’implémentation de notre société dans plusieurs pays. »

Christelle Kalipé, Christelle Kalipé, Head of HR de Leetchi & MANGOPAY, présente les 7 engagements de l’IDEA Pact - © D.R.
Christelle Kalipé, Christelle Kalipé, Head of HR de Leetchi & MANGOPAY, présente les 7 engagements de l’IDEA Pact - © D.R.

« Nous avons encore du trajet à faire ensemble sur les sujets de l’inclusion et de la diversité », reconnaît Lucie Liu, Human Resources Lead chez STATION F.

« Nous avons récemment réalisé une étude sur 400 start-ups de l’écosystème. 34 % d’entre elle disposent d’une politique d’inclusion mais ce sujet arrive tardivement. 71 % d’entre elles disposent déjà d’un effectif de 20 salariés. Le sujet de l’inclusion n’est pas intégré dès le lancement de la start-up », constate-t-elle.

Derrière l’IDEA Pact , 7 mesures concrètes

Concrètement, le IDEA Pact rassemble « 7 mesures actionnables, réalistes et mesurables » qui sert de socle d’engagements :

  • « sensibiliser sur l’importance de la diversité et de l’inclusion et les biais inconscients,
  • piloter la diversité de l’entreprise en la mesurant et en fixant des objectifs,
  • former les managers et les équipes aux bonnes pratiques,
  • mettre en place un dispositif d’alertes internes pour prévenir les comportements inappropriés,
  • instaurer le recrutement par les compétences afin de toucher des personnes d’horizons différents,
  • créer des parcours de recrutement non discriminants, communiqués aux candidats dès leur sélection,
  • construire un système de rémunération équitable dans l’entreprise. »

« C’est important de partir sur des actions concrètes au-delà des intentions et d’une charte », souligne Pierre Monclos, DRH de Unow, dans son intervention. « Les entreprises qui souscrivent à l’IDEA Pact disposeront de 12 mois pour faire le point sur les avancées. Nous savons que ces thèmes de l’inclusion et de la diversité sont vastes, complexes et parfois sensibles. Ce n’est pas toujours évident de savoir par quel bout il faut commencer », évoque Pierre Monclos.

« Toutes les études montrent que ces sujets ont un impact sur l’innovation et la performance en entreprise et qu’ils permettent de fidéliser et d’engager davantage les équipes (…) Nous avons également perçu une attente de la part des DRH pour avancer sur ces thèmes », poursuit-il

Pour sa part, Clément Lemainque, Startups Ecosystem Manager du Lab RH, retrace le chemin parcouru : « En 2019, on comptait seulement 5 start-ups au sein du Lab RH qui adressaient les enjeux de la diversité et de l’inclusion. Aujourd’hui, on en recense 25 [sur un total de 300 start-ups de l’association]. Le sujet était d’abord traité sous un angle associatif. Il est désormais abordé par des prestataires qui incitent à passer à l’action en entreprise. »

Diversité et inclusion :« un sujet à aborder de front » selon Cédric O

Cédric O (Transition numérique), avec Lucie Liu (Station F) - © D.R.
Cédric O (Transition numérique), avec Lucie Liu (Station F) - © D.R.

Le collectif a reçu l’appui du gouvernement lors de la session inaugurale organisée le 24 novembre sur le campus parisien d’innovation Station F de l’IDEA Pact, symbolisé par la présence de Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

« Il est important d’aborder de front les sujets de l’inclusion et de la diversité des profils. Plus l’écosystème start-up sera divers, plus il sera performant. On le voit avec l’histoire de la technologie aux Etats-Unis. La diversité est un facteur de compétitivité », évoque Cédric O.

« C’est aussi un enjeu de soutenabilité. Si on considère que l’avenir, ce sont les start-ups, dans ce cas, elles ne peuvent pas être réservées à une seule catégorie de personnes. C’est une question d’image que renvoie cet écosystème. Ce n’est pas facile car il faut sortir des schémas de recrutement sur LinkedIn et faire un effort pour diversifier les profils. »

Dans une allocution diffusée en différé à l’occasion du Sommet de l’inclusion économique qui s’est déroulé à Paris le 29 novembre, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques a cité l’exemple de l’IDEA Pact officialisé quelques jours plus tôt.

Une initiative RH que Cédric O souhaiterait d’ailleurs élargir dans l’écosystème des start-ups du numérique, notamment à travers les classements des pépites françaises inscrites dans le Next40 ou du French Tech 120.

Liste des premières organisations qui s’engagent pour l’IDEA Pact

• Worldia,
• Le Lab HR,
• Unow,
• Station F,
• Leetchi,
• MANGOPAY,
• Cheerz,
• Ornikar,
• Dashlane,
• Worklife,
• Malt,
• Epsor,
• AssurOne,
• OSS Ventures,
• Aircall,
• Memo Bank,
• Bloomays,
• Reflect,
• TEHTRIS,
• Handineo,
• The Allyance

Transférer cet article à un(e) ami(e)